22 Lecons que je ne manquerais pas d’enseigner en priorité à mon fils

Partagé
0
fois
0
0
0

Mon père est décédé en 2007. Depuis ce temps, pas un jour ne passe sans que je ne pense à lui. C’était un homme bien, un homme d’une intégrité sans faille. Le premier et le tout meilleur modèle adulte que j’ai eu. Il n’est peut être plus de ce monde, mais son œuvre continue à vivre à travers moi, et les nombreuses personnes qui l’ont connu.

En y pensant, je me dis que le plus beau cadeau qu’il ai pu me faire, ça a été non seulement de me donner la vie, mais de m’enseigner l’essentiel des choses qui m’ont permis d’arriver là où je suis. Je ne cache pas mon désir de lui ressembler plus tard…quand j’aurais des enfants. Bah oui! Je désire avoir des enfants. Même si j’estime que mes petits frères et soeurs donc j’ai la charge sont déjà un peu mes enfants. Contrairement à moi, ils n’ont pas eu la chance de grandir avec leur papa…et d’apprendre tout ce que j’ai appris. Je me sens donc le devoir de leur transmettre cet héritage. Car quel cadeau y a t-il de plus beau de que de transmettre la vie et surtout transmettre l’espoir?

Voici donc 22 choses que j’apprendrais à mon gamin au plus tôt et aussi longtemps que je le pourrais.

1. N’oublie jamais de dire ces deux mots: “S’il te plait” et “Merci”

2. Connais ton histoire.

3. Regarder du porno ou se taper quelqu’un pour de vrai n’ont rien de répugnant en soi. Mais faire l’amour à quelqu’un à qui tu tiens vraiment, c’est cent fois meilleur.

4. Le sexe, ça procure de superbes sensations. Tenir la personne que tu aimes dans tes bras la nuit, c’est la meilleure sensation que tu puisses éprouver.

5. Respecte ta mère, et surtout, respecte et traite dignement toutes les femmes.

6. Si des larmes te montent aux yeux, laisse-toi aller! Ravaler ces larmes ne fera que te consumer de l’intérieur.

7. De chaque personne que tu croiseras, tu apprendras deux choses : comment être, et comment ne pas être.

8. Ne donne jamais ton respect à ceux qui ne te respectent pas en tant qu’Etre Humain. Pire encore, ceux qui ne se respectent pas eux même. Evites-les!

9. Passe toujours une partie de ton temps avec des gens moins « comblés » que toi. Cela développera ton sens de la compassion. Faire preuve de compassion morale est une force et non pas un signe de faiblesse.

10. Apprends à ECOUTER attentivement autrui. Tant de combats pourraient être évités si chacun prenait la peine de développer cette précieuse capacité qu’est l’écoute de l’autre. Alors, parle moins, et écoute plus.

11. Garde le self-control. Prendre des coups est bien plus difficile que d’en donner. La violence est l’argument des faibles.

12. Les plus grandes batailles que tu auras à affronter dans la vie, ce sera contre toi-même, à l’intérieur. Pas contre autrui.

13. La vie est pleine d’injustices. Tu devras t’y faire.

14. Ne te sous-estime jamais en te comparant à autrui. Tous ne commencent pas avec les mêmes chances dans la vie.

15. Ne cherche pas non plus à te sentir supérieur aux autres, et ne regarde jamais quelqu’un de haut. Sauf si c’est pour lui tendre la main et l’aider à s’élever.

16. Faire le mauvais choix, commettre des erreurs, est toujours préférable à ne rien faire du tout.

17. L’argent et le pouvoir ; c’est cool, mais ils ne te procureront pas le bonheur de la même façon que tes VERITABLES proches (famille et amis).

18. Apprends à reconnaitre les gens qui t’envahissent, te polluent et te bouffent ton corps, ton esprit, ou ta pensée comme des parasites, et apprends à te protéger d’eux.

19. Évite toutes les organisations religieuses pyramidales de ce monde. Considères toi toujours comme un chercheur indépendant de la VERITE. Acquiers un sens spirituel intérieur que tu pourras emporter partout, peu importe le lieu.

20. Le monde entier se fiche de ce que tu ressens. Tout qu’il attend de toi c’est que tu t’exprimes, et lui apporte quelque chose de positif.

21. Vis ta vie passionnément. Rêve grand. Ne regarde pas en arrière.

22. Et n’oublie jamais une chose: je t’aime, et je t’aimerais toujours, quoiqu’il arrive. Tu ne peux pas me perdre. Je serais toujous là. Je dis bien TOUJOURS!

9 Commentaires 22 Lecons que je ne manquerais pas d’enseigner en priorité à mon fils

  1. la lionne

    Oui, je pense que tu as bien résumé ce qu’il faut faire comprendre à son enfant. Il ne manque qu’un seul point : le respect de la nature. Il faut vivre AVEC la nature, la terre, les plantes et les animeaux, les respecter. A mon avis, cet aspect devient de plus en plus important car l’être humain a perdu le sens de vivre en harmonie avec la nature. Il en abuse, il la détruit, il manque du respect aux autres animaux, il se croit supérieur à la nature et veut la maîtriser. Or, ainsi il prépare mal son avenir et l’avenir de ses propres enfants. Apprendre le respect de la nature aux enfant est la base de l’avenir de l’humanité !

    La lionne

    Répondre
  2. Virg

    Je suis d’accord avec la Lionne, le respect de la nature est un point vraiment important.
    Pour ma part, j’ajouterais également ceci : « Etre, c’est être différent. Apprends à respecter la différence, à ne pas en avoir peur… et tu prendras conscience de toute la justesse de cette citation de Saint-Exupéry ‘Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me lèser, tu m’enrichis’  »

    Au fait, et si ce n’était pas ‘un gamin’ mais ‘une gamine’.. t’y penses parfois?! 😉

    Et pour conclure… très belles leçons de vie que tu partages avec ton Papa! (You rock Dude! :) )

    Répondre
  3. Neo

    J’ai peut être omis de mentionner le respect de l’environnement parce que d’où je viens ça va encore de soi… Je veux dire, j’ai grandi dans une culture où les gens vivent en harmonie avec leur environnement, où les dieux et les esprits vénérés se trouvent dans la foret, dans les fleuves, bref, dans la nature.

    Ce sont les sociétés occidentales modernisées qui ont en grande partie perdu ce contact avec la nature.

    Si j’avais une fille? Hum..ce serait a peu près pareil non?

    Répondre
  4. la lionne

    @Virg
    « Etre, c’est être différent. Apprends à respecter la différence, à ne pas en avoir peur… et tu prendras conscience de toute la justesse de cette citation de Saint-Exupéry ‘Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me lèser, tu m’enrichis’ » Yes ! Tu as 100% raison, Virg ! La diversité est une richesse !

    @Neo
    Malheureusement, la mondialisation a fait envahir le non-respect de la nature partout dans ce monde. Regarde les Pygmées : Ils ont du mal a vivre leur vie en harmonie avec la nature comme ils avaient fait pendant toujours. De plus en plus ils sont obligés de quitter leur vie nomade. Le résultat : l’alcoolisme etc. Et les San en SA : ils vivent leur vie de Bushman – mais uniquement pour les touristes !

    Certes, il s’agit des extrèmes. Mais même chez toi, au village, tu risqueras qu’une multinationale mette sa main sur la terre, chasse les paysans et cultive des monocultures pour les besoins…occidentaux !

    Donc, le respect de la nature implique aussi de dire NON et de ne pas accepter que des tiers décident sur ta vie et la vie de tes proches !

    La lionne

    Répondre
  5. la lionne

    J’aimerais ajouter encore une chose qu’il faut apprendre aux enfants : Ne pas tout accepter, dire NON quand c’est nécessaire. Du courage civique, c’est ca ce qu’il faut !

    La lionne

    Répondre
  6. Icey

    je te suis depuis maintenant 3 ans et je peux te confier que lire tes articles m’ont considérablement aidé. Ta perception de la vie est tout simplement véridique.

    Merci !

    Icey

    Répondre
  7. akss

    Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
    Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
    Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties
    Sans un geste et sans un soupir ;
    Si tu peux être amant sans être fou d’amour,
    Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre,
    Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
    Pourtant lutter et te défendre ;

    Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
    Travesties par des gueux pour exciter des sots,
    Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles
    Sans mentir toi-même d’un mot ;
    Si tu peux rester digne en étant populaire,
    Si tu peux rester peuple en conseillant les rois,
    Et si tu peux aimer tous tes amis en frères,
    Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ;

    Si tu sais méditer, observer et connaître,
    Sans jamais devenir sceptique ou destructeur ;
    Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
    Penser sans n’être que penseur ;
    Si tu sais être dur, sans jamais être en rage,
    Si tu sais être brave et jamais imprudent,
    Si tu sais être bon, si tu sais être sage,
    Sans être moral et pédant ;

    Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
    Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
    Si tu peux conserver ton courage et ta tête
    Quand tous les autres les perdront,
    Alors les Rois les Dieux la Chance et la Victoire
    Seront à tout jamais tes esclaves soumis,
    Et, ce qui vaut bien mieux que les Rois et la Gloire,
    Tu seras un homme mon fils !

    Rudyard Kipling

    un vieu monsieur ma donné ce poème un jour

    Répondre
  8. Note

    J’aime cette article.
    Paf –> tu passes en favoris, je reviendrais lire ça demain.

    J’en avait probablement besoin avant le rendez vous de cet après midi.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>