Vivre en dehors des sentiers battus… folie ou normalité ?

On m’interroge parfois sur l’objectif principal de ce blog et ce qui me motive à le tenir à jour. On me demande pourquoi je n’écris pas de livre ? Pourquoi je ne surfe pas sur la mode en devenant coach en développement personnel ? POur quelle raison j’écris ou pas sur tel ou tel sujet ?

Et à chaque fois ma réponse est plus ou moins la même : il n’y en a aucun!

Et cette réponse laisse toujours perplexe.

Normal!

Il est difficile en effet de comprendre qu’on puisse faire ou dire des choses pour « rien ».

Parce que notre cerveau est intuitivement programmé pour analyser, créer, ordonner, classer, ranger toute information dans des case bien précises.

D’où notre besoin naturel de mettre une étiquette sur tout, de trouver une raison ou un explication à tout ce qui nous entoure. l’Homme est ainsi programmé depuis la nuit des temps.

Que vous en soyiez conscient ou non, nous sommes tous nés dans une boîte. Une boîte « invisible » dans laquelle nous sommes prisonniers avec les rôles et les responsabilités prescrites que nous devons tous accomplir depuis la naissance. Les fondations sont posées par nos parents, puis définies par la société. Les mêmes règles s’appliquent à tous ceux que vous croisez. Les étapes de la vie sont clairement établies et transmises. Nous sommes nés dans une grande boîte toute animée et pleine de jouets qui nous font sentir en sécurité, et nous gardent occupés. Tout le monde semble faire la même chose. Nous ne sommes pas bizarres. Nous arrivons, nous intégrons, suivons les règles et nous le faisons mieux que tout le monde.

Mais pour certains, respecter les règles préétablies et s’intégrer sont pires qu’avoir des démangeaisons.

Tout ce qui existe aujourd’hui a été constitué par d’autres. Pourquoi avons-nous besoin de vivre comme les autres? Pourquoi devons-nous faire ce que tous les autres font?

Si vous êtes de ceux qui se posent ce type de questions, il y a de fortes chances que vous soyiez un marginal. Ou que vous proches vous prennent un fou/une folle.

Si vous connaissez quelqu’un qui vous parrait fou ou bizarre, réfléchissez y a deux fois sur le sens du mot « normal ».

2 Commentaires Vivre en dehors des sentiers battus… folie ou normalité ?

  1. Rahma bonkerma

    Je vous remerci pour vos efforts et je vous dis que se que je viens de lire maintenant releve d’une compétence humaine extraordinairele

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *