La France et ses diplômés africains : je t’aime moi non plus.


« Cela fera bientôt deux ans que ma femme et moi réfléchissons à notre départ de la France pour retourner à Cotonou ou dans une capitale africaine. La raison principale de notre déménagement, c’est que nous en avons assez de vivre dans un pays où un tiers de la population active travaille dans la fonction publique. »

C’est ainsi que commence ce texte d’une jeune diplomé africain sur lequel je suis tombé récemment au détour d’un mur Facebook. Ce jeune homme diplomé d’une grande école française, et à qui je pourrais m’identifier, explique simplement en quoi la France ne lui correspond plus et pourquoi il a décidé de plier baggage pour retourner en Afrique.

Bien que je ne partage pas entièrement son opinion et on ses motivations (que je trouve un peu égoistes), je ne peux m’empêcher d’y reconnaitre le dilemme auquel est confronté la quasi-totalité des étrangers diplômés d’universités françaises.

Ces dernières semaines, mon silence ne vous a pas échappé. En effet, je traverse l’une des période de ma vie où je dois faire les choix les plus difficiles. ça va faire bientôt faire 5 ans que j’ai quitté mon Afrique natale et posé mes valises en France, ultra motivé et des rêves plein la tête. Mais aujourd’hui, je dois dire que le résultat est plutôt en dessous des attentes. Rien (ou très peu des choses que j’espérait faire n’ont été faites). Peut-être que je m’y suis mal pris, peut être ai-je fait de mauvais choix? De toute façon, il est trop tard pour avoir des regrets. Malgré mon optimisme, malgré mon ambition, je suis forcé de reconnaitre une chose : ma place n’est pas ici. Ou plutôt, ma place n’est plus ici.

Comme cet autre camarade, j’admire la solidarité à la française qui permet à n’importe qui d’avoir accès aux soins médicaux et à l’éducation, j’admire les valeurs humanistes que partagent bon nombre d’européens, et je suis jaloux de la richesse du patrimoine culturel de la France. Mais en tant qu’étranger, en tant qu’immigré j’aspire à autre chose.

La France n’est pas un pays d’entrepreneurs, la France n’est pas un pays de rêveurs, la France n’est pas un pays où la différence, la nouveauté, l’innovation, sont perçues comme une richesse. J’y ai retrouvé exactement la même reproduction sociale que je pensait fuir en Afrique. Cette société où les élites vivent coupés du reste du monde, cette société où les Grandes Ecoles (j’y ai séjourné) ne servent qu’à perpétuer une espèce de « caste » n’ayant pour seule ambition qu’un emploi de cadre supérieur dans un grand groupe tandis qu’à l’autre extrème, les autres jeunes qui ont raté leur vie n’ont pas eu la chance de faire le duo Prépa+Grande Ecole ne rêvent que de fonction publique et de revendications sociales.

Quand j’étais plus jeune, je rêvais de devenir comme Bill Gates. Mes modèles étaient américains. En arrivant en France, je pensais pouvoir y trouver des modèles à qui m’identifier, des personnes et des idées auxquelles je pouvais m’associer. Force est de constater qu’ils n’existent pas. Du moins, ils ne sont pas nombreux. La France appartient à l’aristocratie et aux énarques, qui eux même perpétuent l’immobilisme dans leurs anciennes colonies africaines. Colonies qui sont aussi indépendantes que je suis asiatique.

Sarkozy avait raison : La France, on l’aime ou on la quitte. Moi, c’est avec un seul regret que je la quitterais : Celui d’avoir raté 5 des plus belles années de ma vie.

17 Commentaires La France et ses diplômés africains : je t’aime moi non plus.

  1. virg.

    « Les seuls regrets doivent naître des choses que l’on n’a pas pu accomplir. » [Albertine Sarrazin] Selon, moi : 100/100 vrai!
    Je peux comprendre qu’il soit temps pour toi de changer « d’air », mais cette parenthèse française dans ta vie ne mérite pas que tu formules des regrets aussi forts, et en tout état de cause pas sur ce que TU as accompli!
    Take care.

    Répondre
  2. Neo

    @ Virg,

    Bien entendu, je n’ai pas de regrets vis à vis de ce que j’ai accompli, mais plutôt de ce que je n’ai pas accompli. D’autant plus que j’aurais pu faire beaucoup mieux…

    Répondre
  3. Michael L.

    En effet, il y a beaucoup de rêveur et surtout de râleurs dans ce pays. Je dis par rapport à mon entourage dans mon milieu de travail surtout. Heureusement, qu’il y a quand même quelques-uns qui bouge pour changer les choses.
    Mais comme dit Donald Trump « Never Give Up! » (Oui, mes modèles sont aussi pour la plupart américains! 🙂

    Répondre
  4. Ninina

    Bonjour, c’est un plaisir de découvrir un nouveau blog d’étudiant étranger en France, sauf que je comprend que t’es plus en France mais aux US. Tant mieux pour toi si c’est là où tes aspirations prendront forme. En tout cas je te souhaite le meilleur. Bonne continuation.

    Répondre
  5. Neo

    @ Ninina,

    Bonjour, et Bienvenue sur immigrechoisi.

    En effet, je suis parti tenter l’aventure aux USA. je reviendrais probablement en France, mais je ne sais quand.

    Répondre
    1. kouassi

      C’est vrai que ce n’est pas facile de vivre en france quand on est etranger et encore moins quand on est etudiant etranger. Surtout en ce moment.Mais l’aventure americaine n’est pas aisee non plus! j’en sais quelque chose. En Afrique c’est pire pire puisque ce sont des anciennes colonies occidentales qui reproduisent le modele de leur maitre! Il faut qu’en tant qu’africains ont reflechisent serieusement sur comment changer les choses, tous ensembles. Malheureusement, la solidarite et la fraternite africaine reste a desirer. C’est la ou le bas blesse. Mais je dirai: restons positif et tachons de faire que nos reves deviennent realite!!

      Répondre
  6. kouassi

    C’est vrai que c’est difficile de vivre en france quand on est etranger et surtout etudiant. Mais l’aventure americaine n’est pas aisee non plus. Beaucoup de gens ne le savent pas!! J’en sais quelquechose croyez moi. En Afrique c’est pire pire puisque les africains ont tendance a reproduire a la caricature le modele occidental!!! les castes…Ce qui est dommage c’est que les africains ne connaissent ni solidarite, ni fraternite!!! mais gardons espoir, mettons nous a rever, qui sais un jour….

    Répondre
  7. Ismael Dang

    Je suis vraiment content d’avoir découvet ce blog. J’ai terminé mes études dans la plus grandes école d’ingénieur du Cameroun et décidé de venir me spécialiser en France dans l’une des plus grandes écoles d’ingénieurs Française. Je dois dire qu’en ce moment l’écart entre mon projet et ce que je vis actuellement est grand, sans parlé de la stigmatisation quotidienne dans les médias qui est stupide. Les gens ici sont incapables de comprendre que si tous les immigrés partent le système s’écroule (retraite, btp,…). Étant déjà au Cameroun j’ai rédige beaucoup de projets et je pense que le potentiel de nos états est extraordinaire mais pourquoi ne laisse t-il pas les gens travailler. Personnellement j’aimerais vraiment participer à la transformation d’un état africain: Tchad, Gabon,…peu importe mais pour un dirigeant visionnaire et patriote.

    Répondre
  8. Maï

    Dirigeant visionnaire et patriote en Afrique… Il n’y en a quasiment pas et c’est bien dommage. Beacoup d’entre nous avons fait nos études en France et rêvons de rentrer dans nos pays respectifs mais la route est tellement longue et semée d’embûches que beaucoup y renoncent et continuent à vivre dans un pays qui ne veut pas de nous.

    Répondre
  9. D.sh

    ça va faire bientôt faire 5 ans que j’ai quitté mon Afrique natale et posé mes valises en France, ultra motivé et des rêves plein la tête… Rien (ou très peu des choses que j’espérait faire n’ont été faites). Malgré mon optimisme, malgré mon ambition, je suis forcé de reconnaitre une chose : ma place n’est pas ici. Ou plutôt, ma place n’est plus ici. »

    Bienvenue au club!!! Ironie a part. Je l’ai compris des ma premiere annee en France. J’y suis arrive jeune et suis reparti 10 ans apres. Car non seulement quelques soient les diplomes, ton potentiel tu ne trouveras jamais ou presque pas ce que tu merites, mais aussi tu dois JUSTIFIER le fait que (tu aies eu un poste, une belle voiture, tu sois intelligent, tu parles pas « racaillais »…)… Et ca ca m’a bien pris la tete des le depart. La France est devenue un pays ringard qui etouffe sa vraie matiere grise comme dans du goudron. Pourquoi ? Va savoir… Pendant que les autres pays sautent sur les diplomes, en france, les diplomes etrangers sont traites comme des moins que rien. Quelques soient ce qu’ils ont… On nous juge comme si on ne le meritait pas. Alors qu’on a travaille tres tres dur pour y arriver.
    Resultat, ils depensent beaucoup d’argent sur les etudiants etrangers pour qu’apres des pays comme le Canada, les USA, l’Angleterre… les recrutent et en profitent (conseil perso, quittez la France, vous risquez d’y vieillir aigri, tentez vos chances ailleurs). Y a qu’en France qu’on peut voir une pareille logique (et aujourd’hui avec la politique d’immigration, No comment!).

    Apres les etudes en France, tout est bouche, nos reves deviennent cauchemars face a la realite. 2 solutions:

    – Rester (au risque de finir vieux aigri jamais satisfait de sa situation et surtout a vivre des insinuations racistes au quotidien a la tele, radio, dans la rue, au travail… qui te rappellent tout le temps que t’es etranger, au fonds et que t’as pas ta place ici…);

    – Partir. Mais la vient la question: « Ou puis je bien aller ? ». Ce n’est certes pas facil de quitter comme ca un endroit ou on esperait pouvoir travailler apres des etudes (a moins de s’y preparer, mais souvent si on quitte un pays moins developpe, on a plutot tendance a vouloir rester). Retourner au pays devient une option lourde a choisir car beaucoup de preparations… Aller dans un autre pays, on ne s’y prend pas 6 mois avant, mais faisable.

    Moi pour ma part, j’ai opte pour la 2eme possibilite. Pas au Canada (ou j’ai pas mal d’amis qui y ont jete l’ancre), ni aux USA… ou meme chez moi au pays (car qu’on se dise aussi la verite, peut etre les annees futures ca changera, mais pour le moment c’est encore le maitre qui decide, j’ai pas envie de le subir deux fois surtout pas apres l’avoir connu en vrai… blague a part), mais a Shanghai (en Chine). Et oui, je vais la ou le vent me mene pour vue que je m’y sente bien et tranquil dans ma tete.

    Je ne comprends pas les etudiants qui ne visent que la France, vous perdez votre temps. La vie d’un etranger en France devient de plus en plus insupportable et les reves s’eteignent tres vite.

    Bon courage a tous.

    PS: je viens de decouvrir ce blog que je trouve tres bien, sujets tres interessants, analyses tres logiques.

    Bonne continuation et bonne annee 2012 !!!

    Répondre
    1. Neo

      Merci pour ton commentaire D.sh,

      L’Asie aussi est bien tentant et de plus en plus à la mode.

      Je me demande combien de jeunes rêvent encore de venir en France. A part la gratuité de l’université, il n’y a vraiment aucun intérêt à y vivre.

      Répondre
  10. Matrix

    Neo, je t’écris car comme tu dis très bien, je vis ce « le dilemme auquel est confronté la quasi-totalité des étrangers diplômés d’universités françaises » étant aussi étranger mais pas africain (d’Amérique Latine) j’avais le choix entre les USA et la France, j’ai choisi la France …
    Il y a rien à regretter, j’ai compris qu’ici, quand t’es « non-européen », tu peux rien entreprendre, pourtant, je pense que si la France ne veut pas de moi (je parle de l’admin hein ! les gens t’accueillent très bien et même parfois ne comprennent pas la loi d’immigration ou plutôt de lutte contre l’immigration !) j’ai un projet bien défini que je pense pas lâcher aussi facilement et si je peux pas le faire en France je le ferai ailleurs, et puis il faut savoir que nos pays (tellement méprisés par l’extrême droite) on a tout a faire, on peut tout construire ! alors je vous dis NE renoncez PAS à vos aspirations, car c’est donner raison à ces esprit minables qui voient en tout étranger un envahisseur ! que vous soyez africain, latino, indien ou chinois, ne renoncez pas !

    Répondre
  11. Marie

    La France se veut accueillante mais beaucoup trop de lourdeur dans les démarches qui doivent vraiment en décourager beaucoup. Espérons que les EU soient plus propices à votre épanouissement.

    Répondre
  12. Yann

    Je ne sais pas s’il faut cracher sur la France comme j’ai pu lire.

    Bon, je suis un cas à part, puisque je suis français d’origine africaine. Je me sens très proche des étrangers souvent, mais j’ai la chance d’être français ce qui fait que certaines de leur galère j’en suis épargné.

    A néo et aux autres, Nous les franco-X, quelle est alors notre place dans la société française? Ne pensez-vous pas que nous on a peut-être notre place ici?

    J’aimerai bien avoir une réponse…

    Répondre
  13. Neo

    @Yann et kilimandjaro,

    Aux franco-africains, je n’ai malheureusement la prétention d’aucune réponse. Je pense que chacun trouve son épanouissement là où il peut, au hasard du destin, des rencontres, des parcours. Je connais beaucoup de français de souche (j’entends Blancs) qui se sont exilés définitivement ailleurs faute de perspectives dans leurs propres pays. A vous donc de savoir qui vous êtes et de trouver votre bonheur où il se trouve.

    Etant africain (francophone de surcroit), je ne peux que rester convaincu qu’il m’est impossible de m’épanouir pleinement en France. Du moins, tant que certaines avancées n’auront pas été faites aussi bien en France que dans mon pays d’origine. Avoir « le cul entre deux chaises » comme c’est le cas pour les franco-X est simplement incompatible avec la vision assimilationniste de la société française. Du coup, beaucoup de franco-africains de mon entourage sont des français de « papiers » à défaut d’être des descendants de gaulois.

    Répondre
  14. yero oumar

    Salut tout le monde !! Moi je suis étudiant au Cameroun a la faculté de génie industriel ! Quand je vois vos commentaires je me pose vraiment des questions ici la plus des gars veulent partir y compris moi et la première destination dans nos têtes c la france , de loin on voit la France tout rose .donc pour nous quitter l’Afrique et ce pour n’importe quel pays européen ou américain est un grand souhait

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *