12 Mars 2007 – 12 Mars 2017

 

Ça va faire 10ans.

10 ans qu’on apprends à vivre sans toi.

J’ai eu la chance de te t’avoir eu comme Papa.

Mais je ne t’ai pas beaucoup connu en tant qu’Homme.

Saloperie de Cancer!

Je voudrais pouvoir oublier ce vide causé par ton départ

Pouvoir guérir cette plaie qui se cicatrise difficilement.

Mais il y a tellement de choses,

Que même le temps ne pourra effacer

Il ne me reste plus donc qu’à être fort,

comme tu me l’as toujours appris.

Tu m’as beaucoup appris et beaucoup influencé. 

De toi, je ne garde que des  bribes de conversation, des photos,

et quelques souvenirs de grands moment de vie.

J’aurais tant voulu empêcher,

Qu’une pareille chose puisse arriver.

J’avais tellement espéré,

Que tu puisses goûter un jour aux fruits de ton labeur…

Mais hélas ! La mort trop égoïste,

Est venue t’arracher à nous trop tôt…

Si seulement j’avais su en montant dans cet avion que je ne te reverrais plus…

Je voudrais tant te revoir une dernière fois,

Te dire un dernier aurevoir ;

Te dire à quel point tu étais mon « role model »

Te dire que je n’oublierais jamais tous les sacrifices que tu as fait pour nous…

Merci a toi et a maman d’avoir été ceux par qui je suis venu au monde.

Merci de m’avoir montré l’exemple.

Merci de m’avoir enseigné l’importance de l’humilité,

Le remarquable pouvoir de la générosité émotionnelle et financière.

Et plus simplement, le sens de la VIE.

Merci pour nombreuses les fessées. Car quelque part celles-ci m’ont sauvé de la dérive. 🙂

Merci de m’avoir appris à devenir un Homme.

J’espère…et je sais que tu peux m’entendre là où tu es,

Car même si tu es parti pour le repos éternel,

Sache que tu n’es pas parti

Sans avoir rien accompli

Tous ces nouveaux-nés qui portent ton nom en sont la preuve

Tous ces gens qui me parlent de toi, de maman

Et de l’impact que tu as eu dans leur vie

Je sais que désormais, tu es très bien là où tu es,

Même si je ne peux plus te voir,

Je sais que toi, tu continues à me voir,

Et que tu es fier de moi…

..Et qu’on se reverra bientôt.

Quand j’aurais fini d’accomplir ma part de mission.

RIP.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *