« La semaine de 4 heures » de Tim ferris : Le plus grand mensonge de l’auto entrepreneur

Quand j’ai lu « la semaine de 4 heures » de Tim ferris, j’ai très vite compris la raison pour laquelle ce livre est devenu Bestseller No1 du New York Times, du Wall Street Journal, et de BusinessWeek.

A mon avis, l’origine du gros succès de ce livre se trouve dans son titre. Le titre en effet, promet d’emblée un résultat recherché par la plupart des lecteurs; et c’est là le premier acte marketing intelligent de la part de l’auteur Timothy Ferris. Qui ne rêve pas de gagner plus d’argent, travailler beaucoup moins, et profiter de la vie ? Tim dans son livre propose de nous montrer comment il gagne aussi bien sa vie alors qu’il ne travaille que 4 heures par semaines.  En fait, sachant que ses revenus proviennent pour une bonne partie de  l’argent qu’il touche sur chacune des ventes de son livre, il n’est pas étonnant qu’il ne travaille pas beaucoup.

Chaque jour, des centaines de nouveaux blogs, cours, ebooks, et séminaires de formation au marketing sont lancés à l’attention des personnes comme moi qui essayent de vivre la vie de leur rêves, et se constituer des revenus confortables. Ils vendent tous  la même promesse que « la semaine de 4 heures » : Comment gagner plus en travaillant moins et mieux.

Que vous soyez un entrepreneur, un (futur) pro du business internet, ou quelqu’un cherchant juste a arrondi ses fins de mois grace au télétravail sur son ordinateur depuis son canapé, préparez vous à entendre la cruelle vérité :

La semaine de 4 heure est un gros mensonge.

Beaucoup pensent que travailler en indépendant ou vivre en gagnant sa vie sur internet c’est le rêve parce qu’on peut travailler d’où on veut, quand on veut, et comme on veut. Beaucoup utilisent d’ailleurs cette image bien vendeuse du type allongé sur un transat sur une ile paradisiaque, avec son laptop sur les genoux.

Le cliché du travailleur indépendant

Malheureusement, ce n’est pas le cas de l’immense majorité des web entrepreneurs, et des entrepreneurs tout court.

je suis d’accord que gagner sa vie sur internet, comme travailler en freelance, a d’indéniables avantages comparé à un boulot normal 9h-17h, et que c’est très très cool quand vous arrivez à vous en sortir.

Mais arriver à s’en sortir de cette façon nécessite un certain état d’esprit, qui n’est certainement pas le même que celui qu’exige un boulot normal. Surtout si vous êtes dans vos débuts. Si Tim Ferris arrive à gagner des millions à son livre, ça lui a quand même demandé pas mal de temps et de travail pour l’écrire, et le promouvoir. Et pour un Tim qui y arrive, combien échouent après avoir bossé comme des malades?

Etes vous prêt pour la semaine de 80 heures ?

Le véritable bureau du travailleur indépendant

Alors, commençons par enlever l’image précédente de votre esprit, et remplaçons par une autre plus proche de la réalité :

Au lieu de vous prélasser sur une île tropicale, voici où vous passerez vos jours et vos nuits, et ce pour un bon bout de temps. Alors, préparez vous aux semaines de 80 heures.

En parcourant un peu les blogs et forums, je vois tellement de gens qui envisagent de commencer à gagner de l’argent en auto-entrepreneur, mais beaucoup échouent, parce qu’ils se sont lancés sans mesurer réellement à quel point il fallait travailler pour atteindre leurs objectifs. Vous vous connaissez mieux que quiconque autour de vous; et si vous n’êtes pas assez motivé et prêt à faire de sérieux changements dans votre mode de vie, le travail en freelance, sur internet ou pas, n’est pas pour vous. En particulier si vous êtes novice en la matière. Alors oubliez « la semaine de quatre heures » et préparez vous à l’idée que vous travaillerez plus que quiconque autour de vous.

Ce n’est que lorsque vous commencerez à comprendre l’écosystème dans lequel vous évoluez, quand vous gagnerez en expérience, que vous pourrez alors commencer à adapter le style prôné par Tim ferris à votre cas d’entreprise. Ce style se résume d’ailleurs à quelque règles :

Comment adopter la véritable mentalité de la semaine de 4 heures.

Adoptez le bon mental d’entrepreneur

Que ce soit dans le business sur internet ou ailleurs, vous devez avoir le bon état d’esprit pour pouvoir réussir. Ne laissez pas les excuses vous barrer la voie vers le succès. restez focalisé sur la création et le développement de votre affaire, pensez à vos objectifs à long terme, et fixez vous toujours des objectifs mesurables à court terme.

Améliorez votre productivité.

parfois, les goulots d’étranglement qui vous empêchent d’être ultra productifs sont facilement identifiables et réparables. Trouvez les les goulots d’étranglement et obstacles qui minent votre productivité, et réparez les coûte que coûte. En ce qui me concerne, Facebook, Twitter et ma boite mail, sont les plus gros tueurs de productivité qui soient. Le jour où j’arriverais à bosser sur mon ordinateur pendant 2heures d’affilées sans checker au moins une fois un de ces trois outils, j’aurais fait un grand pas.

Toujours utiliser le principe de Pareto.

Vilfredo Pareto (1848-1923) était un économiste italien qui, en 1906, avait observé que 20% des Italiens possédaient 80% de la richesse accumulée de leur pays. Il en a déduit une loi empirique (règle de 80/20) qui peut également s’appliquer dans le monde du travail. En observant bien n’importe quelle entreprise, 20% des produits ou des clients représentent 80% du chiffre d’affaires, 20% des clients sont à l’origine de 80% des réclamations, 20% du personnel effectuent 80% du travail, etc.

Le principe de Pareto est la clé pour travailler moins pour le même degré de succès. Même au niveau personnel. Seul 20% de votre travail fournit 80% de vos résultats… et atteindre les 20% restant nécessitera 80% de vos efforts ! Ne perdez donc pas votre temps sur les petits détails dont on peut se passer, et gardez en tête une vision d’ensemble, en vous concentrant sur l’essentiel.

Créez une équipe, et apprenez à leur faire confiance.

Beaucoup de ceux qui travaillent en auto-entrepreneurs sont des gens talentueux et perfectionnistes. Construire une équipe n’est pas si compliqué que ça. Que vous externalisiez des tâches ou embauchiez des employés, vous pouvez trouver les collaborateurs parfaits si vous cherchez bien. Faire confiance à ses collaborateurs, leur déléguer de sérieuses responsabilités et savoir les récompenser/remercier pour leurs implication est l’une des choses les plus difficiles à faire pour un entrepreneur. Si les gens avez qui vous travaillez sentent que vous leur faite confiance, ils prendront plus de responsabilités et vous aideront à atteindre vos objectifs plus facilement.

L’automatisation est la clé des revenus passifs à long terme.

Une fois que vous aurez maitrisé les centres de profits et de couts à l’intérieur du système, votre but devrait être alors d’automatiser toutes les tâches répétitives qui peuvent l’être. Pour chaque nouveau projet, trouvez un moyen d’automatiser le processus, afin de gagner en productivité. trouvez et utilisez les meilleurs outils et logiciels pour automatiser le fonctionnement. Sur ce blog par exemple, un outil comme « Feedburner » permet d’automatiser l’envoi d’emails aux abonnés.

Voilà! c’est le moment de prendre une décision. Soit continuer à rêver de la semaine de 4 heures sur une plage tropical, soit être concret et commencer à travailler 80 heures par semaines, et apprendre comment adapter la véritable mentalité de la semaine de 4 heures prônée par Tim Ferris à votre business.

 

5 Commentaires « La semaine de 4 heures » de Tim ferris : Le plus grand mensonge de l’auto entrepreneur

  1. Maya

    Bonjour à tous !
    je trouve le faite de déléguer ces tâches , c’est un excellent choix !
    trouver un /une bonne assistante privée ça te fera gagner du temps non?

    Répondre
  2. Hervé

    il n’y a pas de règle absolue pour les entrepreneurs. Je trouve que c’est un bon livre même s’il est vrai que tout le monde ne peut pas l’appliquer. Il est certain qu’un développeur qui vend ses propres compétences dans un domaines très pointu pourra difficilement l’appliquer. Mais un homme d’affaire qui souhaite vendre un jours sa société a tout intérêt a pouvoir l’appliquer.

    Si ce livre ne s’applique pas toujours, la règle des 80/20 non plus. quand les premières années tu n’as pas énormément de clients les 80% de clients qui te rapportent que 20% peuvent te sauver de la faillite.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *