Etes vous un(e) riche ou pauvre africain(e)?

Black Working Girl. Credit photo (c) : rawmatic.com

Black Working Girl. Credit photo (c) : rawmatic.com

Si la définition de l’expression « Etre pauvre » c’est « manquer de », « ne pas avoir assez de », vivre une situation qui ne nous convient pas. Alors voici selon moi des phrases de pauvre:

–          On va faire comment ? C’est le gouvernement  non ?

–          You chercha you trouva, you trouva you supporta

–          le kilo de garçon est cher dèh !

–          J’attends… la nationalité de mon pays d’accueil, J’attends … que Paul Biya s’en aille, J’attends… que ma mère accepte que j’ai grandi et  que je suis désormais libre de mes choix. J’attends… que mon oncle se réveille pour lui sortir mon modèle et lui ask les dos.

–          J’attends… le moment où personne ne me demandera plus de quelle origine je suis.

–          Tu as la chance hein… tu as un mec bien. Tu as la chance hein… ton gars est mignon. Tu as la chance hein… il t’achète des bijoux.

–          Je reste pour … ne pas partir.

Si ces phrases font partie de ton vocabulaire et de tes convictions profondes alors selon moi, tu es dans la pire forme de pauvreté au monde, tu es pauvre en Fcfa et tu le seras tant que ceci ne changera pas. Si tu répètes ce genre de phrase pour enfoncer ton entourage et leur mentir, tu ne fais du mal qu’à toi-même. Tu es encore plus pauvre qu’eux.

Si la richesse se caractérise par l’abondance, la liberté, le fait de pouvoir être exigeant, de se faire servir avec des courbettes, d’entrer partout où on veut, d’aller partout où on veut, alors on choisit aussi d’être riche.

  • As-tu déjà pris un café dans le hall d’un hôtel 5 étoiles ? Non ? Et pourtant c’est gratuit !
  • As-tu déjà fait un tour d’essai en Ferrari ? Non ? Et pourtant c’est gratuit !
  • As-tu déjà eu plus de 15 fous rires en une heure ? Soit tu as le même cousin que moi, soit tu t’es offert presque gratuitement le One man show d’Ahmed Sylla de « On ne demande qu’à en rire » sur Billetreduc.
  • Dans combien de restaurants gastronomiques est tu allé ces 3 derniers mois ? Dans combien de Mcdo est tu allé ? 2 macdos = 1 restaurant gastronomique via LaFourchette.
  •  As-tu déjà pris un verre du 33 ème étage d’un hôtel avec vue panoramique sur tout Paris en compagnie d’une copine ? Noon ? Comment est ce possible ? Ça coute un bucket au KFC plus 2 tickets de ciné #le plus cheap rdv = au plus class rdv amoureux#.
  • Possèdes-tu une maison de campagne ? Non ? Avec combien d’amis peux-tu décemment partir en vacances sans t’ennuyer, et avec combien d’amis rêves-tu de dégager 1 semaine chaque année pour partir ensemble vous ressourcer ? Alors je repose la question, possèdes- tu cinq bouts de maisons de campagne  #chaque  continent# #SCPI#.

Pour moi pourtant, tout ceci n’est pas la richesse, car c’est (presque) gratuit, c’est facile. C’est à portée de main pour nous.

–          As-tu déjà lu 1000 livres pendant que tu étais en Afrique ? #investissement de départ 2000fcfa + 100fcfa*1000 + le taxi pour aller chez le bouquiniste chaque semaine# « le poteau mdr#

–          As-tu déjà regardé 1000 films pendant que tu étais en Afrique ? #pas de salle de cinéma, vidéo club et encore si il y’a de l’électricité, ou 1500fcfa le VCD avec 1/5 de chance s’être fait arnaquer#.

–          As-tu plus de 1000 followers sur ton compte Twitter alors que tu vis en Afrique ? #connexion dix fois plus lente qu’un escargot à midi#

Si la réponse est oui, alors je t’apprends que tu es riche en Euros! Maintenant, à toi de décider si tu souhaites le rester.

Selon moi,

La pauvreté c’est l’envie de ne pas avoir davantage ; la pauvreté c’est surtout, ne rien faire pour être moins pauvre.

La richesse quant à elle, se caractérise par la qualité de ce qu’on a, la qualité de ses choix, le prix auquel on a payé sa liberté et ce qu’on en fait.

La plus grande richesse de l’Afrique, est sa pauvreté matérielle ; entendez le fait que la plus grande partie des africains ait à un moment donné de sa vie été confronté à une misère particulièrement profonde. Nous africain, avons vu, vécu ou entendu ce que c’était que l’extrême pauvreté. Et cela nous a enrichi ! Mais dans un autre sens. Alors, je te repose la question :

–          Es-tu de bonne humeur ce matin?

–          T’es-tu complètement remise  ta dernière dépression ?

–          Est-ce quelqu’un de ton entourage a tourné ta déprime en dérision ?

–          Es-tu allée sur Iroking music aujourd’hui ?

Si tu as répondu « Non » à toutes ces questions, alors tu n’es sans doute pas africain(e), et tu devrais faire un tour sur Trace TV et www.iroking.com une fois par jour au moins. Aussi, après la lecture de cet article,  quitte ta maison, va vivre la vie de ton cousin le plus pauvre quelque part en campagne une journée et après, envoie moi un chèque équivalent à ta dernière consultation chez le psy. Si tu n’as pas de cousin comme ça, contacte-moi, je t’enverrai chez mon cousin à moi. J

Selon moi,

La vraie richesse s’acquiert au fil des épreuves, se travaille, s’accumule, et n’est pas à la portée de n’importe qui.

Quelle que soit la pauvreté dans laquelle on s’installe, elle gangrène le reste de notre vie, jusqu’à ce qu’on décide d’être riche.

La richesse c’est l’envie d’en avoir plus.

Être riche ou pauvre ne signifie rien d’autre que le fait d’avoir choisi d’emprunter un chemin de riche ou un chemin de pauvre, le statut de riche est un leurre, le statut de pauvre est une décision.

Le pauvre reste à l’entrée du chemin et n’avance pas ; il manque, il n’a pas assez, arrive à dormir tranquille avec le fait de ne pas avancer, laisse tout le monde le dépasser, critique ceux qui s’arrêtent un pas plus loin.

Ma richesse à moi consiste à mettre un pas devant l’autre et s’arrêter pour jubiler du pas qu’on vient de faire, partager son expérience, se reposer, avoir un sourire béat, parler à qui veut du pas qu’on vient de faire… et tenter un nouveau pas.

Je pense aussi que,

La plus grande faiblesse de l’Afrique, c’est la pauvreté intellectuelle du grand nombre qui pollue le reste. Cette pauvreté qui nous fait nous accrocher à notre « confort matériel », #la seule chose que nous ayons décidé d’acquérir à tout prix#.

Nous devrions tous à un moment donné de notre vie, nous dépouiller volontairement de tout confort, de tout, pendant une durée déterminée.

Pour conclure ce billet, Je me présente : je suis jeune, noire, immigrée, SDF depuis un mois et paradoxalement la plus riche du monde depuis lors.

Avant, j’habitais dans l’ouest Parisien, un appartement ultra charmant et très chic à 10 min de Saint-Lazare, de Neuilly, du  17 eme et du quartier d’affaires de la Défense. Quartier charmant et calme, parc à 2 pas. Ile de la jatte à deux pas (mon appartement est en vente au cas où ça intéresse quelqu’un).  Je travaillais à quelques min à pied de chez moi et je me réveillais tous les matins à 9h pour être au boulot à 10h. J’étais riche mais hésitante à le rester.

Vue de la banlieue ouest de Paris

Vue de la banlieue ouest de Paris. © Stéphane Compoint

Aujourd’hui que je suis riche autrement, je travaille toujours grâce à Dieu, mais hier j’ai mis une heure dans les transports #De Franconville chez ma tante #, avant-hier, une heure et demi #D’Aulnay sous Bois chez ma copine# #RER B je te déteste#. J’espère que ma situation va s’améliorer vite, être SDF c’est chiant quand même.

Ma boss n’arrête pas de me dire que ça ira. Elle m’a dit qu’elle avait vécu la même chose, qu’elle avait été l’ombre d’elle-même et qu’elle ne comprenait pas que moi si jeune, dans la même situation, voire pire, je passais mon temps à rigoler, à tourner tout en dérision, et continuer à travailler avec la même énergie en sautillant partout. Je lui ai répondu que c’était parce que j’étais noire. De vous à moi, ma chef, ça ne va pas du tout, elle a les séquelles de son histoire visibles comme un Boeing 747 #comme nous tous#. Ce qui dépend de nous c’est la vitesse avec laquelle on décide d’avancer avec sa crainte.

J’ai grandi au Cameroun et je regrette parce que j’étais tellement pauvre alors que mon père possédait 1000 livres, 1000 encyclopédies et que je n’en ai jamais ouvert aucun. Je le trouvais chelou mon père. Mon école aussi avait une bibliothèque très fournie, c’était une école privé, même si j’étais toujours parmi celles qui se faisait expulser au 2eme trimestre parce que la pension n’avait pas été totalement payée. Je regrette tellement de choses, mais depuis que je suis riche, je sais que je rattraperais tout ce temps perdu à prendre la décision de devenir riche.

MamiSie

6 Commentaires Etes vous un(e) riche ou pauvre africain(e)?

  1. titicaca

    hum… tiens tiens!
    c’est la fille dont parlait Néo dernièrement?

    Bienvenue MamiSie (même si tu ne t’es pas présentée, à part mettre ton nom dessous).

    Répondre
    1. MamiSie

      Bonjour, Merci beaucoup Titicaca. J’ai conclu mon billet en me présentant. Ce n’est pas une fiction, donc si tu as un plan appartement à paris, fais moi signe stp. Sinon, tu as des questions?

      Répondre
  2. PAYTON

    Hum, Welcome à la jeune immigré qui partage ses expériences avec nous. Mais comme l’a dit Titicaca, tu devrais te présenter avant ton premier post non?
    Interessant ton concept de richesse et Pauvreté.
    Aussi, tu devrais prendre le temps d’améliorer la présentation de tes articles.

    Répondre
    1. MamiSie

      Merci pour le conseil Payton, je vais tacher de m’y atteler moi même. #Neo tu fais n’importe quoi, jeu de jambes, c’est cadeau pour toi#. Comme j’ai dit à Titicaca, je me présente à la fin de mon billet. Mais si vous avez des questions, je veux bien faire un billet pour me présenter brièvement. Mais à priori, je suis venue ici vous raconter ma vie au fil des billets. Je ne peux pas tout dire au premier, sinon ce n’est plus drôle.

      Répondre
  3. Pepino_d

    Pour une première c’est pas mal.
    Certains regrets sont intéressants mais au final ils t’ont mené ici à partager cette expérience avec nous et nous encourager à en faire de même.
    Le message de Ton concep de pauvreté et richesse est ciblé et je me fais un plaisir de partager.

    Merci pour l’article.
    PS: Rho @Payton soit pas rabajoie.

    Répondre
  4. Rickiki

    Bonsoir,
    ça fait un bout de temps que je visite ce blog sans commenter.
    C’est agréable de voir des africains ambitieux. Ce site est un vrai rafraichissement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *