Comment trouver le partenaire idéal

Obama_fist_bump

Ce post est le prolongement d’un autre que j’avais publié il y a quelques mois sur l’art de trouver son partenaire idéal dans la vie ou en affaires. ça faisait plusieurs mois que je me disais que je devrais rédiger cette suite, mais comme tout le monde, il peut m’arriver d’être un grand procrastinateur. Cependant, de multiples rencontres récentes et le démarrage de nouveaux projets sur lequel je travaille m’ont finalement décidé à pondre ce billet. J’espère qu’il pourrait un inspirer plus d’un.

Il y a deux règles à toujours garder à l’esprit au moment d’établir un partenariat. La première c’est que vous ne connaîtrez jamais réellement quelqu’un jusqu’à ce que vous ayez collaboré avec la personne pendant quelques mois (voire années). La seconde est que plus vous brouillerez les limites de votre relation dès le départ (en mélangeant par exemple amitié et amours ou affaires), plus il sera difficile de faire la part des choses quand les désaccords surviendront.

J’ai eu à collaborer avec différentes personnes au fil des années. Une chose que j’ai apprise clairement, c’est que les traits de caractère et la personnalité du partenaire sont d’une importance capitale. Beaucoup de gens choisissent un partenaire juste pour pouvoir obtenir un toit, un réseau, de l’argent ou toute autre chose du même genre. Mais je vous le dit, j’ai dans mon entourage des gens qui pourraient avoir tout l’argent du monde et que j’en aurais grave besoin, que je préférerais me tirer une balle plutôt que de leur demander le moindre centime! Pourquoi? Parce que la « personnalité financière » des individus en question est simplement incompatible avec ma propre « personnalité financière ».

D’autre part, j’ai des partenaires qui me sont vraiment précieux et dont les conseils et les relations me sont plus utiles que pratiquement n’importe quoi. Donc, trouver un partenaire en affaires, c’est pratiquement comme trouver un conjoint. La question à se poser est: Êtes-vous suffisamment différents pour être complémentaires et suffisamment compatibles pour rester ensembles contre vents et marées?

Will et Jada Smith (un de mes couples de célébrités préférés) par exemple expliquent qu’ils ont créé très tôt ce qu’ils appellent un « marriage business plan« . Comme le dit Will, « Si vous ne vous fixez pas d’objectif pour votre relation, si vous n’avez pas une direction vers laquelle vous aspirez à allez, quelque chose que vous voulez accomplir, vous allez facilement vous égarer à un moment dans votre relation. Il doit y avoir une vision claire. Du genre « POURQUOI sommes-nous ensemble? » »

Ensuite, après le POURQUOI, viens le COMMENT. La partie la plus difficile, c’est quand deux visions indépendantes doivent s’unir en une seule. Quand deux personnes se rencontrent en général, chacune a sa propre vision de sa vie. Chacun a en tête l’esquisse du propre puzzle de sa vie qu’il est en train de construire. Le défi c’est de trouver comment ces deux visions peuvent s’imbriquer un une seule comme des pièces de Lego.  Voilà pourquoi il est essentiel de définir une vision commune.

En affaire comme en amour donc, vous avez donc intérêt à faire un « business plan » si vous voulez maximiser vos chances de réussir. Pour résumer voici selon moi les 5 règles pour réussir à établir des rapports fructueux.

REGLE #1:  Clarifie tes attentes

Soit clair sur ce que tu peux apporter dans tout deal, dans tout rapport avec autrui. Prends une feuille si besoin. Fais le récapitulatif de tes points forts, talents, passions, principaux centres d’intérêts et déniche l’essence de qui tu ES et ce que tu peux apporter aux autres. Trace le bilan de tes relations passées et essaye d’évaluer objectivement ce qui s’est mal passé et pourquoi. De cette prise de conscience, tu dois alors faire le vœux de t’atteler à faire mieux la prochaine fois. Les partenaires doivent être clairs sur leurs attentes vis à vis de l’autre et sur ​​les avantages qu’ils espèrent tirer du partenariat. L’honnêteté est essentielle ici. Car avant d’être honnête avec les autres il faut déjà commencer par être honnête avec soi même. J’ai remarqué que la première raison pour laquelle les gens échouent dans leurs partenariats c’est qu’ils sont contradictoires dans leurs attentes. Une fille va prétendre rechercher un homme sérieux et fidèle, mais sélectionnera ses rendez vous à l’épaisseur du portefeuille ou au Q.I..

Beaucoup de choses peuvent t’éloigner du succès. La peur et le manque de confiance en soi sont les plus à craindre. Car ce sont eux qui poussent à adopter des attitudes irrationnelles, où à vouloir une chose et son contraire. Une fois tes réelles attentes clarifiées, tu saura facilement faire le nécessaire pour gagner en courage et confiance en soi.

REGLE #2:   Choisis ceux qui partagent les valeurs et visions que tu juges essentielles.

On ne peut pas être d’accord sur tout avec tout le monde. Mais nous avons chacun des choses qu’on juge absolument essentielles, et il faut être d’accord là dessus. Si les partenaires ont des visions et des buts ultimes différents, le projet a de bonne chances d’avorter. Si l’un des co-fondateur veut cibler à tout prix un segment de population A tandis que l’autre veut cibler un segment B, si l’un pense à une expansion à l’international tandis que l’autre veux rester local, il y a peu de chances que leur business marche. Cette divergence de vision emmènera les partenaires à se saboter mutuellement. De même, s’il ne sont pas d’accord sur des valeurs personnelles comme l’altruisme ou la tolérance, cela aura forcément un impact négatif sur la relation. J’ai connu une fois une fille pour qui le fondamentalisme religieux était une valeur essentielle. Étant moi même agnostique, et considérant les valeurs humanistes plus importantes, nous ne pouvions nous entendre.

REGLE #3 : Accepte les compromis qui sont inévitables

La différence fondamentale entre être seul et être associé est que le deuxième cas implique inévitablement de renoncer à une part de soi. Pour que tout marche comme il faut, on a autant besoin de l’autre que l’autre de nous. cela implique reconnaitre et accepter un certain nombre de faits, entre autres :

– Une égale valeur contributive. Les partenaires contribuent à valeur égale au succès du partenariat. Celà inclut les ressources financières, les connections professionnelles, l’expertise, le temps… C’est particulièrement difficile quand il y a des égos surdimensionnés en jeu. En général, les pionniers, les entrepreneurs, les créateurs, sont connus pour être des gens égocentriques. C’est même une qualité recherchée chez un entrepreneur (pourquoi entreprendre si tu ne te sens ni l’envie ni la capacité de « déchirer sa race« ?). Mettre un peu de cet ego de coté n’est pas chose aisé. Combien de fois ai-je entendu la phrase « ce projet n’aurait jamais pas vu le jour sans MOI »…?

ethics-at-elux

– Une évidente complémentarité. Nul n’est expert dans tous les domaines. Plus diverses sont vos compétences, plus vous aurez de faciliter à lancer, et faire grandir votre business. Pour que ça marche, chacun des collaborateurs doit reconnaitre quelles sont ses limites et faiblesses que l’autre associé est là pour compenser. Tenez Apple à ses débuts par exemple: C’est Wozniak tout seul qui a conçu et fabriqué les premiers ordinateurs Apple. Steve Jobs c’était celui qui décrochait les contrats, démarchait les partenaires/clients pour améliorer et vendre leur idée. Que serait le talent de Steve Jobs, s’il n’avait rien eu à vendre? Que serait le génie de Wozniak sans Jobs? Wozniak c’était l’ingénieur, et Jobs c’était le vendeur.

– Un respect mutuel. les associés ont absolument besoin d’avoir un respect mutuel l’un et l’autre, afin de rester ouvert à la critique constructive. Seules des personnes qui se respectent à valeur égale peuvent accepter les opinions, critiques, idées et feedbacks de chacun. L’égalité signifie que les opinions et visions de chacun se valent.

REGLE #4 : Fais-le savoir

Le moyen le plus rapide (et le plus simple) de trouver l’associé idéal est de faire savoir à tout le monde ce que tu recherche et ce que tu comptes apporter à la table du deal. Certains y voient une part d’explication de la longévité des couples dans les cultures africaines. Parce que dans nos cultures, une personne qui cherche un « compagnon » le fait avant tout savoir à tout le monde. La plupart des mariages « arrangés » ne sont en réalité que des mariages « aiguillées » où deux individus considérés compatibles sont orientés l’un vers l’autre par la communauté.

Socialise et trouve-toi des activités, des lieux où tu as le plus de chance de le trouver ce que tu recherches. Assiste aux séminaires, participe aux événements, adhère aux clubs, aux associations telles que Afretis, etc. Bref, empare toi de ton agenda et remplis le intelligemment!!!

REGLE #5: Reste authentique

As-tu déjà connu quelqu’un que tu appréciais vraiment de loin, mais qui une fois que tu la connais t’apparait tout à coup détestable? C’est très fréquent pourtant. La société nous a tellement habitué à porter des masques, à endosser des rôles…que certains finissent par confondre le rôle qu’ils endossent et leur propre identité intrinsèque. Rester authentique est le moyen le plus sûr non seulement d’attirer ceux qui partagent tes valeurs, mais aussi de pérenniser la relation, d’instaurer une confiance mutuelle. L’authenticité est la clé du succès des plus grandes marques comme Coca Cola, Harley Davidson, ou Nike qui ont leur communautés de fans fidèles à vie!

Un partenariat solide repose sur une confiance mutuelle. Le but étant de maximiser le bien-être de toutes les parties impliquées. Si des erreurs sont commises, les partenaires doivent être capable de se supporter mutuellement et de s’entraider, dans l’intérêt commun. Là où la confiance règne, les explications ne sont pas nécessaires la plupart du temps car l’autre comprendra tes erreurs et ne t’en tiendra pas rigueur. J’ai rencontré il n’y a pas si longtemps une personne extrêmement brillante avec qui j’ai été à deux doigts de collaborer. Mais très vite, mon capital confiance en elle est passé de 100 à 0, à cause de sa personnalité versatile et d’une profonde divergence sur des valeurs (humanistes) personnelles telles que le pardon, ou la vengeance. J’ai intuitivement réalisé ce n’était pas une personne avec qui je pouvais m’associer sur le long terme, aussi bien en amitié qu’en affaires. Et heureusement, c’était réciproque. Nos avons donc eu l’intelligence de mettre purement et simplement fin à notre relation.

En conclusion, lorsqu’il s’agit de trouver le partenaire ou l’associé idéal, tu ne pourra y parvenir tant que tu n’aura pas déterminé précisément qui tu es et qui tu recherches.

 

2 Commentaires Comment trouver le partenaire idéal

  1. Sankoré

    Wahou.
    Je commente juste pour te dire que je viens de tomber sur ton blog, et…

    J’en pleure presque de joie.

    Je suis un jeune africain -18ans- de France et la chose qui me tient le plus à coeur, c’est la prosperité de l’Afrique.

    Et quand je lis un blog, bien conçu, bien rédigé, d’un africain ambitieux, agnostique, qui partage mon point de vue sur tant de sujets – comme ce vaurien de Kemi Saba… -, et qui a réussi

    Et bien là, ça me donne la pêche.
    Je me dis que c’est par des gens comme toi que les changements arrivent.

    Tu as gagné un lecteur,
    et j’espère qu’on aura l’occasion de discuter longuement un jour, on a beaucoup à se dire.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *