Comment déterminer rapidement à quel type de personne vous avez affaire

De mes années passées à explorer l’Humain et essayer de comprendre ce qui pousse les gens à agir comme ils le font, j’ai développé une certaine fascination pour la psychologie humaine et les « types de personnalité ». Comment des êtres différents peuvent-il grandir dans des environnements similaires tout en développant des traits de caractères remarquablement différents ? Pourquoi certaines personnes réussissent la ou d’autres avec beaucoup plus de moyens en apparence échouent ?

Cette fascination m’a permi d’exceller quand il s’agit de cerner les personnalités des gens que je rencontre sur mon chemin.

Déterminer rapidement à qui vous avez affaire est une aptitude utile dans bien des cas. Que ce soit en affaires, en amitié ou en amour, cela vous fait gagner du temps ou évite de perdre inutilement du temps dans vos interactions. Comprendre comment fonctionnent les autres vous permet de facilement vous mettre à leur place, et ainsi d’éviter bien des prises de têtes et conflits inutiles qui sont la cause de bien de drames humains.

Cependant, se connaître soi même ou apprendre à connaître les autres n’est pas une mince affaire.

La plupart des gens aimeraient avoir une boule de cristal, un moyen rapide de mieux se connaître sans avoir besoin de se côtoyer 10 ans, de faire un test ou de voir un psy. Ils n’ont peut-être pas assez de temps, n’ont pas développé le sens poussé de l’introspection, ou peut-être que leur type de personnalité est ce ceux là justement qui n’aime pas se prendre la tête!

J’ai donc pensé que ce serait une excellente idée de partager une des multiples techniques que j’utilise pour déterminer rapidement quel est le type de personnalité probable d’une personne en face de moi.

Je me suis bien souvent inspiré du MBTI, un modèle bien connu des psy qui permet d’explorer tous les type de personnalités au travers de 4 dimensions.

Choisissez l’option qui vous correspond le plus pour chacune des quatre questions ci-dessous et le résultat sera quatre lettres qui vous diront quel type de personnalité vous êtes probablement. Cliquez ensuite sur le lien pour ce type et lisez la description pour en savoir plus.

 

Êtes-vous Extraverti (E) ou Introverti (I) dans l’orientation de votre énergie ?
Extraverti (E)
Expressifs et sociables, bavard, préfèrent les activités de groupe, désireux de dire ce qu’ils pensent, plus à l’aise lorsqu’ils sont entourés d’autres personnes que lorsqu’ils sont seuls, sont stimulés et rechargent leur énergie à travers les interactions sociales.
Introverti (I)
Réservés, écoutent attentivement, préfèrent les activités solitaires ou en tête à tête, plus à l’aise lorsqu’ils sont seuls que lorsqu’ils sont entourés de plein de personnes, s’épuisent et dépensent leur énergie dans les interactions sociales.

Êtes-vous Intuitif (N) ou Sensoriel (S) dans votre façon de récolter les informations ?

Intuitif (N)
Introspectifs, se fient à leur imagination, font confiance essentiellement à leur intuition, sont absorbés par les idées, se concentrent sur « ce qui pourrait arriver ».
Sensoriel (S)
Observateurs, se fient à leurs sens, font confiance à ce qu’ils peuvent voir, toucher ou sentir, sont absorbés par la pratique, se concentrent sur « ce qui s’est passé ».

Êtes-vous Pensée (T) ou Sentiment (F) dans vos prises de décision ?

Pensée (T)
Carrés, suivent leur raisonnement, sont logiques, ignorent les sentiments, se concentrent sur l’objectivité et la rationalité.
Sentiment (F)
Sensibles, suivent leur cœur, gardent les sentiments près de la surface, se concentrent sur l’harmonie et la coopération.

Êtes-vous Jugement (J) ou Perception (P) dans votre approche du monde ?

Jugement (J)
Décisifs, préfèrent des règles et des lignes directrices claires, désireux de s’engager, considèrent les délais et la parole donnée comme sacrés, cherchent à conclure.
Perception (P)
Sondeurs, préfèrent garder leurs options ouvertes, hésitent à s’engager définitivement, flexibles et s’adaptant facilement aux changements, recherchent la liberté.

 

En ce qui me concerne, pour le premier critère, il m’est facile de voir que je suis introverti, réservé, je préfère les activités solitaires ou en tête à tête. Alors ça fait de moi un I….

Puis à la ligne suivante, je remarque que je suis plus porté par mon imagination, mes idées et par « ce qui pourrait arriver » que ce qui est déjà arrivé, donc ça fait de moi un N…

A la ligne suivante, l’amoureux des maths et de la logique que je suis peut sans effort confirmer que je suis incontestablement un T….

Et la dernière ligne me dit que puisque je deteste les contraintes et aime par dessus tout la liberté, je suis définitivement un P…

Donc je suis sans surprise un INTP.

Chacun de nous est l’une ou l’autre des deux options pour chacune de ces 4 caractéristiques. Ce qui fait que mathématiquement, il ya 4^2 = 16 combinaisons/types de personnalités différentes.

Ceci est une façon simple et rapide de deviner aussi bien votre type que celui de n’importe quelle personne de votre entourage. Une fois que vous avez les quatres lettres qui correspondent a la personne, cliquez sur ce lien pour en savoir plus le type en question et mieux comprendre comment fonctionne ce type de personne, ses forces et ses faiblesses comparées aux vôtres.

Dans le travail et l’entrepreneuriat par exemple, je m’entends extraordinairement bien avec les analystes « xNTx » parce qu’on partage la même Intuition (N) dans la collecte d’informations et la même façon de Penser (T) dans la prise de décision qui font qu’on comprenne naturellement ce qu’il faut faire sans avoir besoin de trop se parler. Tous mes plus proches partenaires et associés ont d’ailleur ces profils (ENTJ ou ENTP). Qui se ressemble s’assemble !

Si vous savez qui vous êtes, et qui sont à peu près les gens que vous côtoyez, cela éloigne le négatif. Cela vous évitera bien des prises de tête. Dans les relation sentimentales/amoureuses, les contraires s’attirent toujours comme par magie à court terme, mais rester ensemble sur le long terme est un défi de tous les jours, et la plupart y échouent parce qu’ils essaient toujours (consciemment ou non) de changer l’autre, sans succès. En amour comme dans la vie, il n’y a pas de recette unique pour atteindre le succès, et s’embarquer avec un partenaire identique ou opposé n’est pas forcément bon ou mauvais. Tout est une question d’équilibre, et d’acceptation mutuelle.

11 Commentaires Comment déterminer rapidement à quel type de personne vous avez affaire

  1. Mélaine

    Humm c’est très intéressant. Ça évitera les pertes de temps et les compromis qui n’ont pas souvent de sens. C’est vrai que les contraires s’attirent. Je me demande souvent pourquoi on n’est pas attiré par notre ressemblant dans nos relations amoureuses comme le souligne la loi des correspondances » Qui se ressemble s’assemble ». Moi j’ai particulièrement j’ai toujours trouvera ennuyant d’une part, mais aussi très bénéfique. Dans tout les cas il y aura toujours un avantage et un inconvénient.

    Répondre
    1. Neo

      On n’est pas attiré par notre ressemblant dans les relations amoureuses parce qu’on a instinctivement cette idée que l’autre doit être là pour nous compléter. On part du principe que nous sommes tous des êtres incomplets et qu’un bon partenaire ce doit être quelqu’un qui nous apporte ce qu’on n’a pas (Yin Yang). Du coup, quelqu’un de très carré et rationnel sera attiré par une personne très sentimentale. Le mélange sera bien souvent…détonnant. Pour le meilleur comme le pire.

      Répondre
  2. Loan

    Néo;
    Félicitations pour cet article, comme souvent, plein de justesse et de lucidité.
    Cependant, je tiens à ajouter une observation.
    La pensée binaire occidentale (née en France, je suis d’origine Asiatique) est trop réductrice; il existe une infinité de nuances. P.ex: se fier à son intuition n’empêche pas de se fier à ses sens (je me fie en 1er lieu à mon ressenti initial et en 2d lieu, ai une approche sensorielle et sensitive).
    En outre, le comportement, sous-tendu par l’ intuition puis l’analyse varie selon les occurrences. Ex, ds un travail (bcp de gens ne st pas reconnus à leur juste valeur et leur gagne-pain ne correspond pas à leurs aspirations…ms cela mérite un developpemt ) ,pour être efficace, pour sa sauvegarde, il convient-sans pour autant se renier- d’adopter une attitude extravertie alors que l on est introverti.
    Enfin, à l’expression « qui se ressemble s’assemble », j’ajouterais « qui est dissemblable finit par se ressembler ». Ceci est plus manifeste dans les relations de couple pérennes.
    Je te salue respectueusement.
    Loan.

    Répondre
    1. Neo

      Merci Loan,

      Bien d’accord sur la pensée binaire (qui est utilisée pour des raisons de simplifications extrêmes). Entre le jour et la nuit, il y a de nombreuses nuances d’aurores et de crépuscules.

      Je suis d’avis que ceux qui sont les plus avancés dans leurs dévellopement personnels ce sont ceux qui ont osé aller le plus loin possible de l’autre coté de leur personalité d’origine pour expérimenter (les introvertis qui adoptent l’attitude extravertie par exemple, ou les sentimentaux devenus rationnels). En d’autres termes,faire l’experience dequionn’est pas permet de mieux savoir qui on est.

      Bien à vous. 🙂

      Répondre
      1. Loan

        @ Néo;

        Merci à toi.

        Pour poursuivre tes propos, j’ajoute que, la personnalité de chacun est, d’une part constituée de strates allant de cœur de l’être aux states plus périphériques. D’autre part,les diverses facettes (plus ou moins nombreuses selon la complexité de l’ individu) ont des degrés variables d’expression selon la spécificité de chacun, les périodes de la vie, les situations, les bouleversements internes et externes,ect. parmi les facettes de la personnalités, certaines situées en périphérie (i.e à l’interface entre l’ individu et l’ extérieur) sont labiles, d’autres plus durables voire permanentes. il est des facettes(, de mm que des strates) qui s’enchevêtrent, d’autres qui st en contradictions, d’autres méconnues
        Plus on arrive en profondeur, plus on s’achemine vers le cœur de de l être, moins les constituants sont sujets aux changements, là siège en partie l ipseïté. Le cœur de l’être, immarcessible, permanent, peut parfois, exceptionnellement, nous apparaître par de fugaces éclairs.
        Pour en revenir à ce que tu dis, se chercher est l’affaire de toute une vie. Et, savoir ce que l’on est pas, à travers l expérience principalement est un premier pas pour accéder à la connaissance de soi.

        « Il est plus facile de connaître un pays que le cœur d’un seul homme »
        Proverbe arabe.
        PS; Excusez le tutoiement. Si cela vous paraît déplacé, je m’en abstiendrai.
        Au plaisir de vous lire.
        Amicalement.
        Loan.

        Répondre
  3. Yeux de lynx

    On peut être à la fois intuitif et sensoriel, tout comme on peut être à la fois pensée et sentiment. Ce qui semble a priori opposé est parfois tout simplement complémentaire. C’est par exemple le cas des poètes ou écrivains, qui suivent à la fois leurs senitments et leur raisonnement, qui se fient à la fois à leurs intuitions, à leur imagination et à leurs sens. De même, ce qui s’est passé et ce qui pourrait arriver peuvent être deux choses semblables.

    Répondre
    1. Neo

      @Yeux de lynx,

      Ne pensez vous pas que même si on peut être à lafois pensée et sentiment, il ya quand même un coté qui s’affirme le plus?

      Répondre
      1. Yeux de lynx

        Souvent, oui. Mais dans certains cas il peut arriver que les deux côtés s’équilibrent parfaitement, et que c’est par exemple ce qui caractérise le mode de fonctionnement de nombreux poètes ou artistes. Cette forme de complémentarité assez singulière est peut-être d’ailleurs à la base du processus de création littéraire ou artistique. Même si là aussi il ne s’agit pas d’une règle absolue.
        Bien à vous.

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *