J’ai lu « Des Mots Pour Un Bien » , by Céline Mademoiselle

« Don’t be ashamed of  your story. It will inspire others »

Personne n’incarne plus cette phrase à mon avis que Céline. Céline Mademoiselle est une blogueuse camerounaise vivant a Bruxelles. Je l’ai découverte par hasard il y a quelques années, au détour d’un commentaire de blog. En réalité, je ne l’ai jamais rencontrée et je ne la connais pas personnellement (je n’ai échangé avec elle qu’a quelques rares occasions). Mais à travers son blog, a travers ses écrits, j’ai découvert une de ces rares personnalités qui par son expérience de la vie, jouent un role crucial dans le travail de reconstruction de l’estime personnelle de la femme noire.

J’ai souvent affirmé que notre plus gros problème, ce n’était pas le manque d’argent ou de ressources. Notre pauvreté n’est qu’une conséquence d’un problème plus profond : celui de l’estime de soi perdu. Il n’y a rien de pire pour individu que de ressentir, de vivre dans la détresse et la pauvreté mentale. Et la femme noire tout comme l’homme noir, sont les plus susceptibles de rester prisonniers de cette trappe.

Mais heureusement, pour chaque problème, il ya une solution. Il existe des personnes que j’appelle des travailleurs de la lumière. Céline est de celles la. Il ya quelques mois, elle a décidé de condenser ses écrits dans un bouquin intitulé « Des mots pour un Bien – Blogging as Therapy« .

Après un mois d’attente et quelque tribulations avec la Poste Canada, j’ai pu recevoir enfin ledit livre.

Les mots clés que m’ont inspiré le livre :

Authenticité.

Pour beaucoup, internet tout comme le monde extérieur, n’est une miroir déformant qui projette non pas ce qu’ils sont réellement mais ce qu’ils aimeraient être. J’ai aimé l’authenticité de Céline. Elle parle de ses joies, ses peines sans détour et sans fioriture. Être vrai ne consiste pas uniquement à être honnête avec les autres, il faut également apprendre à l’être avec soi-même. C’est OSER dire ce que l’on ressent, sans rien attendre en retour. C’est d’abord apprendre à s’accepter, pour mieux accepter les autres par la suite.

Amour.

Si pour d’autres l’écriture comme un défouloir ou on extériorise sa colère, ses frustrations ou sa haine (de soi et des autres), On ressent chez Céline tout l’amour qu’elle porte au plus profond d’elle même. Aimer, c’est savoir accepter et embrasser toute les experiences de la vie. Bonnes comme mauvaises. Surtout les plus mauvaises. Mêmes les  chapitres les plus sombres de sa vie sont délicatements enveloppées d’Amour et de bienveillance.

Simplicité.

Comme le disait Léonard de Vinci, la simplicité est l’ultime forme de sophistication. Les textes de Céline sont courts, concis, écrits dans un style simple et épurée. Pas besoin d’avoir un Bac+5 pour comprendre. La simplicite se cache dans les details anodins en apparence, à l’exemple du titre « des MOTS pour un BIEN » (remarquez le choix des mots mis en évidence). J’ai retrouvé dans son livre cette même simplicité qu’elle exprime sur son blog a travers la mode et sa passion pour la photographie.

Pour conclure…

Je ne saurais que trop recommander le bouquin de Celine à  toute femme qui se cherche, toute femme en quete de decouverte de soi. La lecture et la méditation vous permettront de vous réaligner avec votre Moi supérieur.

Posez-vous la question suivante chaque fois que vous faites, dites, écrivez  ou lisez quelque chose. «Suis-je en alignement avec mon Âme, par cet acte, ce propos?»

N’oubliez pas la Loi du retour mes ami(e)s!

Pensez-y avant de communiquer quoi que ce soit! Soyez Amour, Soyez Lumière!

Aucun de ceux qui réussissent et qui inspirent les autres n’ignorent le sens du mot « échec ». N’ayez pas honte de votre parcours, ni de qui vous etes. Assumez avec un savant dosage de fierté et de sagesse votre histoire. Les médiocres vous moqueront, mais les brillants s’en inspireront.

Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes, les personnages les plus éminents portent en eux des cicatrices. – Khalil Gibran

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *