25 leçons de la vie que j’ai apprise en 25 ans d’existence.

25ans!

Aujourd’hui, je fête mes 25 ans.

[Pause pour vous laisser applaudir]

J’ai décidé que la meilleure façon de fêter mon anniversaire était une fois encore de réfléchir. Ce matin, je me suis donc assis et j’ai noté les 25 premières « leçons de vie » qui me sont venues en tête. Il ne s’agit une liste de référence, mais juste le fruit du grands nombres d’expériences que j’ai pu vivre dans ma vie actuelle et passée. Après tout, ça va faire 1/4 de siècle que je suis de ce monde!

Je suppose que vous serez en mesure de vous identifier à au moins quelques-unes! 🙂

Leçons de la vie … Version 25.0 …

  1. Trouver « sa voie » est plus difficile qu’on ne le pense. Bien sûr, c’était la motivation principale de mon émigration: trouver ma voie. Certains de mes professeurs me disait que vivre libre et heureux était possible n’importe où, et que cela demandait juste des efforts constants. J’ai retenu les mots, mais je m’en suis détaché car je croyais que j’étais une exception et que « ma voie » se trouvait en Europe. Tu parles!
  2. Quoique vous fassiez, Il y aura toujours des gens qui vous haïrons. Peu importe ce que vous faites ou combien vous donnez, il y aura toujours ceux qui détestent. J’ai pris la résolution de couper tout contact avec les individus qui pensent de manière systématiquement négative, et non-constructive. Si vous avez la haine, si vous êtes amers ou aigris… passez votre chemin.
  3. Soyez prêt à renoncer à la gloire. Un des meilleurs moyens que j’ai trouvé pour faire accepter à quelqu’un une idée / concept est de lui faire croire qu’il l’avait eu de lui même. Peu de personnes acceptent ouvertement être influencés. Beaucoup des gens que je respecte le plus ont cette incroyable capacité à partager,  et à rester à l’écart des feux des projecteurs. Ils sont constamment dans l’ombre, aident les autres à se construire, sans jamais chercher la moindre récupération et sans jamais rien attendre en retour.
  4. Vous pouvez faire ou être ce que vous voulez. Non, sérieusement … vous pouvez littéralement faire n’importe quoi de votre vie. Enfants, nous sommes toujours dit cela, mais la plupart d’entre nous (avec l’influence de l’entourage également) ont vite cessé de rêver en grandissant. Pas moi. Toutes ces années, j’ai vraiment essayé de concrétiser cette volonté que j’avais de me libérer et elle est restée intacte. Je peux littéralement faire ce que je veux. D’une part parce que j’ai confiance en moi, d’autre part seulement parce que mes recherches m’ont ouvert les yeux sur beaucoup de choses. Le plus grand obstacle entre ce que vous êtes et ce que vous souhaitez devenir, c’est la hauteur du mur d’excuses que vous pouvez construire.
  5. Très peu de décisions dans la vie nécessitent de faire des recherches intenses. 90% du temps employé à la recherche / collecte de données/etude de faisabilité est une pure perte de temps. J’ai remarqué que c’était vrai non seulement dans ma vie personnelle mais aussi durant mes études et mes divers projets entrepreneuriaux. Presque sans exception, je cherchais à analyser chaque décision que je prenais. Arrêtez de parler … arrêtez de penser … arrêtez de planifier … commencez juste à faire.
  6. Recherchez intensément pour toute décision qui limitera votre liberté. En règle générale, plus la liberté est en jeu dans une décision, plus je recherche. La vraie raison pour laquelle je peux faire de langues recherches est dans le cas où ma liberté est en danger. Comme celle d’acheter une maison, de décider d’avoir des enfants, ou de prendre un nouveau boulot à 80 heures / semaine.
  7. La majorité des gens pensent qu’ils sont supérieurs à la moyenne. Je ne cesse de me rappeler de ce fait. Par nature, nous avons tendance à surestimer nos propres compétences et / ou contributions aux choses. Non seulement nous nous surestimons, mais nous sommes beaucoup moins conscients de la valeur des autres. Je le fais et vous le faites aussi. Donc reconnaissez-le et essayez plus souvent de comprendre les autres.
  8. Le meilleur feedback que vous aurez jamais, c’est quand vous essayerez de vendre quelque chose à quelqu’un. C’est quelque chose que j’ai appris dans le business. Rien n’est plus difficile que de faire payer les gens pour quelque chose dont on est seul à comprendre la valeur.
  9. Les gens dévalorisent automatiquement tout ce qu’ils obtiennent gratuitement. Puisqu’on y est, faites attention à ce que vous donnez gratuitement. ça va bien au delà du monde des affaires. C’est valable pour la famille, les amis, les clients, les collègues … Nous accordons généralement automatiquement plus de valeur à ce que vous avons payé (en argent, temps, effort, énergie) pour obtenir. Donnez quelque chose à quelqu’un gratuitement de manière récurrente et il va rapidement commencer à l’attendre comme une évidence; comme un acquis. C’est l’une des raison pour lesquelles je suis de moins en moins enclin à envoyer de l’argent à des gens en Afrique.
  10. Au lieu de surprotéger les enfants, nous devrions leur apprendre à résoudre des problèmes. La vie est dure. Elle ne fais pas de cadeau. Et ça trop de personnes oublient de l’apprendre à leurs enfants. La société est devenue maternante: il est plus honorable d’y être victime de prendre ses responsabilités. La mentalité française est aujourd’hui globalement victimaire à mon gout. L’Etat devrait guérir, materner, sauver les individus de leurs impuissance à se réaliser. Dans le compromis entre la lutte pour la vie et la sécurité protectrice, l’Occident a depuis longtemps choisi la protection au détriment de la lutte.
  11. Choisir le bon mentor est le facteur le plus important dans la réussite dans tous les domaines. L’inspiration d’un mentor est le moteur le plus puissant du succès. Peu importe que vous vouliez gravir les échelons d’une l’entreprise, commercialiser un nouveau-produit-qui-déchire, devenir basketteur professionnel, ou étudier la religion. Vous devez trouver votre Richard Branson, votre Steve Jobs, votre Michael Jordan, votre Jésus, ou votre Bouddha.
  12. Entourez-vous de gens qui vous inspirent. Les mentors sont essentiels, mais vous devez aussi trouver un moyen d’inspirer et de vous inspirer des gens qui vous entourent au quotidien. Ma maman et ma copine m’inspirent. Je veux qu’ils soient impliqués dans tout ce que je fais, y compris mon travail. Beaucoup de mes amis, copains d’école, et profs m’inspirent.
  13. Vous n’avez pas besoin d’autant d’argent que vous pensez réellement. Voilà une autre révélation que j’ai eu ces dernières années. Vous avez vraiment besoin de beaucoup, beaucoup moins que ce que vous le pensez. Il ya des gens qui vivent simplement avec 5000 euros par an. Il ya des familles de cinq personnes qui arrivent à manger à eux tous pour moins de 100 euros par mois. Quoi que vous ayez envie de faire, n’oubliez pas qu’il ya toujours un moyen de le faire autrement et moins cher.
  14. L’argent n’achète pas le bonheur, mais il achète tout le reste! 🙂 C’est ma façon amusante de dire que j’aime l’argent. Je veux beaucoup d’argent. Même si elle est vraie, mon assertion précédente ne dois pas vous induire en erreur. Je veux offrir à moi même et à ma famille une vie remarquable, à l’abri du besoin et en sécurité. J’ai quelques soucis d’argent aujourd’hui, mais ils ne sont pas insurmontables. Je veux juste éliminer l’idée que ce soit une préoccupation constante. Je vise l’indépendance financière. Je veux être en mesure de consacrer ma vie dans les prochaines années à agir pour des causes qui me tiennent à coeur, tout en étant capable d’avoir un revenu stable.
  15. Les expériences l’emportent presque toujours sur les Biens. Je ne crains pas dépenser de l’argent (vous ne devriez pas non plus), mais l’important est de le faire consciemment. Pour moi, les dépenses conscientes sont des dépenses d’expérience dans 90 à 95% des cas et d’acquisition de vrais « trucs » dans 5 à 10% des cas. Il m’est arrivé de payer un café 200% plus cher parce que j’étais « en vacances » mais je n’ai jamais payé un Jeans plus cher pour une raison quelconque. Les gens payent en généralement plus pour une expérience « unique » que pour un truc anodin.
  16. Dépensez votre énergie à exploiter vos points forts, plutôt qu’à améliorer vos faiblesses. Quand nous pensons à nous-mêmes, beaucoup d’entre nous avons tendance à essayer de travailler à corriger nos faiblesses. Ce faisant, nous limitons le temps que nous passons à exploiter nos points forts. Je ne dis pas d’ignorer les domaines dans lesquels vous avez besoin de vous améliorer, mais chaque fois que je me concentre l’essentiel de mon énergie sur mes points forts (sans totalement ignorer d’autres domaines), je réalise de bien meilleurs résultats, même avec mes faiblesses. C’est une question de motivation et de maintien d’une pensée positive.
  17. Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde. Ouais, je sais … ces mots sont de Ghandi. Mais c’est l’une de mes citations favorites. Si vous tentez de convertir les gens à votre cause en faisant du porte à porte ou en distribuant des brochures et tracs dans la rue, vous faites fausse route. Ce sera toujours un combat difficile.Essayez juste d’être un modèle pour les gens. Essayez de montrer le bon exemple … essayez d’être source d’inspiration. Utilisez vos actions pour montrer non seulement le comment, mais aussi le pourquoi.
  18. La réponse sera toujours non, si vous ne demandez pas. Sérieusement, si vous voulez quelque chose, demandez là. Ne pas avoir peur d’oser. Demandez réellement et demandez poliment. Si vous osez demander … vous serez surpris de ce qu’on pourrais vous offrir juste parce que vous l’aurez demandé.
  19. Plus libre je me sens, plus productif  je suis. Aussi, je déteste avoir quelqu’un sur le dos pour me mettre sans cesse la pression. J’a également horreur de dire aux gens ce qu’ils doivent faire et comment ils doivent faire. Si vous voulez que les gens soient productifs, donnez leurs justes des objectifs clairs et précis et laissez leur la liberté d’utiliser leur imagination comme bon leur semble pour atteindre ces objectifs.
  20. Stimuler les autres est ce qui compte vraiment dans la vie. Je veux donner. Je veux donner à mon entourage les moyens de faire ce qui les passionne le plus. Je veux donner à de parfaits inconnus l’opportunité de voir les possibilités qu’ils ont dans leurs propres vies et qu’ils ont ensevelis sous un tas de choses futiles, de problèmes, et d’excuses.
  21. Dire « non » poliment est bien mieux que de dire « oui » à moitié. Apprendre à respectueusement et courtoisement dire « non » est l’une des qualités que je désire le plus.  Surtout quand les gens me soumettent leurs problèmes, j’ai tendance à vouloir dire oui à tout. Il ya tellement de gens formidables, d’opportunités, de projets, et d’idées à creuser. Il m’est arrivé de dire « oui » et ensuite laisser complètement les gens en chemin. En y réfléchissant, ce n’est pas vraiment que j’ai été très « occupé » ou que c’était moins « important ». Tout le monde peut être occupé et avoir des choses importantes à faire. Il question pour moi d’être impliqué dans les projets que je peux réellement réaliser. Je tiens à me donner soit à 110% soit à 0%. Je veux apprendre à dire « non » d’une façon que les gens comprennent apprécient.
  22. Il ya très peu de problèmes personnels uniques. Quelque soit votre problème, il y a des chances que des milliers de personnes aient le même problème que vous. Et il y a des chances qu’au moins une de ces personnes soit beaucoup plus proche de vous que vous ne pensez. Le problème est que nous pensons que nos problèmes sont uniques et nous supposons que nos proches ne comprendront pas. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles nous n’en parlons pas. Faux.
  23. Il est acceptable d’être un fan. J’avais l’habitude de rejeter l’idée d’être fan. Je ne voulais pas être perçu comme un « groupie ». Je ne voulais pas que quelqu’un m’appelle un « fanboy ». Je voulais penser par moi-même. Maintenant, j’en suis à croire qu’être fan de quelqu’un ou de quelque chose est une bonne chose. Aujourd’hui, je suis fan de mes mentors.
  24. Plus j’agis comme un gamin, plus je suis heureux. J’ai gardé mon âme d’enfant. Plus je joue, mime, taquine au cours d’une journée … plus je suis content quand je vais au lit le soir. Le simple fait de rigoler, de paraitre stupide, déjanté, me met de bonne humeur et me rends plus productif. L’humour m’est indispensable.
  25. Enfant, je n’ai jamais vraiment manqué de nourriture, d’eau, de toit, ou d’amour. Je n’ai jamais été une seule fois maltraité ou abandonné. Même si je n’avais pas toujours ce dont j’avais besoin et même si nous n’étions pas riches. Mes deux parents étaient (et sont toujours) des gens simples qui travaillent dur, soutiennent leur entourage, et ont de grandes valeurs. Plus je grandis, plus je réalise combien j’ai été chanceux et quel bonheur cela me fait.

Et ça y est … ça fais 25 choses.

Vous voulez m’offrir un cadeau d’anniversaire? Cliquez ici pour Partager ce post sur Facebook!

[Je suis exempt de culpabilité d’auto-promotion aujourd’hui … Désolé]!

6 Commentaires 25 leçons de la vie que j’ai apprise en 25 ans d’existence.

  1. clodette

    happy birthday.Aujourd’hui j’ai fouiné sur le net et j’ai trouvé ton blog; j’espère être aussi inspirée en mai 2012 lorsque j’aurai 25 ans aussi !!!!

    Répondre
  2. Thomas

    Merci d’avoir pris le temps de partager avec nous une part de sagesse accumulée au fil du temps. Pour ma part, ce que je souhaite plus que tout, c’est développer cette capacité à agir sans réfléchir que tu synthétises si bien sous le point « Très peu de décisions dans la vie nécessitent de faire des recherches intenses ». Autrement dit, parfois lâcher prise…

    Pour « dire non avec politesse », je pense qu’un bon début de chemin est de faire preuve d’empathie à la personne qui exprime son besoin envers soi. Ensuite, se donner la peine de réfléchir s’il serait possible de rediriger cette personne sur des ressources pertinentes. Ainsi, je pense qu’il est possible de dire NON mais de montrer à l’autre de l’intérêt voire même l’aider en le mettant en relation avec une autre ressource.

    Il faut que je revienne plus souvent par ici 😉 Bien à toi et heureuse nouvelle année sur Terre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *