Ma petite réflexion du moment…

 » Plus d’une vingtaine de réseaux politiques, d’officines mafieuses, de filières occultes, se partagent aujourd’hui le gâteau africain. A peine 2 ou 3 % de l’aide publique française au développement sert à lutter contre la pauvreté. Depuis quarante ans, la politique française en Afrique vise uniquement à exploiter les ressources naturelles et géopolitiques des pays francophones. Les profits sont immenses. C’est pourquoi les armes importent peu : la corruption, le meurtre, la manipulation et la guerre. C’est le plus long scandale de la République. Aujourd’hui, plus aucune digue ne contient la folie de la Françafrique. Notre pays, soi-disant « patrie des droits de l’homme », a soutenu, au-delà de toute raison, les inspirateurs et les auteurs du génocide rwandais. »

François-Xavier Verschave, La Françafrique, Stock, 1998

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *