La connaissance sans sagesse est inutile, voire dangereuse

 

 » La connaissance, c’est savoir qu’une tomate est un fruit. La sagesse, c’est de savoir qu’elle n’a pas sa place dans une salade de fruits. »

En Occident, le savoir est si prisé que près de la moitié des jeunes qui quittent le lycée entrent à l’université malgré les frais de scolarité astronomiques.

Connaissance = sagesse ?

Quelle est la différence entre la connaissance et la sagesse ? Le dictionnaire définit la sagesse comme étant « la connaissance de ce qui est vrai ou juste, associée à un jugement juste quant à l’action ».

La connaissance est l’accumulation de faits et de données par l’apprentissage ou le vécu. C’est d’être au courant de quelque chose et d’avoir de l’information. Le savoir, c’est essentiellement des faits et des idées que nous acquérons par l’étude, la recherche, l’observation ou l’expérience.

Mais détenir la connaissance implique-t-elle automatiquement la sagesse ?

Des recherches montrent que les diplômés universitaires sont en fait pires que les non-diplômés sur le lieu de travail dans leurs réactions aux critiques, leur communication et leur aptitudes a garder leur calme.

Le  » Center for Science in the Public Interest  » des États-Unis a constaté qu’il ya deux fois plus de buveur d’alcool parmi les étudiants universitaires à temps plein que leurs homologues non-étudiants.

Les femmes africaines qui ont effectué de longues études ont statistiquement plus de mal à se mettre en couple. Elles pointent bien souvent du doigt les hommes africains qui seraient incapables de supporter l’emancipation des femmes comme elles mais j’ai toujours pensé que les véritables raisons étaient ailleurs : l’absence caractérisée de sagesse chez la plupart des femmes dite « instruites » (je dévelloperais d’ailleurs celà dans un prochain article).

Danger, danger, danger

Ainsi, la connaissance sans sagesse peut être inutile. Mais pire que ça, ça peut être dangereux.

Les gens pourtant très intelligents peuvent faire des choses d’une stupidité monumentale. L’intelligence peut être utilisée à mauvais escient. Einstein, le père de la Bombe atomique en sais quelque chose. Mais cela ne signifie pas que la connaissance ou l’intelligence doivent être écartées. Cela signifie seulement qu’il lui faut un accompagnement approprié : la sagesse.

Tenez Staline par exemple. Il a commencé à étudier dans un séminaire théologique, où il a commencé à lire la littérature marxiste en secret, ce qui lui a valu son expulsion pour « activités révolutionnaires ». Staline avec ses connaissances, a développé des idéaux forts et, sur la base de ces idéaux, a tué des milliers de personnes et exilé des millions d’autres dans des camps de travail forcé – les fameux goulags.

Autre Exemple: L’Occident doté de son avancée scientifique et technologique, a essentiellement utilisé cette intelligence pour coloniser, asservir, piller, et réduire en esclavage le reste du monde comme jamais auparavant.

Salade de fruits

Comme le dit le dicton en introduction, « La connaissance, c’est de savoir qu’une tomate est un fruit ; la sagesse consiste pas à en mettre dans une salade de fruits ».

Socrate prétendait qu’il ne « savait  » rien, pourtant ses contemporains disaient de lui qu’il était la personne la plus sage de toute Grèce.

En un mot : Si la connaissance est une information, la sagesse elle est la compréhension et l’application de cette connaissance, et surtout la clairvoyance de saisir l’essence sous-jacente d’une Vérité.

Malheureusement, nous consacrons une bonne partie de notre vie à acquérir des connaissances, sans jamais rechercher serieusement la moindre sagesse. Et beaucoup sont dans ce cas.

La connaissance, c’est savoir comment gérer son argent, son budget, ses dépenses, son épargne.

La sagesse, c’est de comprendre comment l’argent influence sur la qualité de notre vie et notre destin.

La clairvoyance, c’est réaliser que l’argent n’est qu’un outil, qui n’a aucune signification intrinsèque au delà de son utilité.

La connaissance, c’est savoir quelles choses, quelles pratiques, quelles personnes et quels plaisirs nous rendent heureux.

La sagesse, c’est de savoir que si ces choses ou personnes peuvent nous procurer du plaisir, le bonheur ne provient pas des choses, des situations ou des gens. C’est comprendre que le bonheur vient de l’intérieur de soi, et que c’est un état d’esprit temporaire.

La clairvoyance, c’est de savoir que le bonheur n’est pas non plus le but de la vie, qu’il n’est pas le marqueur de la qualité d’une vie, mais simplement un des nombreux états d’esprit éphémères dans le large spectre des émotions. 

L’intelligence sans sagesse, peut faire dérailler une personne ou une organisation en une fraction de seconde. Pour cette raison, ainsi que pour bien d’autres raisons, nous devons frequenter les gens pour leur sagesse, former et éduquer nos enfants à la sagesse, promouvoir la sagesse et l’encourager de toutes les façons possibles, en affaires, en politique et dans notre vie personnelle.

Neo.

3 Commentaires La connaissance sans sagesse est inutile, voire dangereuse

  1. Yeux de lynx

    « L’occident doté de son avancée…réduire esclavage le reste du monde comme jamais auparavant » Affirmation fact uellement erronée. Les Arabo-musulmans sont de fait les plus grands esclavagistes que le monde ait jamais connus. Exemple : traite des Noirs 17.000.000 de Noirs réduits en esclavage par les Arabo-musulmans contre 11.000.000 par les Occidentaux. S’il existe peu de descendants d’esclaves noirs de la traite Arabo-musulmane c’est parce que les hommes étaient presque systématiquement castrés et que les femmes servaient d’esclaves sexuelles . Factuellement l’occident a inventé la démocratie moderne, il a été l’un des derniers à pratiquer l’esclavage et le premier à l’abolir. Bien à vous.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *