Différences culturelles entre américains et français.

Pour avoir vécu en France pendant cinq ans, j’ai pu faire quelques observations intéressantes sur les énormes différences entre la France et l’Amérique. La plupart de ces différences, je ne les aurais pas perçu avant de venir ici. Et il faut dire qu’on ne vois pas les choses le même façon selon qu’on les regarde de loin ou de près. J’ai été vraiment surpris par certaines de ces différences culturelles. Je ne vais pas aborder les choses évidentes comme la cuisine ou les systèmes de santé. Tout le monde ou presque, les connait. Je vais écrire cette fois  sur ces petites choses que vous ignorez peut-être d’en tant qu’étranger.

Please, prenez ce qui va suivre avec un peu de réserves – il ne s’agit que de généralisations un peu caricaturales peut êtres, mais fondées sur mes observations, mes expériences et les conversations avec les Français d’un coté et des américains de l’autre. Je reconnais que certains choses provoqueront de la controverse et pourrait même être offensant pour les Français et/ou les Américains, mais puisque c’est mon opinion et mon blog, je l’écris et à vous de prendre ou de laisser.

1. L’esprit communautaire

Un terme que vous entendrez en permanence en France c’est celui de la « solidarité ». Cela signifie essentiellement agir de concert pour s’entraider et défendre les intérêt des uns et des autres à la fois en tant qu’individus et en tant que groupe. C’est l’idée que le groupe est plus important et plus puissant que l’individu. En revanche, en Amérique, ce qui importe le plus c’est l’individu, et comment cet individu peut produire des changements. Les Français pensent qu’il faut agir en tant que groupe et se battre pour ce qu’on veut en tant que groupe. Rendre le monde meilleur exige une action de groupe. Américains de leur coté croient beaucoup au pouvoir de l’individu. Ils sont convaincus qu’un individu est capable de faire une énorme différence dans le monde – être un héros, découvrir un remède, faire fortune, batir une multinationale, sauver une communauté, ou changer le monde. Les américains croient fermement que ce que nous faisons en tant qu’individus, importe énormément. Si nous voulons changer les choses, alors nous devons agir individuellement au lieu d’agir en tant que groupes. Les américains ont aussi un grand sens du sacrifice (mythe du super héros)  – le sacrifice pour sa famille, pour sa communauté, pour son pays. Et ils croient profondément en la responsabilité personnelle. De mon expérience limitée, je n’ai pas vu beaucoup de preuves de ces mêmes croyances en France. Pour les Français c’est plus l’action collective qui fait finalement la différence.

2. L’entrepreneuriat

Être un entrepreneur est la « vocation première » aux États-Unis – quelque chose à quoi beaucoup aspirent. Être un entrepreneur en France,  c’est ce que vous faites si vous êtes désespérés et n’arrivez pas à trouver un  « vrai travail ». C’est ce que font les pauvres qui n’ont pas leur place dans la société. Cette façon de penser commence tout de même à changer, avec l’introduction récente du statut d’auto-entrepreneur.

3. Le changement

Les américains valorisent l’innovation, la nouveauté, la créativité, le fait de sortir des sentiers battus. Se démarquer de la masse est très apprécié. En France, c’est la conformité aux normes sociétales et aux  traditions séculaires qui sont valorisés. Croire aux acquis et se battre pour les conserver sont le but. Un exemple parfait est qu’aux États-Unis vous n’avez pas  besoin de parler un mot d’anglais pour obtenir une carte de résident (green card). Et dans une ville comme Los Angeles, vous pouvez passer votre test du permis de conduire en une cinquantaines de langues. En France, impossible d’obtenir une carte de séjour permanent sans parler un français adéquat et démontrer votre « intégration dans la société française » tous les jours. Et je ne parle même pas du permis de conduire. Les Français peuvent être chauvin vis à vis de leur culture. Si vous déménagez en France, vous êtes censé agir comme un français, vivre comme un français, penser en français, vous habiller en français, parler le français, vous intégrer en France, et adopter la ‘culture française ». Violer les règles sont mal tolérés.

4. La langue

L’anglais américain est en perpétuelle évolution – ils ajoutent, suppriment, créent sans cesse de nouveaux mots. L’anglais est une langue de fusion – innover, et créer autant de nouvelles expression est quelque chose de naturel chez eux. Il existe d’ailleurs de nombreuses expressions en anglais difficilement traduisibles en une autre langue. Exemples: to poke, to google, an achiever, successful, manager, kick-ass. Leur culture n’est pas liée à la langue. En revanche, la langue française ne peut être séparée de la culture française. En fait, elle est la pierre angulaire de la culture française. C’est pourquoi beaucoup de Français tolèrent peu les gens qui ne parlent pas bien leur langue, surtout si vous vivez dans leur pays.

5. Le role de l’Etat

Les Américains voient le gouvernement comme un mal nécessaire.  Moins le gouvernement intervient, mieux c’est. Ils ne veulent pas que l’Etat intervienne dans leur vie ou leur dise quoi faire. En France, l’Etat est considéré comme le gardien des libertés. L’Etat intervient pour la plupart dès le berceau, pour garantir l’éducation, la santé, etc., et fait plutôt bien son travail jusqu’ici. Si le gouvernement faillit dans son role, les français n’hésitent pas à se battre, et faire grève pour rétablir l’Etat dans son role. Le niveau d’implication qu’a le gouvernement dans la vie du français moyen ne serait pas tolérée par l’américain. Le socialisme, pour la plupart des Américains, est un mot à connotation négative, et même placés dans la même catégorie que le communisme. Ce qui démontre tout de même une belle ignorance, car les deux courants n’ont pas beaucoup en commun.

6. L’esprit critique

Le vote des Français – 85% d’entre eux votent! Et les Français se battent (en groupes) pour ce qu’ils veulent en faisant des grèves et des manifestations. Les Américains eux, ne votent pas – seul 55% environs d’entre eux votent, même pour des élections présidentielles. Jamais, depuis les années 60 les américains ne se sont battus pour le changement et un meilleur pays. Ils sont devenus remarquablement apathiques et disposés à avaler toutes les conneries qui leur sont prodiguées. Bien que je m’énerve quelquefois de l’esprit râleur des français, je les admire dans une certaine mesure et les américains devraient en prendre de la graine. L’une des premières choses qu’on enseigne au gens, en France, c’est de savoir remettre en cause les informations qu’on leur donne, d’avoir l’esprit critique.

7. La responsabilité individuelle

Les américains, la plupart du temps, prennent la responsabilité personnelle de leurs échecs, parfois même à l’extrême. Ils se blâment si leur entreprise ou leur carrière échoue ou si quelque chose va mal – « J’ai fait de mauvais choix », « j’aurais dû faire ceci ou cela », « j’aurais dû réduire les coûts », « J’aurais choisir l’autre job »,  « c’est ma faute si je suis licencié avec 1000 autres personnes « , etc. Le français critique et blame tout le monde et tout pour ce qui va mal. Ces toujours de la faute des fonctionnaires, des lois, de l’Etat, du voisin… J’ai rarement entendu un français s’excuser. Même quand ils avaient manifestement de bonnes raison de le faire.

8. Le service clientèle

Le service clientèle aux États-Unis est au coeur de toute entreprise commerciale. La notion de client-roi y prends tout son sens. Le service clientèle est pratiquement inexistant en France. Beaucoup d’américains qui débarquent en France sont sidérés par la froideur des employés au contact de la clientèle. Et inversement, le français qui débarque aux USA n’en reviens pas de la qualité inégalée du service client dans les entreprises américaines.

A suivre…

 

10 Commentaires Différences culturelles entre américains et français.

  1. livre aventure

    j’ai toujours bien aimé les comparatifs entres 2 cultures, et surtout la différence usa, France, j’ai vécu dans les 2 pays et on peut dire que l’ensemble des éléments listés par cette article sont vraiment vrai.

    Répondre
  2. anonymous

    Je suis en général d’accord avec toi, même si j’ai eu un service clientèle absolument désastreux lors de ma venue aux USA. En revanche le sacrifice à la famille que tu n’a pas souligné pour la france est pourtant (il me semble) réellement présent. La famille est un élément clef de la vie française (On peut le voir par la notion de fraternité).
    Pour ce qui est du changement, les français n’aime pas les autres langues simplement parce qu’ils ont beaucoup de mal à les apprendre 😉

    Répondre
    1. Yeux de lynx

      Les Américains ne passent pas non plus pour être particulièrement doués en langues étrangères : la plupart d’entre eux ne parlent qu’anglais.

      Répondre
  3. Charlotte

    Ah ça tout ce qui est écrit dans ce site est vrai parce que j’ai vécu longtemps aux USA, les Américains sont des individualistes pur jus mais bof moi j’ai toujours dis que chaque pays dans le monde a ses us et coutumes, ses réalités, sa façon de vivre, sa façon de faire les choses dans la nature le meilleur but c’est de s’intégrer dans la société du pays où on vit pour éviter les problèmes avec la loi car les lois dans la plupart des pays à l’étranger sont très lourdes et sévère. Oui, les Français sont chauvins de nature c’est dans le sang l’homme Français aime toujours comparer le pays étranger avec son pays, il aime toujours râler a tout moment pour un oui pour un non mais aussi si on est pas d’accord des lois du pays d’accueil mieux vaut le quitter comme on le dit en France: la France on l’aime ou on la quitte.

    Répondre
  4. Victor

    J’adore cet article. Très intéressant et proche de ma perception personnel aussi. Je vis actuellement pour mes études à Montreal depuis maintenant 1 an et j’ai remarqué beaucoup de ces observations dans ma nouvelle aventure. Merci beaucoup et continuez ainsi.

    Répondre
  5. Yeux de lynx

    Le point numéro 3 est peut-être vrai en ce qui concerne l’économie ou les technologies modernes, mais sur le plan littéraire et artistique il est erroné : la France a produit nettement plus d’écrivains, de peintres etc…d’avant-garde que les Américains au cours des trois derniers siècles. Le point numéro 1 est également contestable, car le mythe du héros se sacrifiant pour sa communauté est très présent aussi de ce côté-ci de l’Atlantique : Jeanne d’Arc, Jean Moulin etc…Par rapport au changement ce qui est surtout frappant c’est l’extraordinaire conservatisme des États-Unis dans un tas de domaines, par exemple celui des moeurs : certaines lois en vigueur aux USA (dans certains états plus que d’autres) sont complètement liberticides et aboutissent à l’emprisonnement de gens qui n’ont commis aucun crime et qui, s’ils vivaient en France ou dans un autre pays européen, pourraient vivre tranquillement. Voir aussi la prédominance du religieux dans la société américaine, qui est totalement anti-laïque, alors que la plupart des pays européens ont su depuis longtemps imposer des limites à l’influence des religions ou des sectes.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *