Le premier jour du reste de ma vie…

roissy

Je me souviens de mon entrevue à l’ambassade de France à Yaoundé il y a 7 ans. A la question qui m’avait été posée de savoir pourquoi immigrer et quel était mon projet professionnel, j’avais répondu plein d’enthousiasme : « aller apprendre les meilleurs savoirs des meilleurs profs dans les meilleures universités occidentales pour ensuite rentrer les appliquer chez moi afin de contribuer positivement au développement de l’Afrique ». J’étais déjà débordant d’ambition, d’énergie, et surtout d’optimisme. 🙂

Je me souviens aussi du regard d’un oncle haut fonctionnaire quand je lui avait annoncé mon départ. Je me souviens de son regard face à mon optimiste et ma détermination au départ. Je pouvais lire dans ses yeux la désolation…désolation de voir un esprit brillant de plus s’en aller( j’étais quand même diplômé d’une école prestigieuse), de voir le pays perdre un autre de ses enfants. J’était comme un soldat qui choisissait de déserter et abandonnait ses frères d’armes sur le champ de bataille.

7 ans plus tard, je fais le chemin inverse. Après m’être prostitué avoir travaillé pour quelques unes des plus belles boites du quartier d’affaire de la défense à Paris, j’ai estimé que l’heure était venue pour moi de reprendre les armes, de sortir de la matrice, de passer du coté lumineux de la Force. Je suis donc maintenant officiellement E-N-T-R-E-P-R-E-N-E-U-R. Objectif assumé: « imprimer MA marque sur le monde ». Objectif moins assumé : « ne pas rater ma vie« .

Step One : Faire un bisou d’adieu à mon ancien patron. (ça fait mal au portefeuille et au statut social mais la liberté se paye). check!

Step two : Co-fonder une société, prendre des bureaux, trouver des capitaux. check, check, ongoing!

Step three : Prendre un billet d’avion pour l’Afrique afin de prendre la température. check!

Je suis donc en route pour 5 semaines de prospection et battery refill en Afrique.

Rendez-vous donc dans quelques mois…sur BFM Business ou aux Resto du Coeur.

Comme disait Steve Jobs, Stay hungry, Stay foolish

Neo.

11 Commentaires Le premier jour du reste de ma vie…

  1. big shake

    Ton dernier post avant de partir…qui est sans conteste l’un des meilleurs (pour ne pas dire le meilleur). Ça transpire la faim, la détermination, l’envie de réussir; c’est sans doute pourquoi tes posts seront toujours de qualité.
    Je suis convaincue que tu y arriveras, quelque soit les difficultés qui se présenteront sur ton chemin, quelque soit le temps! Ta motivation, ton état d’esprit global, le travail que tu fourniras pour y arriver et la chance te feront réussir. Sois toujours comme ça, t’es génial!
    As you used to say, build an empire, aspire to inspire, leave a legacy, and change the world! :)!
    J’espère que tu me reconnaîtras :)!

    Répondre
  2. Ice85

    Toute chose étant égale par ailleurs, ton optimisme et ta détermination revêtent un sens d’humilité que tu ne saurais nous servir d’exemple! Rigth to be, free you are! Let us share your speech, find out your way and support your speech….. Good Luck bro!

    Répondre
  3. voodart

    Tu es mon ami et te lire est juste un GRAND BOL d’inspiration. Je suis vraiment très fière de toi, de ce que tu entreprends et de la détermination qui t’anime.

    KEEP GOING MY DEAR.

    In immigré choisi, i trust.

    D.

    Répondre
  4. caméléon

    Buenos Dias Amigo!

    Voilà une décision courageuse que beaucoup d’immigrés choisis ou subis n’osent pas prendre. Ils se complaisent tellement dans le comfort illusoire d’un Occident décadent pour refuser de rentrer batir leur propre pays. Vous trouvez que la France est belle, que la belgique est belle, la Suisse, le Canada et j’en passe… Mais si tous les cerveaux ou les meilleurs de ces pays partaient ailleurs (en Chine par exemple), qui va rester contruire leurs pays? Après, vous vous étonnez que l’Afrique n’avance pas. L’une des stratégies des puissances de ce monde pour maintenir l’Afrique arrierée est justement le siphonage de ses têtes pensantes. Quand il n’y a plus que les cancres qui sont restés pour gérer les affaires, vous voyez chaque jour ce que ça donne comme résultats?

    Et si l’Afrique était si mauvaise, que viendraient chercher tous ces occidentaux? Savez vous que l’Angola est actuellement le deuxième pays d’émigration des portugais après la Suisse? Et les Chinois qui débarquent chaque jour en Afrique par milliers, que viennent-ils chercher si tout n’était que pauvreté? L’avenir se trouve en Afrique et ceux qui l’ont compris seront les gagnants de demain. Il y a tellement d’opportunités en Afrique, mais les africains n’aiment pas souvent se battre, ils aiment ce qui est déjà prêt au lieu de bâtir eux-mêmes. Ralph Waldo Emerson disait jsutement « N’allez pas là où le chemin peut mener. Allez là où il n’y a pas de chemin et laissez une trace. » Je pense qu’il a entièrement raison, mais les Africains préfèrent le contraire.

    « La proximité tue la curiosité » dit-on. Je suppose que c’est parce qu’on baigne dans notre propre milieu qu’on arrive pas à déceler les fillons d’affaire et que les Libanais, Syrien, Chinois et autres viennent facilement faire fortune chez nous. Néo, tu as l’avantage d’avoir déjà connu d’autres univers. Cela te permettra de vite identifer les secteurs prometteurs et de te lancer.

    Mais prend garde, la tâche ne sera pas facile. Il te faudra surmonter des tas de difficultés, surtout administratives. Pour la simple création de ton entreprise, les fonctionnaires corrompus voudront te prendre jusqu’à 50% du capital en corruption. Et les petits problèmes de personnes ne manqueront pas non plus. Ne te décourage pas pour autant, bâts toi, fais jouer au besoin tes connaissances, tes réseaux, etc.

    Que vaut d’ailleurs la réussite sans l’echec? Dans l’un de tes nombreux articles (je ne sais plus exactement lequel), tu as cité Soichiro Honda qui disait ceci : “Beaucoup rêvent de succès. A mon sens, le succès ne peut être atteint qu’après une succession d’échecs et d’introspections. En fait, le succès représente 1% de votre travail qui comporte lui, 99% de ce qu’on peut appeler échec.” Alors quoi de plus motivant?

    L’avenir est ici mon frère et tu as pris la bonne décision. Tu ne le regretteras jamais. Parole d’un ex immigré de retour au bercail.

    Welcome Brother!!!

    Répondre
  5. la lionne

    Africa is the future ! Welcome to reality. Et ce sont des gens comme toi qui vont réaliser cette future, une future qui est si proche. Des gens ambitieux, talenteux et pleins d’idées.

    Have a good time, mon lionceau. J’ai confiance en toi. NOUS avons confiance en toi !

    La lionne

    Répondre
  6. Sonyblues

    Juste CONGRATS!
    Je lis souvent sans commenter…Je pense que ça va OFFICIELLEMENTchanger à partir d’aujourd’hui.
    Surtout parce que je me retrouve un peu dans ton récit – arrivée ici il ya…7 ans, le rendez-vous à l’ambassade à Yaoundé, l’ambition (l »illusion?), l’intégration dans la matrice (les tours, la Défense, le sentiment d’avoir atteint « quelque chose »)…Et maintenant le questionnement…What’s next? J’en suis encore là moi…
    So, CONGRATS! C’est le moins que je puisse dire…
    En te souhaitant le meilleur…De continuer d’y croire. De faire un pas après l’autre. De te relever (si tu tombes…) et d’avancer (toujours!). Ton rêve est tout au bout; et je te le souhaite bien plus proche que tes prévisions les plus pessimistes!
    S

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *