Réflexions sur la nature et les causes de la pauvreté de l’Afrique.

Cette année, est célébrée partout et en grande pompe le cinquantenaire de l’indépendance des pays africains. C’est en regardant à la télé les manifestations organisées au Cameroun, et en constatant que l’age moyen des « présidents » présents était de 75ans, que j’ai réalisé que ça faisait juste 50ans que nous étions devenus « indépendants », et que d’ici peu, on allait voir la première générations de dirigeants n’ayant pas connu la colonisation prendre le pouvoir en Afrique. Loin des festivités organisées ici et là, du n-ième sommet Françafrique (dont tout le monde de fiche comme de sa dernière capote), c’était surtout l’occasion pour moi (et pour beaucoup d’autres de la jeune génération) de réfléchir sérieusement à l’Etat dans lequel on nous léguait le continent aujourd’hui, et de réfléchir à sa place dans le monde globalisé de demain.

Cet article qui s’annonce assez long, sera scindé en plusieurs parties plus ou moins indépendantes qui seront rédigés au fur et à mesure (…que mon emploi de temps me le permettra). Toute idée d’amélioration, ou commentaire, serait le bienvenue.

1. Diagnostic des problèmes passés, actuels et futurs de l’Afrique.

2. Face à ces problèmes quelles alternatives avons nous ? (En cours…)

3. Leçons venues d’Asie. (En cours…)

4. Conclusion (En cours…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *