Qui sommes nous, d’où venons nous et où allons nous ?

À l’éternelle triple question toujours demeurée sans réponse : « Qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Où allons-nous ? » je réponds : « En ce qui me concerne personnellement, je suis moi, je viens de chez moi et j’y retourne ». Pierre Dac

—————–

Pourquoi ce blog ? Mes écrits s’adressent-ils aux africains ou aux européens ? Que représente pour moi le rêve occidental ? Voilà quelques unes des questions qui me sont le plus souvent posées, et auxquelles je n’apporte pas toujours de réponse évidente et pour cause… Car derrière toutes ces questions, se cachent en réalité l’éternel questionnement philosophique : Qui sommes nous?

Qui sommes-nous vraiment?

Qui suis-je? Quelle est mon identité? Comment comment est-ce que je me définit ? Il existe de nombreuses façons de répondre à cette question. Etant donné que vous êtes sur un blog qui s’intitule « ImmigréChoisi » , votre première idée pourrait être que je suis un étranger vivant en France. Et vous auriez raison. Si vous me lisez depuis l’étranger, vous pouvez vous dire que je suis un Afro-européen ou que je suis un Européen originaire d’Afrique et vous auriez également raison. Certains afro-centristes me traiteraient de « bounty » et ils auront également raison.

Et vous ? Si vous portez un uniforme et une arme vous pourriez me dire que vous êtes un agent des forces de sécurité, ou un défenseur des libertés. Vos détracteurs pourraient vous appeler un fauteur-de-merde, mais vous savez quoi? Vous avez raison. Si vous êtes un blogueur comme moi, vous pouvez choisir de vous définir comme blogueur, ou comme le Seigneur de la blogosphère et vous auriez également raison.

Affiche BBC : Libérateurs ou occupants ?

Les identités sont infinies

Le fait, c’est qu’il ya une infinité de manières de se définir. Nous pouvons déterminer qui nous sommes en nous basant sur :

1) L’endroit où nous habitons

2) Ce que nous faisons dans la vie

3) Ce que nous faisons de notre temps libre

4) Notre religion ou croyance (ou le contraire)

5) Notre sexe

6) notre orientation sexuelle

7) Notre cercle d’amitiés

etc etc etc.

Il n’ya rien de plus puissant que savoir qui nous sommes

Une fois que nous avons défini clairement qui nous sommes, la moitié de notre travail de développement personnel est accompli.

Si vous êtes un missionnaire chrétien, le chemin de votre vie est tracé :vous passerez le reste de votre vie à prêcher l’Évangile aux hommes et voyagerez jusqu’aux extrémités de la Terre afin de le faire.

Si vous êtes un playboy, alors votre but dans la vie sera la quête de l’argent, des femmes et de tous les autres plaisirs hédonistes associés.

Si vous êtes un Africain, alors, pour chaque chose que vous ferez au cours de votre vie, vous réfléchirez toujours à ses effets sur l’Afrique et agirez en conséquence.

C’est … absolument fantastique! Le livre le plus vendu de l’Histoire nous dit que, sans vision, nous périrons. Et finalement pour beaucoup d’entre nous, notre vision de l’avenir vient de la façon dont nous nous définissons. Notre identité et la définition de nous-mêmes nous donne nos valeurs, nos croyances, nos codes de conduite, nos milieux sociaux et nos amis. Notre identité est notre vie.

Le côté obscur de l’identité

Le côté obscur de l’identité apparait lorsque nous estimons que toute partie de notre identité est menacée. Les exemples sont nombreux à travers l’histoire. Aujourd’hui encore, la crise des banlieues et le vent de dérive sécuritaire qui souffle actuellement en France en sont les manifestations visibles. Pour ceux qui ne sont pas au courant,  je suis d’avis qu’une grande majorité de la population à problème sont des jeunes Français issus de l’immigration qui vivent pour la plupart dans des banlieues pauvres et à on rappelle sans cesse qu’ils ne sont pas vraiment Européens. De la même manière les crises tribales qui sévissent de manière épisodiques dans plusieurs pays d’Afrique (au Kenya, en Cote d’Ivoire…), ne sont que des réactions naturelles des gens vis à vis de menaces perçues à l’encontre de leurs identitées.

La vérité sur l’identité

Je pense que la simple vérité sur l’identité c’est que de nos jours, l’individu moyen a très nombreux rôles, ce qui induit de multiples identités. Tenez ! Moi par exemple, je peux me définir comme:

a) Un Camerounais b) Un noir c) Un Parisien d) Un africain de la diaspora e) un camerounais de la diaspora f) Un afro-européens g) un franco-africain h) Un blogueur i) un entrepreneur du web j) Un économiste en herbe k) Un athée ) un hétérosexuel l) Un socio-démocrate  m)un libertin n) Un homme, etc.

La seule chose que nous devons comprendre, c’est que ce monde est si complexe qu’il y aura toujours une partie de notre identité qui sera menacée. Mon identité d’hétérosexuel est en danger selon la façon dont vous la regardez. Mon identité africaine est menacée selon la façon dont vous la regardez. Pour ceux d’entre vous qui connaissent la politique française, mon identité d’afro-européen est constamment menacée par le chef du Gouvernement français, tout comme comme de nombreuses autres identités auxquelles j’ai choisi de m’identifier.

Les clés pour une identité forte

Il y a une chose que je trouve importante et à faire absolument nous voulons rester sains d’esprit et de maintenir un équilibre entre l’ensemble de nos identités diverses.

Réaliser que toutes les facettes de notre identité ne sont pas importantes et choisir les pièces de notre identité qui sont prioritaires : Je pense que seule cette clé est probablement aussi oubliée qu’elle est importante. Je peux me définir de tellement de façons qu’il m’est impossible de donner le même poids à toutes mes identités et d’être aussi prêts à les défendre également. Si je le faisais, ma vie ne serait rien d’autre que des batailles constantes.

Par exemple, personnellement, je ne me soucie peu ou pas du tout de la question des sans-papiers en France, encore moins des débats sur la citoyenneté et l’intégration. Ce n’est pas du rejet ou de l’indifférence vis à vis de la souffrance de mes semblables, mais c’est parce que ce n’est tout simplement pas mon problème. Je me fiche de comment le trou de la sécu va être bouché, ni de qui paiera les retraites des papy-boomers. Si vous commencez à me parler de la façon dont l’Afrique adopte la démocratie et des solutions pour lutter contre la corruption, ça ça m’intéressera peut-être. Si vous voulez me parler de l’Organisation mondiale du commerce et les effets des subventions occidentales ou de la globalisation sur les économies des pays d’Afrique, ça ça peut m’intéresser. Si vous me parlez des enjeux du capitalisme, ça peut m’intéresser. Choisissez les parties de votre identité qui sont les plus importantes pour vous et concentrez sur celles-ci et vous serez plus heureux dans le long terme: Vous n’aurez plus à défendre l’une ou l’autre de vos identités à longueur de temps et vous pourrez focaliser votre énergie sur les quelques domaines clés de votre identité qui apportent les meilleurs résultats et vous offrent le plus de joie et de richesse émotionnelle.

Mon espoir est que cet article n’a pas été trop abstrait et qu’il déclenchera une réflexion, un dialogue, un débat.

2 Commentaires Qui sommes nous, d’où venons nous et où allons nous ?

  1. DH

    Bien que le besoin d’identité soit humain et donc naturel chez chacun d’entre nous, je ne pense pas qu’elle vaut le coup qu’on se « batte » pour elle…d’autant plus que rien n’est figé et tout dépend de ce qu’on choisit.

    Ceci est aussi si souvent cause de conflits, je pense sérieusement que l’identité à mettre en avant est celle de la communauté humaine et que le but est de « Construire la meilleure existence possible ici bas » POINT. 🙂

    Le reste « reste » du blablah, je dirais bien trop nombriliste et égocentrique à mon sens pour la simple et bonne raison que je ne connais personne qui a choisi ses parents et donc ses origines…Alors de là à se vanter d’appartenir à telle ou telle communauté, à quoi bon !…pour le plaisir de vouloir satisfaire un ego…

    Répondre
  2. Neo

    @ DH,

    Malheureusement, tous les Hommes ne pensent pas pareil, et ne seraient jamais d’accord. Ce que tu dis dis es donc pratiquement impossible à mettre en oeuvre. Quoique…

    La constitution des USA repose sur une idée semblable: bâtir une communauté humaine UNIQUE régie par le système capitaliste. Ils ont plus ou moins réussi à diffuser leur modèle culturel à l’échelle planétaire.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *