Combattre les troll ou l’art d’avoir toujours raison dans une discussion…ou pas

Cet article est une adaptation inspirée d’une thèse développée par Paul Graham. Il fait suite à l’avalanche de réactions suite à ma série d’articles sur les femmes noires.

L’avènement du web a transformé l’écriture en dialogue. Alors qu’il y a vingt ans, les écrivains écrivaient et les lecteurs lisaient, le web permet aux lecteurs de répondre, et ils le font de plus en plus — dans les commentaires, sur les forums ou sur leur propre blog.  Et ainsi, nombreux sont ceux qui ont réagi à mes précédents articles, et continuent de le faire (ici, , et ) pour marquer un désaccord. Je m’y attendais naturellement! Etre du même avis motive moins à réagir que de ne pas l’être. Et quand on l’est, on a moins à dire. Alors que si on est en désaccord, on s’engage sur des terres que je n’ai peut-être pas exploré.

Le résultat est qu’il y a bien plus d’affrontements, notamment en paroles. La plupart des lecteurs savent marquer la différence entre la simple insulte et une réfutation soigneusement motivée, mais je pense qu’il serait utile de donner des noms aux degrés intermédiaires. Alors, voici une tentative de hiérarchie du désaccord :

Level 0. L’insulte.

C’est la forme de désaccord la plus faible, et probablement aussi la plus courante. Nous voyons tous des commentaires comme celui-ci :

« t’est qu’un sale connard !!!!!! »

Mais il est important de réaliser qu’une insulte mieux articulée a a également peu de poids. Un commentaire comme

« L’auteur est un prétentieux. »

n’est rien de plus qu’une version soft de  » t’es un connard ».

Level 1. L’attaque ad hominem.

Une attaque ad hominem n’est pas aussi creuse qu’une simple insulte. Elle peut effectivement avoir un certain poids. Par exemple, quand j’écris un article disant que les femmes noires devraient s’améliorer, on pourrait répondre :

« Bien sûr qu’il dirait ça, il est un bounty (noir à l’extérieur et blanc à l’intérieur). »

Cela ne réfuterait pas mon raisonnement, mais aurait au moins le mérite de se rapporter à l’affaire. Cette forme de désaccord manque encore grandement de force cependant. Si quelque chose cloche avec mon argumentation, on doit dire ce que c’est ; et s’il n’en est rien, quelle différence cela fait-il que je sois noir…ou pas ?

Déclarer qu’un auteur manque d’autorité pour écrire sur un sujet est une variante très utilisée de l’attaque ad hominem ( et une forme particulièrement vaine), du fait que les bonnes idées viennent souvent de l’extérieur. Ex:

« Tu veux te faire passer pour un expert en théories économiques alors qu’en fait tu as plus l’air d’un blogueur « nauséabond » à la recherche du buzz. »

La question est de savoir si l’auteur a raison ou non. Si son manque d’expertise l’amène à faire des erreurs, on pointe celles-ci. Et si ce n’est pas le cas, ce n’est pas un problème.

Level 2. Réagir au ton.

Les réactions sont faites ici par rapport à la façon dont l’auteur dit les choses. Encore une fois, cela ne dis pas en quoi l’argument ou la thèse de l’auteur est erronée. Ex :

« Apparemment, balancer une gifle en pleine face avec des mots… comment dire… euh… déchirants… c’est ta spécialité ! »

C’est mieux que de s’attaquer à l’auteur, mais cela reste une forme creuse de désaccord. Le ton de l’auteur importe bien moins que de savoir s’il a tort ou raison, d’autant que le ton est tellement malaisé à juger. Quelqu’un qui est échaudé sur un sujet pourrait être offensé par un ton qui a semblé neutre à d’autres lecteurs.

Ainsi, si la seule chose qu’on puisse faire est de critiquer le ton, alors on ne fait pas grand chose. L’auteur est-il désinvolte mais dans le vrai ? C’est mieux que d’être sérieux et dans l’erreur. Et si l’auteur a tort quelque part, il faut dire où.

Level 3. Le démenti.

À ce stade, nous arrivons enfin aux réponses portant sur le contenu, plutôt que sur le style et la personnalité de l’auteur. La plus faible forme de réponse à un raisonnement est la simple énonciation du cas opposé, avec peu ou pas de preuves.

Celle-ci est souvent combinée avec une assertion du Level 2, comme dans ce commentaire :

« Tu ridiculises tes soeurs en disant des choses pareilles. Moi je suis tombee amoureuse d’un mec blanc, et c’etait pareil pour lui. »

Le démenti peut parfois avoir du poids. Parfois l’explicitation du cas opposé suffit pour voir que c’est le bon. Mais généralement il faudra le prouver et c’est là que les choses se compliquent.

Level 4. La contre-argumentation.

Au niveau 4, nous accédons à la première forme persuasive de désaccord : le contre-argument. Les formes précédentes peuvent ordinairement être ignorées car ne prouvant rien. La contre-argumentation peut elle prouver quelque chose. Le problème est qu’il est difficile de dire quoi exactement.

La contre-argumentation est une réfutation accompagnée d’un raisonnement et/ou d’une preuve. Si elle vise clairement le raisonnement initial, elle peut être convaincante. Mais malheureusement il est fréquent que des contre-arguments ciblent quelque chose de légèrement différent. Le plus souvent, deux personnes débattant passionnément parlent en fait de deux choses différentes. Parfois elles sont même d’accord l’une avec l’autre mais sont tellement prises dans leur querelle qu’elles ne le réalisent même pas.

Il pourrait y avoir une raison légitime pour argumenter contre quelque chose d’un peu différend de ce que l’auteur a dit : quand on pense qu’il a manqué le cœur de la question. Mais si on fait cela, on doit le dire explicitement.

Level 5. La réfutation.

La forme la plus convaincante de désaccord est la réfutation. C’est aussi la plus rare car elle représente le plus de travail. En fait, la hiérarchie du désaccord forme une sorte de pyramide, en ce sens que plus haut vous allez, au moins d’occurrences vous rencontrez.

Pour réfuter il faudra probablement faire des citations. Il faudra trouver une preuve décisive, un passage où on est d’un avis contraire et qu’on pense être erroné, puis expliquer pourquoi il est erroné. Et si on ne peut être d’un avis contraire avec une citation réelle, on peut l’être avec un homme de paille [NdT : la technique rhétorique].

Tandis qu’une réfutation comporte en général des citations, des citations n’impliquent pas nécessairement une réfutation. Certains rédacteurs citent des passages pour donner l’apparence d’une réfutation fondée, puis poursuivent avec une réponse aussi basse que celle du Level 3 ou même Level 0.

Level 6. Réfuter le point central.

La force d’une réfutation dépend de ce que vous réfutez. La forme la plus puissante de désaccord est la réfutation du point central.

Même aussi haut qu’au niveau 5 on voit encore quelquefois des actes de mauvaise foi, comme par exemple relever les points secondaires d’une argumentation et réfuter ceux-ci. L’esprit dans lequel cela est fait constitue parfois plus une forme sophistiquée d’attaque ad hominem qu’une véritable réfutation, comme quand quelqu’un corrige la grammaire, ou revient sans cesse sur des erreurs mineures portants sur les noms ou les chiffres. À moins que la thèse opposée ne repose effectivement sur celles-ci, l’unique objectif en les corrigeant est de discréditer l’adversaire.

La réfutation véritable exige de réfuter le point central, ou du moins l’un d’eux. Cela veut donc dire qu’il faut identifier explicitement le point central. Ainsi une réfutation vraiment efficace ressemblera à :

Le point central de l’auteur semble être xxx. Comme il le dit :

> « citation »

Mais ceci est faux pour les raisons suivantes…

Il n’est pas nécessaire que la citation désignée comme fausse soit l’énonciation du point central de l’auteur. Il suffit de réfuter un élément dont celui-ci dépend.

À quoi tout ceci sert-il ?

Nous tenons ici une méthode de codification des formes de désaccords. À quoi cela peut-il servir ? La hiérarchie du désaccord ne nous donne pas un moyen de déterminer le vainqueur. Perso, je ne cherche pas à gagner quoique ce soit. Encore que mon blog est un peu comme mon salon, dans lequel je laisse pénétrer des invités et qui ont le loisir de s’exprimer librement. Les niveaux cités déterminent seulement la forme d’une déclaration, pas son exactitude. Même une réponse Level 6 pourrait être complètement erronée.

Et bien que les niveaux ne fixent par une limite inférieure quant à la capacité à convaincre d’une réponse, ils fixent une limite supérieure. Une réponse Level 6 peut ne pas être convaincante, mais une réponse Level 2 ou inférieure n’est jamais convaincante.

Le bénéfice le plus manifeste de la classification des formes de désaccords est d’aider à évaluer nos lectures. En particulier, elle se veut une aide à comprendre les argumentations intellectuellement malhonnêtes. Un orateur ou un écrivain éloquent peut donner l’impression de triompher d’un adversaire par la seule force des mots, ce qui somme toute est probablement la qualité qui définit un démagogue. En donnant des noms aux différentes formes de désaccords, on donne aux lecteurs critiques une épingle pour crever ceux semblables à des ballons.

Un tel étiquetage peut aussi être utile aux rédacteurs. La plupart des malhonnêtetés intellectuelles ne sont pas intentionnelles. En s’élevant contre le ton d’un propos sur lequel on est en désaccord, on peut sincèrement s’imaginer dire quelque chose. Faire un zoom arrière et prendre connaissance de son actuelle position dans la hiérarchie du désaccord peut amener à essayer de s’élever jusqu’à la contre-argumentation ou la réfutation.

Mais le plus grand bénéfice de tout ceci n’est pas uniquement de rendre les conversations meilleures, mais de rendre ceux qui les ont plus heureux. Si on étudie les conversations, on découvre qu’il y a bien plus de mesquineries en bas( au level 1), qu’en haut au level 6. Il est inutile d’être méchant si vous avez un argument véritable à faire ressortir. À vrai dire, vous ne le voudriez pas : si vous avez vraiment quelque chose à dire, être mesquin ne ferait que vous nuire.

Si monter dans la hiérarchie du désaccord rend les gens moins méchants, alors cela les rendra plus heureux. La plupart des gens ne prennent pas vraiment plaisir à être méchant, ils le sont parce qu’ils ne voient pas quoi faire d’autre. Et c’est peut être mon cas dans certains de mes articles.

25 Commentaires Combattre les troll ou l’art d’avoir toujours raison dans une discussion…ou pas

  1. Ween

    Et…?
    C’est tout ? T’as étalé ta « science » en citant un illustre et tu crois que ça justifie que tu descendes ta « race » ? Tu me fais rire.

    Le mec nous pond un pavé dans lequel il dit en gros qu’aucun de celles et ceux qui réfutent ses « grandes thèses » de savant, n’apportent d’arguments concrets, en d’autres termes qu’on est juste des imbéciles qui ne savont pas débattre. Alors que lui dans tous ses articles il étale une tartine de conneries qu’il considère comme l’ultime vérité qui fait « trooooooop mal ». Lol.

    Mon problème c’est pas tes articles, pck effectivement y’a ptêt certaines vérités. Ce qui me met hors de moi c’est la façon dont tu les dis comme une vérité incontestable et que toutes et tous les noirs de France et du monde étaient des grosses merdes. A t’écouter le « noir moyen » c’est : squatter les cyber à la recherche « du blanc » en parlant bien sûr assez fort pour qu’on entende ce « noir moyen » dans tout le café, claquer son salaire dans les fringues et le bling bling. enfin qd je dis salaire c’est le 0.00001% de noir(e)s qui ont réussi à se dégoter un boulot, et qui réussise à se lever tous les matins pour y aller.

    Voilà en qqs lignes j’ai résumé tes articles hautement philosophiques.

    Dans ta tête je pense que tu dois être persuadé que toi, t’es un « noir à part », un « noir conscient » de tous les problèmes de sa communauté, et qui « dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas ». Mais laisses-moi te dire qu’aux yeux de bcp de non-blancs tu reste juste un bamboula de plus immigré en France pck dans son pays c’est trop la misère, te fais pas d’illusions mec, t’es comme celles et ceux que t’encenses. Tu crois quoi ? Que pck tu cites des illustres, que tu fais des études, que t’es capable d’être « auto-critique », ça fait de toi un autre homme aux yeux de certain(e)s autres ? Foutaises.

    Répondre
  2. Asma

    Je penses chers autres lecteurs qu’on à affaire a un cas plus que deseperé, le concepteur de ce blog est en plus d’être totalement …..CON ( dsl mais g beau chercher je n’en trouve pas ) est une personne qui pense détenir la vérité absolue et qui en plus de ça croit en faisant … Non escusez moi en essayant de faire un raisonnement logique défendre ses propos qui sont je n’ai pas peur de le dire raciste discriminatoires et infondes.
    C’est un noir raciste qui utilise exactement les même argument que les blancs qui auparavant soutenait l’esclavage ….( le noir est seul responsable de sa situation , le noir est inférieur et j’en passe ) . J’aurais juste une chose a dire c qu’a partir du moment ou autant de gens critiques tes propos autant de gens se sentent insultes remet toi en question.
    Ps g une solution fais comme m.j change de peau ça nous rendra service on de passerait de gens aussi dégueulasse et con que toi chez les noirs a bon entendeur…..

    Répondre
  3. Neo

    Ah là là Ween! T’es encore là toi?
    Décidément! toi et moi on ferait un couple…détonnant 😉

    Bon peut-être que dans ma tête je suis persuadé d’être un noir à part entière qui encense les blancs et descends ses freres bamboulas(d’après ce que tu dis en tout cas! puisque j’ai beau checker mon blog, je n’ai vu nulle part où j’ai écrit ça). Par contre, moi, j’en connais une qui doit être persuadée dans sa tête d’être LA Angela Davis des temps modernes, défenseur incontestable de TOUS les noirs insultés à travers le web. C’est bien! continues comme ça! Brave petite!

    Bon sinon, le web est un espace libre et démocratique. Alors, si le contenu de ce blog ne te plait pas, pas la peine de dépenser ton énergie à le lire, encore moins à commenter. Tu sais! il suffit de cliquer sur la petite croix en haut à droite de ton écran. 🙂

    EDIT : Ah ben tiens! ils sont deux maintenant.

    Répondre
  4. Asma

    Ça réponse est a la hauteur de son esprit petite et puéril pour quelqu’un d’exceptionnel qui se dit ouvert d’esprit et pour le débat ça réponse c  » si t pas content dégage  » on croierait entendre un môme de 5 ans …….si on commente t article c que nous sommes nous aussi des personnes désireuse de savoir et d’information et moi personnellement j’aimerais vraiment comprendre ta manière de penser on a jamais fini de voir des CAS c non identifier pour moi je ne suis pas psy mais je m’interroge sur la maladie psycologique dont tu souffres parce que j’en ai connue des gens cons mais la ça me dépasse donc je sens que tu as des pb laisse nous t’aider a finance t sceances chez le psy pour qu’enfin au lieu de blammer les noirs tu règle ce qui ne tourne pas rond chez toi …

    Répondre
  5. DH

    Bonjour,

    Eh bien, je trouve cet article génial car très instructif et tu dis des choses très intéressantes, par exemple, sur plus de 70 lectures seulement 2 critiques (fais le ratio lol)…Eh bien oui, en général, ce sont les gens en désaccord qui se manifestent.

    Au risque de me répéter, je n’ai vu aucun article avec écrit à l’intérieur « Tous les…sont… ». Vraiment, je ne vois pas l’intérêt d’insulter qui que ce soit, je me contenterais d’un simple « Je ne suis pas d’accord. » 🙂

    Et moi qui croyait que ça allait être le seul article sans violence majeure :(. On ne peut pas faire l’unanimité mais vraiment n’oublions pas que si on ne « discute » pas, on n’avancera pas. Le but n’est même pas d’avoir raison, comme me disait un ami : Quel est l’argumentation derrière la thèse ?

    J’espère que tu continueras d’entretenir ce blog en tous cas 😉

    Répondre
  6. DI

    En toute subjectivité, j’aimerais connaître plus de gens comme toi, je pense que tu aimes débattre et pour débattre il faut un désaccord total ou partiel.

    Quand je rencontre une personne en désaccord, je suis juste ravi pour peu qu’on puisse véritablement en parler des heures et non seulement éviter l’argumentation:).

    Ceci dit, je sais que certaines personnes ne supportent pas les désaccords mais bon, j’aime débattre.

    Plus.

    Répondre
  7. permisapoint

    Bonjour,

    je penses qu’on se serait éviter bien du grabuge si les gens qui ont critiqué les articles en question (…et ils en ont le droit)avaient simplement fait part de leur avis avec un peu plus de réserve et un esprit moins inquisiteur.
    L’ auteur du blog n’a fait qu’émettre son point de vue de manière plus ou moins constructive(et il en a le droit,il aurait développé des théses antisémites qu’il aurait gardé ce meme droit).
    En le prenant à parti de cette maniére vous ne lui laissez d’ autres choix que de se défendre vigoureusement,le rendant ainsi encore plus détestable et envenimant le débat.
    Alors bien sur,je peux comprendre cette passion vu la sensibilité du sujet,mais il est toujours plus efficace de faire part de ses propos sans insulter, surtout que l’auteur des articles n’ a jamais employé de mots vulgaires ni d’insultes dans ses paragraphes.Ainsi vous vous décredibilisez.
    Tout ca pour dire que des critiques sereines auraient eu un meilleur effet dans ce débat,surtout que le blogueur a l’ air d’etre ouvert au débat.

    Répondre
  8. Ween

    Et oui encore moi !! Je me plais à lire tes articles hautement scientifiques.
    Pas mal ta réponse, j’ai bien ri. Assez primaires quend même pour qqn qui aime partager son point de vue…
    C’est vrai que la technique « si t’es pas contente, ben casses-toi », est meilleure que toutes les autres !!
    Bizarre pourtant pour quelqu’un qui dit aimer débattre…
    Puis Angela Davis, t’aurais pu trouver autre chose, pck c’est léger là hein, où est ta superbe réthorique là !! C’était encore pour placer uns illustre dans tes propos ?
    –> »(d’après ce que tu dis en tout cas! puisque j’ai beau checker mon blog, je n’ai vu nulle part où j’ai écrit ça) » : J’ai jamais dit avoir lu ça dans tes articles, mais bon, qd on a rien à dire, on fait style de pas comprendre hein.

    Puis pk tu fais style d’être un opprimé, incompri ? Dans tous les articles que j’ai lu, j’ai rarement lu « certaines femmes noires », mais plutôt « les femmes noires ». Le problème, même si dans certains articles y’a des vérités, c’est la façon dont tu les dis. Après c’est ptêt ton style, c’est bien, mais t’étonnes pas d’avoir des détracteurs qui te sautent à la gorge, c’est normal !
    T’es persuadé de détenir une vérité absolue et refuse toutes critiques, pk ne pas admettre celà ?

    Et je répète qu’aux yeux des non-blancs t’es qu’un noir immigré comme un autre, tout « lucide » soit-tu, et j’ai employé le terme « bamboula » que t’as fais semblant de pas piger, pour appuyer les paroles.
    Je me demande ce que pense les filles de ta famille, de ta théorie sur « les femmes noires et ceci…les femmes noires et cela ». Enfin bref…

    Répondre
    1. Cwiss

      Mais mince , vous savez pas lire ou quoi???

      90% des critiques ne sont pas constructives, pourquoi il se ferait chier à y répondre? Si les critiques sont de la forme « t’es qu’un con de noir mal dans sa peau » quel est l’intérêt de débattre là-dessus?

      (PS: j’ai bien vu que l’article date d’il y a 2 ans mais c’était plus fort que moi…)

      Répondre
  9. Neo

    Ahh Ween!

    Si je vous ai demandé de « vous caser », c’est parce que j’ai constaté que vous réactions avaient toutes les caractéristiques des trolls: Aucune critique constructive, des insultes tous les 3 mots…

    Heureusement, rien n’est figé. ça commence à s’améliorer dans ton dernier commentaire. :). Et contrairement à ce que tu dis, je suis tout à fait ouvert aux critiques..mais pas venant de n’importe qui.

    Tu me parles de mon image aux yeux des non-blancs. Qui t’as dit que j’en avait quelque chose à faire? Encore une fois, je ne cherche pas à plaire à qui que ce soit. Mon blog est un espace de discussion et d’échange avec ceux qui sont intéressés. Si tu considère qu’il ne t’apprends rien, ou que tu n’a rien à m’apprendre, tant mieux!

    Répondre
  10. Ween

    Hé oui encore moi, je t’ai dit, j’aime bien te lire en fait, t’es un champion !

    Sinon ben c’est raté.

    Oui raté, pck je viens de relire mes 6 posts sur ton blog, à différents de tes articles et je n’est trouvé aucune « insultes tous les 3 mots ». Ha si, j’ai dit « schizo » dans un message, et aussi « grand malade », et aussi « putain » et aussi « pourri ». Voilà, c’est tout les énormes jurons que j’ai pu dire. Honte à moi, j’avoue n’être rien face à toi, immigré africain et tes analyses hautement scientifiques.
    Mais je comprends que tu trouve que je sortes des « insultes tous les 3 mots », pck qd on a pas de réparti, on cherche la petite bête.

    Puis tu dis que mes critiques n’ont rien de constructives ? Tu rigoles ? Dans tous mes posts, j’ai détaillé ce que je critiquais. Je donne des exemples, j’explique mon point de vue en démontant le tien aisement. Ha c’est ptêt ça qui te chifonnes, je pense en effet oui. Ou alors dis-moi en quoi mes critiques sont infondées.

    Relis mes posts et démontes mes arguments, débattons, il n’y a pas de soucis ! Pck c’est facile d’user de phrase toutes faites genres « aucune critique fondées…insultes tous les 3 mots », mieux : « si t’es pas contente, y’a la ptite croix » (c’est la meilleure celle là !), mais en attendant je t’ai encore jamais vu réfuter mes arguments de façon sérieuse. C’est facile d’employer un ton de grand scientifique qui te dit des vérités absolues et vérifiées dans tes articles, mais après…? Vas-y reprends mes arguments et contredis-moi !

    « Mon blog est un espace de discussion et d’échange avec ceux qui sont intéressés »
    –> Non avec ceux qui sont d’accord avec toi, grosse nuance.
    C’est le but d’un blog d’accepter des commentaires, allant dans son sens ou non. Sinon tu fermes ton blog puis c’est tout. Puis je pense ne pas être la seul à être en désaccord avec toi, loin de là.

    « je suis tout à fait ouvert aux critiques..mais pas venant de n’importe qui. »
    –> Le mec descend sa propre « race » depuis je sais ps combien d’articles et il vient me dire qu’il n’accepte pas les critiques de n’importe qui !
    Puis tu ponds un pavé sur le sens de la réthorique où tu nous sort que toutes les techniques que tes détracteurs emploient pour te contredire, sont erronées. Que ceux-là sont « des trolls ». Et tu viens me dire que tu acceptes les critiques ? T’es vraiment un champion je t’assures !

    Répondre
  11. Neo

    @ Ween,

    Bon puisque tu insistes, et que j’ai du temps à tuer, je cite pèle-mêle des extraits de tes derniers commentaires :

    « …Pffff, tu me fais pitié toi, auteur au physique ingrat. Oui au physique ingrat, pck je sais pas ce que tu as voulu prouver en affichant ta photo en avatar, ptêt que t’as voulu avoir « des couilles » et prouver que t’avais pas honte de ta face, mais t’es vilain mec, je t’assures. Même en taille 6, je peux dire que tu es laid…Alors toi t’es énorme comme comique…Vous êtes combien dans ta tête pck ça à l’air d’être chaud là ? »

    « …En quoi ça fait honte ? T’es sérieux avec ta tête de gland là ? Tu me fais réellement pitié bonhomme….tu me fais réellement pitié, je t’assures…ton article tête de cul…T’es un grand frustré…Un jour t’as du t’intéréssé de près à une femme noire, jolie et indépendante qui ne voulait pas de ta tronche d’oignon pourri… »

    « …Mais t’es schizo mec, j’te jures, t’es un grand malade c’est chaud …dans ta grande théorie de savant africain…T’es sérieux avec ta tête de gland là ?… Tu me fais réellement pitié bonhomme…T’es ri-di-cu-le mec… »

    Etc… etc…

    Rien que ça décrédibilise totalement ton discours et ne me donne même pas envie de chercher à l’écouter ni à te répondre sérieusement (ce qui est dommage, parce que si ça se trouve, t’avais des choses intéressantes à dire). Et malheureusement, tu confirmes encore une fois ce que je disais à propos de certaines filles noires et de leurs grandes gueules. 🙂

    Tu as légitimement le droit de traiter mon physique, ma tronche, mon blog, mes écrits, de tous les noms d’oiseaux. Et moi aussi, j’ai également le droit de t’ignorer et de le répéter encore une fois : si tu t’emmerdes ici, il suffit de cliquer sur la petite croix en haut à droite.

    PS: Et ceci sera ma dernière intervention sur ce sujet.

    Répondre
  12. Ween

    Tu te rends compte de ce que tu dis ? Tu m’accuses de t’insulter sur ton physique, ce qui est vrai, alors que tout au long de tes articles tu dénigres plus bas que terre ta race !! On nage en plein délire là, j’en reviens pas !!
    Toi tu aurais le droit d’affirmer certaines choses sur une certaines communauté/population, considérer ça comme une vérité générale et prendre tous celles et ceux qui ne sont pas d’accord pour des pauvres ignorants, mais faut surtout pas s’attaquer à toi. C’est ça le délire ? Ben mon gars, t’as bien de la chance d’être sur Internet, pck va tenir des propos comme ça dans la rue, ou alors organise des conférences (puisque t’assumes tant tes propos), je pense que tu serais étonné des réactions. C’est bien beau le net hein…ça permets de se défouler en toute impunité…

    « Et malheureusement, tu confirmes encore une fois ce que je disais à propos de certaines filles noires et de leurs grandes gueules. »
    –> T’as réussi à me faire mourir de rire !! Je te dis, fais des conférences, on verra si tu oses tenir les mêmes propos…
    Je rêve, il ose dire que j’ai une « grande gueule » (d’ailleurs c’est un gros mot ça, pas bien !)

    Quant aux copiés-collés de passages de mes post,…mmmouè. Je vais dire comme toi : y’a ptêt que la vérité qui blesse. Et pk pas attaquer sur le physique ? Tu te l’ai bien permis toi dans tes articles. Et c’est pas en employant des termes que tu veux « savants » ou « subtiles » ou que t’uses de réthorique, que ça en ai moins insultant.

    En attendant, tu ne démontes tjs pas mes arguments, tu t’attardes sur des choses futiles, tu pourrais rajouter cette technique dans ta théorie sur l’art : parler d’autre chose pour éviter de ce qui fache.
    Et l’éternelle phrase toute faite de petit enfant « si t’es pas contente, y’a la ptite croix ».

    Tu me fais rire.
    A la prochaine !

    Répondre
  13. mylène

    Tu n’es qu’un vulgaire crétin , trop bête pour te rendre compte de ce que tu fais maintenant , chanceux c’est le dernier commentaire que je te laisse car 2 c’est dèjà beaucoup trop , tu n’es qu’un sombre inculte !!!! et tu n’arrive même pas a défendre tes idées ne prends pas tes idées au sérieux elles te perdront si ce n’est dejà fait!
    soigne toi c’est un conseil avant que cela devienne contagieux!

    Répondre
  14. mylène

    Tu n’es qu’un vulgaire crétin , trop bête pour te rendre compte de ce que tu fais maintenant , chanceux c’est le dernier commentaire que je te laisse car 2 c’est dèjà beaucoup trop , tu n’es qu’un sombre inculte !!!! et tu n’arrive même pas a défendre tes idées,et ne prends pas tes idées au sérieux elles te perdront si ce n’est dejà fait!
    soigne toi c’est un conseil avant que cela devienne contagieux!
    tu ne possede pas la science-infuse et surtout pas pour ce domaine crois moi!!! tu n’es simple amateur croyant etre une sorte de porte parole ou je sais quoi,mais même sur internet tes paroles il faut les mesurées! illétré il y a 2 ans, parce que tu es dans l’exagone tu vaut mieux que tous le monde? execrable débile imbu de sa personne tu n’es qu’une marionnette dans cette société , redescend de ta planète ta tête risque d’exploser !!! Au moin tu as ce mérite , remonter contre toi!

    Répondre
  15. Ween

    Oui c’est ça qui est drôle, c’est que le mec avance des choses, affirme des théories et des chiffres bidons, mais quand tu réfutes toute sa pseudo-science, en apportant des arguments fondés, il ne sait même pas défendre ses idées. Il se contente de parler de « trolls », d’user de réthorique, de « pseudo humour fin » et de dire que si tu n’es pas d’accord, ben y’a la ptite croix rouge. Très puérile en fait.

    Répondre
  16. Pingback: Distinction importante. « FLQ – François Larouche du Québec

  17. Shingai

    Bonjour NEO !

    Ton blog est superbe, c’est vrai que tu utilises des mots crus mais, je crois que c’est vachement bien !
    Tu dis la vérité et c’est ta manière de la dire qui blesse mais, qu’importe ? C’est comme cela qu’on s’améliore ! Si les profs passaient leur temps à faire des compliments à tous leurs élèves même aux plus « nuls », aucuns d’eux ne développeraient ses vrais capacités ! Des fois il faut dire la vérité telle qu’elle est pour espérer un réel changement ! Il ne faut pas se voiler la face !

    Il est encore vrai que beaucoup de femmes noires (pas toutes heureusement) pensent que l’homme blanc les sauvera de la misère. Et, il faut être très courageux pour dire une telle chose et combattre ce genre de pensée, parce qu’à la longue, ça mène à penser que seule l’homme blanc pourra changer l’Afrique. C’est faux ! Et complètement faux ! l’ONU l’a bien fait comprendre aux Congolais ! Tant qu’eux-même ne seront pas en paix avec eux, l’intervention des casques bleus ne mènera à rien. La paix commence d’abord de l’intérieur. Et, pour être en paix avec soi, il faut d’abord se dire la vérité même si elle fait mal. Je ne dis pas que toutes les femmes noires sont malades ou névrosés, non, mais que tant qu’on ne sera pas en paix avec notre négritude, on n’avancera pas ! C’est pareil pour le développement de l’Afrique !

    Et contrairement à ce que disent certains, NEO ne fait pas du tout du tort à la « race » noire, au contraire, ce sont des gens comme lui qui la font évoluer. C’est dommage de voir des gens lancer de pareils insultes.
    Moi, je pense que si cela vous fait vraiment mal, c’est que d’un côté vous vous reconnaissez dedans. Il n’y a pas de honte à avoir, il faut juste essayer de se libérer de pareils idées. « La Chine ne s’est pas construite en une année », ils ont effectué une profonde réflexion sur leur position par rapport à l’Occident
    c’est pour cela qu’ils domineront bientôt le monde. Si nous, les Noirs ne faisons pas de profondes réflexion nous seront toujours à la ramasse, à quémander du pain à l’ONU !

    C’est dur, mais acceptez les remarques sinon, ne venez plus ici.

    Répondre
  18. Pingback: Mise au point au sujet des articles polémiques sur les femmes noires, blanche, etc… | Angaza Magazine : 100% afro 100% positif

  19. Pingback: Pourquoi ais-je déserté les réseaux sociaux ? « Noir, Fier et Conscient

  20. Maura

    Bonjour Neo,

    Oser parler réellement des problèmes qui concernent les noirs n’est pas chose aisée (surtout quand il s’agit d’attribuer ses problèmes aux noirs même et non pas toujours aux blancs), aussi c’est déjà très courageux de ta part de le faire. Et d’ailleurs peu importe que ce soit par le biais d’internet et non pas physiquement devant un public.

    Je ne partage pas toujours tes avis, et je crois d’ailleurs que ce n’est pas du tout le but que tu recherches, aussi cela ne change rien à l’intérêt de tes articles. Au contraire, c’est justement parce que tu les argumentes et les enrichis de différentes sources et différents supports que ceux-ci sont pleins de richesses. Ce sont là les preuves de ton travail de recherche et de réflexion.

    D’autres part, je suis moi-même une femme noire, et pourtant je ne suis pas blessée par tes propos. Tu as pointé les mauvaises « manières » de certaines femmes noires certes, mais tu as également mis en valeur les qualités des autres femmes noires. Aussi, il est bon de connaître le « mauvais » pour se borner à faire le « bon » et donc pour s’améliorer.

    Tout cela pour dire qu’au final j’aime l’effort que tu fournis sur ce site, et espère vivement que tu continueras encore longtemps. Je continuerai à lire tes articles car j’aime ce que j’y apprends. Je pourrais également les commenter, mais comme tu l’as si bien dit, il y a moins de chose à redire lorsqu’on partage l’avis du rédacteur.

    Bonne continuation !

    Répondre
  21. KATY

    Je trouve ta classification des désaccords très interressante. Bonne continuation pour ton blog . Les vives réactions produites par tes sujets prouvent qu’ils sont intéressants. Encore une fois bravo!

    Répondre
  22. Jeroboam

    Bravo, arriver à construire un amalgame entre contradiction et troll, c’est un chef d’oeuvre attirant foule de mécontents qui se font troller dès la lecture, en aggravant leurs cas en répondant.
    Chapeau bas.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *