Vivre ses rêves ou rêver sa vie?

Avoue… avoue que tu es, toi aussi, coupable de ce travers. Avoue que plus d’une fois tu en as usé pour te sortir d’un mauvais pas ou, tout simplement, pour sauver la face. Je veux parler de l’excuse du fatalisme: véritable sport national dont le seul concurrent sérieux reste nos politiques… quand ils tiennent leurs promesses. En cela, le fatalisme est devenue une sorte d’exception culturelle que personne ne nous envie à nous les nègres… pire, une maladie infantile que nous attrapons dès la maternelle, en même temps que la rougeole, la varicelle ou les oreillons. A la différence près qu’on n’a pas encore trouvé de vaccin contre le fatalisme… alors, forte de son impunité, elle commence à se faire « plaisir » : elle s’installe dans notre vie, se sert dans notre frigo, prend place dans notre canapé, mate nos DVD, organise des soirées et invite ses soeurs (la peur, le découragement et la paresse…) pendant que nous, nous galérons derrière nos bureaux ou dans notre lit à rêver, un jour, d’être notre propre patron, de rencontrer l’homme ou la femme idéale, de faire de grandes études, d’avoir une bourse pour étudier à l’étranger, de changer de vie. C’était sans compter sur le fatalisme. Elle nous en a découragé à plusieurs reprises.

“Mais pourquoi tu veux monter ta société ? Pourquoi tu veux à tout prix partir risquer ta vie en Europe? J’ai pas bien compris…t’es pas bien là ? Bon salaire à la fin du mois, mari exemplaire, voiture de fonction et cadeaux de noël pour les enfants! Beaucoup rêveraient d’être à ta place tu sais !”… “Tu savais qu’au moins, la moitié des sociétés nouvellement créées disparaissent dans les deux ans qui suivent à cause de la corruption et des impôts?”… “Et les enfants, tes frères, tes soeurs ? T’as pensé à eux ? A leurs avenirs ? Et si tu échouais ? Que va-t-il leur arriver ? Egoïste va !”… “Je peux savoir où tu vas trouver de l’argent pour démarrer tes projets ? T’as pas pensé à ça je parie ! La famille est pauvre tu sais? La galère touche tout le monde! Et Les banques ne prêtent plus ! Trop risqué.”… “En plus ton idée, franchement, on a vu mieux : ça ne brille pas par son originalité ton truc. Tout le monde y a déjà pensé… beaucoup ont essayé avant toi…à la limite, si t’avais eu l’idée du siècle, j’dis pas ! Mais là, ça sent le réchauffé ton truc! Franchement, laisse tomber!!!”…

Tu te reconnais ? Bien sûr que tu te reconnais. J’aurai pu continuer longtemps comme ça. Le puits à excuses est réputé intarissable. Y jeter son seau, c’est la garantie de remonter une bonne raison qui fera toujours préférer l’immobilisme à l’action… l’assistanat à l’entrepreneuriat… le statu quo au changement.

Voilà qu’après ces réflexions, tu te sens voué à l’échec, que vois que tout es perdu d’avance, tu laisse le destin suivre son cours, abandonne le combat, quitte une situation délicate, rends les armes etc. Tu es défaitiste et admet que le destin contre toi est déjà tout tracé.

C’est Périclès qui disait « ayez plus peur de vos propres erreurs que des plans de vos ennemis ». A notre niveau, cela signifie que TU es le plus grand obstacle à ton désir d’inventer. Ton erreur (ou plutôt faiblesse), c’est de prêter une oreille trop attentive à ces excuses qui ont endormi ton cerveau. L’objectif étant de faire de toi une « Belle au bois dormant » sans Prince pour venir la réveiller. Et si ce texte pouvait être ton Prince ? Un Prince qui te rappellerait l’origine du mal. Un Prince qui t’indiquerait le remède, l’antidote. Ne cours pas à la pharmacie : le vaccin contre l’excuse c’est toi. Vaincre « l’excuse » suppose un effort, un travail sur soi. Un peu comme Chatov, un des personnages des «Possédés » de Dostoievski qui dit : « si tu veux vaincre le monde, vaincs-toi toi-même ». Cela commence par s’avouer que pour chaque excuse, il existe une réponse. Tu veux des exemples?

Tu n’a pas d’idées pour choisir ton orientation après le Bac?

Voici un exempleparmi de milliers d’autres de sites où on peut t’aider gratuitement…

Tu n’as pas de capitaux pour démarrer ton entreprise ? Tu n’as pas d’argent pour financer tes études en Europe? Qui a dit qu’il fallait des millions pour tout cela ? Larry et Sergey ont démarré leur business en 98 dans leur chambre d’étudiant avec zéro dollars. Leur entreprise s’apelle « Google » et elle pèse plus de 200 milliards de dollars aujourd’hui. Pareil pour Yahoo, Dell, etc…Steve jobs et son pote Steve Wozniak ont conçu le premier ordinateur d’Apple dans le garage des parents adoptifs de Jobs. Certains m’accuseront peut-être de tomber dans l’anecdotisme, mais tu serais surpris du nombre d’entreprise créées avec moins de 100.000 fcfa de nos jours. Tu connais le parcours de la plupart de ces entrepreneurs africains aujourd’hui milliardaires?

Et pour parler plus terre à terre, tu sais combien j’ai dépensé pour me retrouver en Europe? zéro francs! Tu sais à combien s’élèvent les frais de scolarité dans mon école? 10 millions de fcfa. Et tu sais combien j’ai payé? un peu moins de 3 million! Et tu sais combien je serais payé pour mon 1er boulot après mes études? 1,3 millions de fcfa par mois minimum. Fais le calcul…. Pourtant, je ne suis pas « fils de ». Au contraire!

Si mes histoires ne te suffisent pas, je te recommande la lecture de « La Bible de l’entrepreneur qui commence avec Zéro Francs en poche » : The Bootstraper’s Bible<. (tu peux même l'obtenir gratuitement si tu réfléchis un peu).

Quoi ? C’est en anglais ? Dis moi pas que c’est pas vrai!!! Tu ne le parles pas ? Inscris toi vite au entre linguistique le plus proche… Ou sur des sites gratuits comme celui-ci. on peut y apprendre la langue de Shakespeare gratuitement. Pourquoi me diras tu? Hé bien je vais te donner une réponse simple. Sais tu que 80% du Savoir de l’humanité toute entière (thèses et travaux de recherches, histoire, philosophie…) est rédigé (ou traduit) en anglais? L’anglais est également la seule langue parlée et compris n’importe où dans le monde. Donc en refusant d’apprendre l’anglais, tu choisis d’ignorer un grand pan de la Connaissance Universelle.

J’ai une vision particulière de la vie. je partage la philosophie desExistentialistes.

Tu vois: « Qui veut faire quelque chose trouve un moyen. Qui ne veut rien faire, trouve une excuse » Proverbe Arabe.Alors? Tu choisis de rechercher quoi? Un moyen ou une excuse?

1 Commentaire Vivre ses rêves ou rêver sa vie?

  1. Pingback: Les deux hommes les plus riches du monde nous parlent de la valeur de l’argent et de la vraie richesse | Réflexions et analyses d’un étudiant africain expatrié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *