Entrepreneur solitaire un jour, entrepreneur solitaire toujours…

J’ai toujours très peu de temps dispo, d’où la fréquence de publication proche du néant depuis pas mal de semaines. La faute à un projet toujours en mode bootstraping, les travaux s’éternisant, et le peu de temps libre qui me reste est consacré à quelques projets pour l’instant un peu « top secret »…ou pas! 😉

J’ai tellement d’idées, de choses qui se bousculent dans ma tête que je ressens en permanence le besoin de prendre du recul, me retirer quelques jours (ou pour toujours) dans un monastère tibétain, juste histoire…d’écouter la beauté du silence. On m’a d’ailleurs souvent reproché cette attitude distante qui s’apparente à du « snobisme » ou de « l’arrogance ». Cette manie que j’ai de vivre dans mon coin, en silence, loin des gens, groupes, événements et associations en tout genre. Cet air suffisant qui me fait paraitre plus doué, plus intelligent et plus pragmatique que les autres et qui inversément les fait se sentir inférieur.

Mind

En ce qui me concerne, je n’ai jamais eu ce sentiment qu’ils décrivent. Celui d’être plus doué ou plus intelligent que les autres. En revanche, j’ai toujours eu un autre sentiment : celui de n’être jamais assez bien pour moi même.

Et je l’ai toujours.

Quand je me regarde dans le mirroir, et quand je pense à qui je suis, à ce que j’ai accompli, tout ce qui me vient à l’esprit c’est « Putain Mec, tu es à la ramasse ». Telle est ma conviction profonde à propos de moi même. Je sais que j’aurais pu aller plus loin que  je ne suis en ce moment. Je sais que je pourrais faire beaucoup mieux ce que je fais. Je sais que toutes ces nuits où je me suis couché à 01h, j’aurais pu rester éveillé jusqu’à 02h et finir ces putains de jobs à la perfection. Je sais que cette aide que j’apporte à ma famille, aurait pu être 5 fois supérieure. Je sais que j’aurais pu lire 10 fois plus de livre que je n’en ai lu l’année dernière. Je sais que j’aurais pu écrire ce bouquin si je m’y étais mis. Je sais que ce site que nous avons lancé aurait pu avoir une meilleure interface, plus de fonctionalités, et je sais qu’on aurait pu le sortir plusieurs mois plus tôt. Je sais que je pourrais avoir plus clients, pourrais aider plus de monde, pourrais, pourrais, pourrais… Alors pourquoi? Pourquoi ne je ne le fais pas? Pourquoi j’ai toujours cette impression d’être à 30% de mes capacités réelles? Je dois me bouger tout de suite!

Je ne pense pas que mon état psychologique d’auto questionnement et d’insatisfaction permanente puisse être qualifiée d’arrogance. Pour moi, j’apelle ça un DEVOIR. Je ressens comme un irrésistible devoir de parvenir un jour à vivre à la hauteur de mes propres standards.

 

2 Commentaires Entrepreneur solitaire un jour, entrepreneur solitaire toujours…

  1. bsha

    Article bien écrit, ça sent le spontané! Tu es à un endroit où d’autres gens bien avant toi sont passés avant de réussir et c’est tout à fait normal d’être à un moment indisponible pour les autres puisque tu es juste « focus on your projects »! Ceux qui te connaissent réellement peuvent tout à fait le comprendre et savoir que tu n’es pas si arrogant qu’on pourrait le croire, et les autres seront tôt ou tard amenés à le constater eux aussi, believe me! Pour pouvoir mieux avancer, il faut parfois se retirer du « carcan social » dans lequel les autres veuillent quelquefois nous enchaîner pour nous distraire involontairement ou dans d’autres cas, parce que cela peut-être utile de rencontrer des personnes qui seraient susceptibles de nous aider plus tard. C’est pourquoi il est important de déterminer si ce que l’on fait à un moment donné ait du sens pour nous (c’est dommage de ne pas avoir abordé cela comme cela) afin que l’organisation de notre temps soit plus optimale. Je ne pense pas que tu sois à la ramasse, tu es sur la bonne voie, et si tu rends compte que ton travail fourni n’est pas assez, travaille plus ( remercie un certain Sarkozy pour cette phrase légendaire au passage :d) mais plus efficacement afin de mener tes projets à termes et obtenir les résultats souhaités.

    Répondre
  2. Deb

    C’est ce qu’on appelle être honnête ça ! Ca permet vraiment aux personnes qui ne te connaissent qu’à travers tes écrits de te voir autrement.
    Mais ça ne te ferait pas de mal quelques fois de voir le verre à moitié plein, qu’à moitié vide. Au moins tu as entrepris des choses et ça, c’est déjà mieux que rien !

    Hopefully yours 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *