Critique de livre : « L’investisseur paresseux »

lazy-investor

Derek Foster est investisseur canadien auto-proclamé le plus jeune retraité du Canada. Pour ceux qui n’auraient jamais entendu parler de lui, c’est un ex- esclave salarié d’entreprise qui a pris sa retraite à l’âge de 34ans,  sans jamais avoir occupé un boulot stable et bien rémunéré tout au long sa courte carrière. Apres avoir quitté son job, Il a écrit deux bouquins (qui se sont très bien  vendus), histoire de partager son expérience.

En me promenant dans une brocante, je suis tombé par hasard sur l’un de ses livres que j’ai acheté pour la modique somme de…2$. Ce livre ( rédigé en anglais) s’intitule « L’investisseur paresseux : commencez avec 50$..et zero connaissance en investissements ». Apres avoir dévoré ledit bouquin en quelques heures seulement, je l’ai revendu à un collègue de travail pour…10$. Comme quoi les meilleures opportunités ne se trouvent pas nécessairement là où on croit. 🙂

Bref, comme je m’étais promis de le faire, je m’en vais ici partager avec vous mon opinion du live.

Quelle est sa stratégie?

Son live se résume à  « épargnez et investissez en bourse dans une poignée d’actions versant des dividendes, et conservez les pour toujours ».

Foster croit fermement aux « Dividend Stocks » : investir en bourse, dans des actions d’entreprises solides qui versent des dividendes aux actionnaires de façon incrémentielles. Les raisons à cela sont simples :

  1. Ils permettent d’investir dans des générateurs de cash-flow, et d’éviter les émotions liées aux mouvements de hausse/baisse des cours des actions.
  2. La plupart de ces placements résistent à la récession et l’inflation
  3. Les dividendes sont moins taxés comparés aux autres formes de revenus

Ce qui m’a plu

  • Le livre explique de façon pédagogique comment fonctionne la bourse (pour les novices), et comment mettre en place un programme automatique d’achat d’actions et de réinvestissements de dividendes.
  • Il démontre la puissance de l’interet composé et en quoi la faible imposition des dividendes est avantageux.
  • Il offre une stratégie viable de création de flux de trésorerie pour sa retraite.
  • Il encourage un style de vie minimaliste et une discipline dans la gestion de ses finances, en apprenant à séparer ses désirs de ses besoins.

Ce que j’ai moins aimé

  • Le livre ne souligne pas assez certains des risques associés à sa stratégie d’investissement. Le principal d’entre eux étant l’absence de diversification. Comme le dit le dicton, on ne met pas tous ses œufs dans le même panier.
  • Bien que je sois d’avis que qu’automatiser l’achat d’actions et le réinvestissement des profits soit une bonne stratégie, je ne pense pas que sélectionner individuellement les actions de qualité soit possible avec zéro connaissance en Finance. Sélectionner minutieusement dans quelles entreprises investir (ie. quelles actions acheter), cela demande du temps et de la recherche approfondie.
  • A défaut de faire des recherches, le moyen plus simple pour ne pas se casser la tête c’est d’investir dans un fond de placement indiciel (appelé ETF). Le livre n’évoque pas cela.
  • Parlant de taxations, il ne mentionne pratiquement pas ces formidables outils que sont les comptes d’épargnes libres d’impôts

En résumé

J’ai vraiment apprécié ce livre et recommanderais à tous ceux qui débutent dans le joli monde de la bourse. Le livre explique pas à pas, dans un langage simple, comment créer un portefeuille avec très peu d’argent et le transformer en une véritable machine a cash dans les années à venir.

Malgré le fait que je possède un portefeuille boursier depuis quelques années, Je ne vais pas prendre de retraite a 34ans pour la simple raison que même si je partage sa philosophie, sa stratégie ne correspond pas à la mienne, ni même a celle de beaucoup d’autres investisseurs.  Donc, oui, je pense que dans un sens, ses livres sont trompeurs. Cela dit, 80% de son livre mérite une lecture, ne serait-ce que pour tous ces nobles principes de gestion de finances personnelles qu’il partage.

3 Commentaires Critique de livre : « L’investisseur paresseux »

  1. Emily

    Hello,
    Perso, j’adore ce livre ! Je l’ai lu et d’ailleurs je dois dire que l’auteur m’a inspiré. Tout comme lui, j’ai investi une partie de mon argent non pas dans la bourse, mais dans l’immobilier, un domaine que je comprends mieux 🙂 J’ai acheté des parts dans une SCPI ici : https://www.corum.fr/. Je bénéficie de revenus supplémentaires que je fais fructifier dans d’autres types de placements.

    Répondre
  2. Luc

    J’ai bossé en finance sur les fonds
    Eviter les ETFs surtout les indiciels

    – tu peux repliquer toi-meme facilement l’indice avec un tableur excel

    – la surdiversification n’apporte pas grand chose au-dela de 20-30 actions

    – les fonds bouffent beaucoup en commissions (qui cassent la logique des interets composés

    Bravo pour tous articles mais moi le probleme c’est que je n’ai plus confiance dans les systeme economique et politique en France. il est en faillite. j’ai pris mes precautions et j’attends l’effondrement qui se materialiser a par une guerre

    Répondre
    1. Neo

      @ Luc,

      En effet tu peux toi meme répliquer n’importe quel etf. Mais en additionnant les couts de transaction pour chacune des 20-30 actions de ton portefeuille, la facture monte vite. Le but justement des etf c’est de permette d’acheter lesdites 20-30 actions en une seule transation.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *