Cessez de fantasmer sur le bonheur apparent des autres*

« Pour la plupart d’entre nous, le plus grand danger n’est pas d’avoir un but trop élevé et de ne pas l’atteindre, mais au contraire d’en avoir un trop peu ambitieux et de l’atteindre. » Michel-Ange

Il ya une grande différence entre aimer l’idée d’être (ou de faire) quelque chose et être (ou faire) cette chose. Chacun d’entre nous s’est déjà imaginé au moins une fois à la place d’une célébrité, d’un chef d’Etat, ou d’un célèbre et richissime homme d’affaire. Et pourtant! Que ferions nous vraiment si nous étions à la place de tous ces gens que nous admirons? Aimerions nous vraiment vivre leur vie?

Il est facile d’aimer l’idée d’être le PDG d’une multinationale. Mais il est plus difficile d’aimer les longues heures de travail, les lourdes responsabilités, et la pression qui vont avec les plus hautes fonctions.

Il est facile d’aimer l’idée d’obtenir un MBA ou un Phd d’une institution mondialement réputée. Il est plus difficile d’aimer l’endettement colossal nécessaire pour payer ses études, de même que la nécessité d’occuper à l’issue de ses études un emploi à 120h de travail par semaine, pour que l’investissement initial « vaille la peine. »

Il est facile d’aimer l’idée d’être indépendant. Il est plus difficile d’aimer le fait que 100% de ses revenus proviennent de ses propres efforts, et si que on fait des conneries, on est seul à en assumer les conséquences.

Il est facile d’aimer l’idée d’obtenir des millions de la part d’investisseurs pour son projet. Il est plus difficile d’aimer le fait de renoncer au contrôle sur le projet dans lequel on investit sa vie.

Il est facile d’aimer l’idée d’être un auteur ou un écrivain professionnel. Il est plus difficile d’aimer la solitude, l’incertitude et les longues heures les fesses sur une chaise, et mains sur le clavier (ou une feuille blanche) que nécessite l’écriture.

Il est facile d’aimer l’idée d’être une célébrité. Il est plus difficile d’aimer être suivi et observé en permanence, la perte de sa vie privée, et la peur constante que les gens se désintéressent de vous pour la « prochaine mode ».

Il est facile d’aimer l’idée d’être une star d’Hollywood. Il est plus difficile d’aimer les auditions sans fin, des les répétitions des tournages, et la reconnaissance (que vous aurez probablement à travailler à nouveau dans quelques mois).

Le mystère est une force puissante – un peu de mystère rend les choses beaucoup plus attrayantes qu’elles ne le sont réellement. Apple en sais quelque chose. Heureusement, il existe un moyen simple de sortir de ses illusions: avoir une vraie conversation avec quelqu’un qui fait ce qui vous attire. Discuter avec les gens expérimentés ne coute rien, mais peut rapporter beaucoup.

Aucun emploi,aucun projet, aucune  position n’est parfaite – toute activité ou position présente des avantages et des inconvénients. Et les connaitre d’avance vous donne un avantage majeur: elle vous permet d’examiner une option sans l’idéaliser, puis de choisir si c’est vraiment ce que vous voulez faire de votre temps avant de commencer. Ce genre d’infos pas de prix.

* L’idée de cet article m’est venu suite au visionnage d’un documentaire télé sur la vie de Michael Jackson.

3 Commentaires Cessez de fantasmer sur le bonheur apparent des autres*

  1. Thomas

    Bonjour à toi Neo,

    Je viens tout juste de découvrir ton site web par hasard via le site de Sébastien (le Marketeur français).

    Tout d’abord, merci pour cet article et un Grand Bravo pour ton site web. Trop de personnes désirent la position alléchante d’autres personnes sans se demander comment elles y sont parvenues. Résultat : la plupart des individus qui envient ces personnes « privilégiées » sont frustrées et ne se donnent pas les moyens de réussir. Ce n’est pas en enviant/jalousant l’autre qu’on peut apprendre de lui.

    Selon moi (et d’autres auteurs de développement personnel), il faut cesser de se comparer aux autres. Focaliser toute son énergie sur soi et se demander comment nous pouvons, à notre échelle, enrichir durablement et concrètement notre environnement.

    Il ne faut pas non plus perdre de vue que chaque moment de sa vie est la somme des choix qui le précède. Le bonheur d’aujourd’hui découle peut-être du malheur d’hier, et le malheur d’aujourd’hui découle peut-être du bonheur d’hier.

    Toutes les histoires à succès ont au moins un point commun : la volonté, la persévérance et… l’échec. Mais je ne connais pas d’hommes succès jaloux, envieux et qui fantasment sur des rêves qu’ils jugent « impossible » à réaliser.

    Répondre
  2. Neo

    Bonjour Thomas,

    Bienvenue sur immigrechoisi.com. J’espère que tu reviendra souvent.

    Comme tu dis, je m’efforce comme chacun de me concentrer sur moi et de travailler à m’améliorer à ma manière. J’espère que mes expériences que je partage à travers ce blog aideront les autres à trouver également leurs voies.

    Au plaisir d’échanger souvent.

    Amicalement.

    Répondre
  3. Thomas

    Merci pour ta réponse Neo 🙂

    Je n’hésiterai pas à repasser sur ton blog. Je suis d’ailleurs inscrit à ton flux RSS 😉 Bonne fin de semaine à toi et au plaisir d’échanger à nouveau.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *