Instagram : comment une simple idée s’est transformée en 1 milliard de dollars en moins de deux ans.


Le rêve de tout entrepreneur web, celui céder sa startup à un géant en échange d’un beau paquet de millions, est devenu réalité pour les fondateurs de l’application de partage de photos Instagram. En effet, Facebook a accepté d’acheter l’entreprise pour 1 milliard de dollars en cash et en actions. C’est un résultat remarquable pour une si, jeune entreprise qui plus est ne génère même pas encore le moindre revenus.

Par ce rachat, Facebook parie sur le fait qu’il pourrait tirer parti non seulement du système de filtrage et de partages de photos d’Instagram, mais aussi de sa base d’utilisateurs qui croit à un rythme exponentiel. En effet, depuis son lancement en 2010, Instagram c’est aujourd’hui plus de 30 millions d’utilisateurs enregistrés et des centaines de millions de photos partagées.

Voici un bref historique de la façon dont Instagram est passée d’une simple idée à une entreprise valant 1 milliard de dollars :

Mars 2010: diplômé de l’Université de Stanford, Kevin Systrom obtient une avance en capital de 500 000 $ de la part des fonds d’investissement Baseline Ventures et Andreessen Horowitz tout en travaillant sur une application de géolocalisation appelé Burbn.

Juillet 2010: Systrom et Mike Krieger, qui a également étudié à Stanford, commencent à concevoir une application de partage de photos qu’ils décident d’apeller Instagram.

Octobre 2010: Systrom et Krieger lancent l’application iPhone Instagram avec 80 utilisateurs initiaux.
Systrom ajoute la 1ere Photo à Instagram.

Décembre 2010: Instagram annonce que son système de partage de photos est désormais disponible sur Foursquare. Le soft atteint 1 million d’utilisateurs enregistrés.

Février 2011: Le nombre d’utilisateurs croit à 1,75 millions, qui partagent plus 290 000 photos par jour.

La société lève au total 7 millions de dollars de financement provenant de Benchmark Capital et un d’un groupe d’investisseurs particuliers dont Jack Dorsey de Twitter.

Instagram publie une API qui permet le partage universel sur tout les service.

Juillet 2011: Instagram atteint 6 millions d’utilisateurs inscrits. Plus de 100 millions de photos ont été partagés depuis sa création.

Août 2011: Facebook fait une série d’annonces selon lesquelles qu’il s’apprête à dévoiler ses propres systèmes de filtres photos, après une tentative ratée de rachat d’Instagram.

Octobre 2011: Un an après son lancement, le nombre d’utilisateurs d’Instagram continue d’exploser, avec près de 50 000 de nouveaux inscrits chaque jour.

Novembre 2011: les rapports laissent entendre que l’entreprise serait valorisée 20 millions de dollars et seraient à la recherche de nouveaux financements.

Au TechCrunch Disrupt à Beijing, Systrom raconte que les moments plus difficile de la startup furent les premiers jours, lorsque le site plantait constament. « Mais il s’avère gens sont très indulgents lorsque qu’il s’agit de quelque chose qu’ils aiment beaucoup », conclut-il.

Janvier 2012: De 1 million d’utilisateurs enregistrés au début de 2011, Instagram progresse jusqu’à 15 millions d’utilisateurs. En moyenne, 60 photos sont téléchargées chaque seconde, affirme la société.

Avril 2012: Sequoia Capital se dit prêt à invertir la rondelette somme de 50 millions de dollars dans l’entreprise. La valorisation d’Istagram est alors estimée à 500 millions de dollars.

La société dévoile son application Instagram pour Android et affirme avoir franchi le cap des 30 milllions d’utilisateurs. Facebook annonce qu’il a convenu de racheter Instagram à ses fondateurs pour un milliard de dollars en cash et en action.

Comme toujours, la moralité est simple : pendant que certain passent leur temps sur internet à regarder des films, à jouer au poker gratuit ou à mater du porno, d’autres bossent et font fortune.

Alors, vous comptez faire fortune sur le site de poker de PokerStars ou en créant votre startup?

3 Commentaires Instagram : comment une simple idée s’est transformée en 1 milliard de dollars en moins de deux ans.

  1. debboh

    j’adore les success story de ce genre . j’adore globalement l’esprit de ce blog que je suis « accro » au blog pour la qualité des conseils intelligents et le partage d’expérience. j’etais sur le point de te demander en mariage (mon principe de vie n°1 etant de fournir à mes gosses un bon pool genetique). mais j’ai decouvert que t’etais athée, defaut redhibitoire s’il en est. Pas de bol pour toi, tu sais pas ce que tu rates smh. neanmoins bonne continuation et plein de succés !!

    Répondre
    1. Neo

      Ha ha ha! Merci pour les compliments et cette belle tranche de rigolade au passage.

      Si être athée (même je me définit plutôt comme agnostique) est rédhibitoire, c’est tant mieux pour nous. Toi non plus tu ne sais pas toutes les choses que tu rates en regardant le monde sous un seul prisme! 😉

      Répondre
  2. Thomas

    Il y a des commentaires qui méritent l’encadrement au mur 😉

    Je rajouterai qu’au-delà du travail, l’essentiel est de focaliser son énergie sur une idée réellement enrichissante pour les gens. Je connais des personnes qui alignent les heures sur des projets qui n’intéressent qu’une poignée de personnes. Il y a aussi la méthode de travail : à quoi bon lire 40 livres si on ne sait pas ce qu’on y cherche ?

    Pour rebondir sur le commentaire de deboh : je souligne ce que Neo tente de te suggérer avec humour => amuses toi à regarder ton quotidien à travers plusieurs « lunettes », tu y gagneras beaucoup. C’est un peu comme les théories dans les sciences sociales : elles éclairent la realité sous un angle différent. Même en étant parfois contradictoires, elles sont complémentaires.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *