Ce que les entrepreneur sociaux peuvent apprendre de Coca-Cola

Coca Cola en Afrique

Qui ne connais pas Coca-Cola? Coca Cola, la multinationale basée à Atlanta aus USA vend 1,6 milliards de bouteilles/canettes de sa fameuse boisson par jour. Même dans les endroits les plus reculées, les plus pauvres, et les plus improbables de la planète, vous pouvez trouver du Coca. Je suis récemment tombé sur cette vidéo fascinante d’un speech de Melinda Gates. Elle demandait entre autres : « Comment est-ce qu’ils arrivent à amener du Coca dans ces endroits perdus ? S’ils peuvent faire ça, pourquoi est-ce que les gouvernements et les ONG ne peuvent pas faire la même chose ? ». En lisant ça, je me suis interrogé à ma manière. Pour ceux d’entre nous qui travaillent sur les questions de développement, quelles sont les leçons à tirer de l’énorme notoriété de Coca-Cola (et son succès)? Si les pauvres ont quand même accès au Coca, ça veut dire qu’ils pleuvent avoir accès à beaucoup d’autres choses : internet, l’éducation, les vaccins…

Selon Mme Gates, il y a trois leçons intéressantes que nous pouvons tirer du cas Coca Cola :

1. Investissez dans les données en temps réel qui sont intégrées immédiatement au produit.

Si vous êtes responsable des Ventes Coca-Cola en Namibie et vous gérer 107 circonscriptions, alors, vous savez exactement où et par qui chaque bouteille ou canette de Sprite, Fanta ou Coca-Cola a été vendu; qu’il s’agisse d’un épicier, un supermarché ou d’un vendeur ambulant. Donc, si les ventes commencent à baisser, vous pouvez alors identifier rapidement le problème et vous adresser à la personne en question.

2. Profitez de l’entrepreneuriat local.

Coca-Cola est présent en Afrique depuis 1928, mais la plupart du temps ils ne pouvaient pas atteindre les consommateurs des marchés éloignés, parce qu’ils avaient un système de distribution similaire de celui des pays développés : en l’occurrence l’approvisionnement à l’aide de gros camion. Or dans les régions reculées d’Afrique il est difficile de trouver une bonne route. Mais Mister Coke a remarqué que des personnes achetaient les produits en Gros, pour aller ensuite les revendre dans ces lieux reculés. En 1990, ils alors commencé à former des entrepreneurs locaux, et les ont aidé à démarrer leur donnant de petits prêts. Ils ont mis en place que ce qu’ils ont appelé micro-centres de distribution. Et les entrepreneurs locaux se sont donc mis à créer de mini-entrepots, et à embaucher des gens pour distribuer du Coca en deux-roues ou en pousse-pousse. Il existe maintenant 3.000 de ces centres qui emploient environ 15.000 personnes en Afrique. En Tanzanie et en Ouganda, ils représentent 90% des ventes de Coca-Cola.

3. Le Big Marketing.

Le secret de marketing de Coca-Cola, c’est qu’il basé sur les aspirations réelles des gens. Ils associent leur produit à une sorte de vie dont les gens rêvent et qu’ils veulent vivre. Par exemple, la chanson de Coca-Cola pour la Coupe du Monde 2010 et interprétée par l’artiste Somalien K’Naan (« Wavin’ Flag« ) a été traduite en 18 langues différentes et s’est classé en tête des hit parade dans 17 pays. Cette chanson a quelque chose de particulier : elle appelle à la célébration et à l’unité. Ce qui cadre parfaitement avec l’évènement sportif et son contexte africain. Donc même si c’est une entreprise internationale, chez Coca Cola ils prennent une approche très locale. Le slogan de la campagne internationale de Coca c’est « Ouvrez le bonheur ». Mais ils le localisent. Et ils ne font pas que deviner ce qui rend les gens heureux, ils vont à des endroits comme l’Amérique latine et ils comprennent que là-bas, le bonheur est associé à la vie de famille. Et en Afrique du sud, ils associent le bonheur à l’unité et au respect de la communauté. Voilà comment Coca-Cola réussit à être partout.

Donc que vous travailliez pour une ONG, un organisme public ou d’une entreprise privée ciblant une population à faible revenus, ces trois leçons importantes seraient intéressantes pour améliorer vos performances.

2 Commentaires Ce que les entrepreneur sociaux peuvent apprendre de Coca-Cola

  1. Martin

    très bon article, très intéressant… De même, Savais tu que P&G pour cibler certains consommateurs éloignés, fait transporter ses produits à dos d’âne???

    Répondre
  2. Neo

    @ Martin

    Effetivement, les sociétés fabricant les produits de grande consommations sont généralement à l’avant garde de ces méthodes, le but étant de toucher le maximum de consommateurs.

    Répondre

Répondre à Martin Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *