Peut-on être meilleur ami avec plus riche ou plus pauvre que soi ?


Vos amis sont-ils à peu près aussi bien nantis que vous? Sont-ils plus pauvres ou plus riches? Est-ce que cela interfère dans votre amitié ? En ce qui me concerne, je suis très différent de mes amis, et peux me situer du côté pauvre ou du coté riche selon les personnes à qui je me compare. Cependant, je ne peux m’empêcher de réfléchir à la pensée (et je me rappelle plus où j’avais lu ça) selon laquelle «Nous sommes la somme  des cinq personnes avec qui nous passons le plus de temps « . Est-ce que cela signifie que si je traîne avec 5 millionnaires toute la journée, je vais moi-même finir par devenir millionnaire? Si vos amis deviennent nettement plus riches ou sensiblement plus pauvre que vous, pourrez-vous encore rester meilleurs amis pour toujours?

Que vous soyez ou non d’accord avec moi, il pourrait être intéressant de considérer vos amis et votre famille en rapport à l’argent. Évidemment, il ya de nombreuses formes différentes de relations et nous ne pouvons pas faire des généralités sur la psychologie et les multiples aspects des relations humaines ici, mais nous pouvons quand même y réfléchir et partager nos expériences.

En un sens, je fais une analogie avec le marché immobilier (bah oui, je raisonne toujours en économiste). Comme tout agent immobilier le sais, il est reconnu que si vous construisez une maison ou achetez un terrain, vous n’aurez aucun intérêt à avoir la propriété la plus chère du quartier parce que cela aura un effet négatif sur la valeur de votre bien (qui aura tendance à baisser pour s’aligner sur la moyenne). Toutefois, si vous avez acheté dans la fourchette inférieure du quartier votre bien pourrait prendre de la valeur car il tendra à augmenter pour graviter autour de la moyenne. En est-il de même pour les relations amicales ? Nos amis riches nous rendent plus riches et nos amis pauvres plus pauvres ?

Etre ami avec quelqu’un de beaucoup plus riche que soi

Eux ils conduisent une Mercedes, vivent dans des maisons de 150 m², et prennent des vacances en Australie tous les ans, sans compter les vacances au Ski ou dans leur résidence d’été tous les 3 mois. Vous, vous conduisez une vielle Toyota de 15 ans, louez un minuscule studio et prenez peut-être l’autocar ou le train une fois tous les deux an pour passer les vacances chez un lointain cousin maternel. Pourriez-vous être amis dans ce contexte ? Je pense qu’il y a un film qui résume bien ce genre de situation …

Les problèmes que je vois dans ce type de relation ce sont l’envie, la jalousie, et une incapacité à s’identifier les uns aux autres puisque vous avez des expériences différentes. Peut-être cela cultive juste un genre de relation complètement différent, où votre amitié tourne exclusivement autour de quelques activités que vous exercez en commun. Car quand l’ami commencera à parler de kangourous ou de St-tropez … il vous sera impossible de vous y reconnaitre. Or les véritables amitiés sont en grande partie basés sur comment les autres nous font nous sentir. Si votre ami passe son temps à vous montrer qu’il / elle est riche (et vous rabaisser indirectement),  il est probable que votre amitié soit de courte durée. Toutefois, s’il n’exhibe pas tellement sa particularité et que vous participez à des activités similaires, sans que vous ayez le sentiment d’être laissés de coté, alors sa richesse n’aurait probablement aucune incidence sur votre amitié. Peut-être même que l’effet sera contraire.

Être ami avec quelqu’un de beaucoup plus pauvre que soi

Si d’un autre coté vous êtes ami avec quelqu’un de beaucoup plus pauvre que vous, qui se bat au quotidien pour joindre les deux bouts, alors, êtes-vous un mauvais ami, si vous ne l’aidez pas ? Cela pourrait devenir une charge ou un handicap si votre ami s’avère incapable de faire beaucoup des choses que vous aimeriez faire. Vous avez envie de partir escalader l’Everest ? Vous avez envie de louer une voiture et traverser toute l’Amérique d’Est en Ouest ? Impossible si votre ami est trop pauvre pour le faire. Je suppose que tout dépend du style de vie associé à la façon dont vous utilisez votre argent plutôt que de combien d’argent vous avez. Un peu comme ces gens qui mènent une vie simple sans s’offrir le moindre luxe, alors qu’en fait ils sont très riches.

Avoir des amis pauvres limite surement les loisirs et les activités auxquelles vous pouvez participer ensemble, mais ne supprime pas leur capacité à être là pour vous quand vous avez besoin d’eux, et d’être de véritables amis. Vous pourrez même peut-être prendre plaisir à faire des barbecues avec eux, les aider à payer leurs factures, et peut-être même adapter vos hobbies aux leurs.

Mon opinion finale

Grâce à mon parcours scolaire atypique, j’ai aujourd’hui des amis à presque toutes échelles de la société. Malgré une enfance difficile, j’ai eu la chance de m’en sortir relativement bien à l’école et d’immigrer dans un pays riche. De ce fait,  la plupart de mes amis d’enfance se retrouvent globalement beaucoup plus pauvre que moi aujourd’hui, tandis que mes amis d’université et d’école sont pour la plupart équivalents (sinon beaucoup plus riches) que moi car ils ont eu la chance d’avoir papa/maman riches qui les ont offert une éducation de qualité.

Que je sache, les amis sont habituellement des gens auxquels on peut s’identifier et avec qui on partage  les expériences et les souvenirs. Ce sont des gens qui nous comprennent et nous traitent avec respect, avec qui on cultive par la suite un sentiment de confiance et d’inclusion mutuel. Je suis capable aujourd’hui de parler facilement de « galères quotidiennes» avec mes amis pauvres et parler d’investissements/placements financiers avec les plus riches… L’une des choses que j’ai le plus apprise ces dernières années est que les gens qui appartiennent à la « classe créative » peuvent avoir toute sorte de revenus et de styles de vies, selon qu’ils consacrent leur temps à écrire des livres philosophiques ou à étudier la bourse. Je trouve cependant difficile de rester ami avec des gens qui ne sont pas intellectuellement ouverts au même niveau que moi, peut importe combien ils gagnent. C’est pour moi le plus important.

Qu’en pensez-vous? Avez-vous des amis qui sont nettement plus riches / pauvres que vous?

Si oui, y a t-il une incidence sur votre relation avec eux? De quelle façon ?

9 Commentaires Peut-on être meilleur ami avec plus riche ou plus pauvre que soi ?

  1. solaar

    Alors je partage bien votre opinion finale car on ressens dans vos propos le souci d’un étudiant immigré qui essaye simplement de faire comprendre à tout le monde et particulièrement aux jeunes africains que l’amitié ne se résous pas seulement aux affinités matérielles mais aussi et beaucoup plus à l’ouverture intellectuelle.j’adore le concept de « classe créative » et j’y adhérerai c’est certain. Bravo pour vos idées mais ne perdez surtout pas dans cette chasse les valeurs culturelles africaines.

    Répondre
  2. Thomas

    Super article Neo ! Merci. Cela m’a permis de réfléchir à ce qui rapproche les hommes et ce qui « éloigne ».

    Je te rejoins entièrement. Selon moi, l’amitié est un échange enrichissant. Je conçois l’amitié (pas au sens facebook hein 😉 ) au même niveau que l’amour, sauf qu’elle n’implique pas nécessairement un niveau de proximité équivalent.

    Dès lors, les différences structurelles qu’il peut y avoir entre moi-même et mes ami(e)s ne sont pas importantes à mes yeux. Pour moi, l’essentiel réside dans l’ouverture d’esprit, dans la capacité à partager, écouter, et vivre le moment présent.

    Je suis convaincu que malgré nos différences structurelles respectives, nous avons tous et toutes la capacité de partager des aspirations communes qui peuvent nous unir (voir le discours d’Obama sur « une union plus parfaite »).

    Mon rêve, c’est qu’un jour tous les hommes de cette terre soient « amis ».

    Répondre
  3. Allas

    Bonjour,
    Je suis tombée sur votre article après une recherche Google sur la différence de revenus au sein d’un groupe d’amis. Je suis dans la même situation que vous : amis d’enfance plutôt pauvres, et amis post-BAC plutôt classe moyenne et quelque aisés. Avec le temps, je comprends qu’en amitié ce qui nous lie c’est la capacité d’écoute et la capacité de partager certaines choses avec ces amis. OR l’argent permet de vivre plus de chose (voyages, ambition, expos,…) alors peu à peu je m’éloigne de mes amis pauvres pour qui tout est trop cher et qui peuvent me jalouser.
    C’est dommage, mais je pense qu’être amis c’est accepter ses différences et entretenir ses points communs, de continuer à partager des moments de vie qui nous ressemblent. Et selon moi, cela est plus permis avec les amis financièrement plus à l’aise.

    Répondre
  4. Neo

    BOnjour Allas,

    C’est vrai que l’argent permet de vivre plus de choses, mais on peut bien avoir des amis plus riches (ou plus pauvres) que soi tant que l’on ne met pas l’argent au centre des relations.

    Bienvenue sur le blog en tout cas…

    Répondre
  5. Tchalla

    Bonjour. Je suis vraiment content d’avoir pris le temps de m’arrêter sur ton blog qui me permet de lire cet article et de me questionner sérieusement sur mon entourage amical. En tout cas sous l’aspect financier. Je pense qu’on arrive à voir qu’on se rapproche ou s’éloigne d’une personne par affinités et les finances jouent beaucoup. Pouvoir prendre un verre, pouvoir recevoir chez soi ramener, partir en week end… tout ce genre de petits plaisirs qui font et defont les amitiés sont des fois beaucoup plus inaccessibles qu’on ne le pense. Je me suis éloigné d’un ami qui comptait pour moi parce que j’avais marre de me voir offrir des verres sans pouvoir le faire en retour.
    Bref merci pour cet article.

    Répondre
  6. Giuseppé

    salut à tous. j’ai pris le temps de vous lire tous. je ne sens personnellement impliqué dans ce sujet car un bon nombre d’amis se sont éloignés de moi À cause de la différence de nos classes sociales. je ne comprend toujours pas pourquoi les gens s’éloignent de ceux qu’ils aiment. pour mon cas je dirai que je ne suis pas si médiocre que ça!
    pour conclure je dirais juste que les plus riches s’éloignent parce qu’ils ont ce complexe de traîner qu’avec des riches et ne veulent pas se rappeler d’où ils viennent en voyant leurs amis moins riches.

    Répondre
  7. maman

    Je suis tes malheureuse du fait que mon gendre, beaucoup plus riche que nous et mon autre enfant, ne respecte pas notre hospitalite et tous nos efforts quand ils viennent passer leurs vacances avec enfants chey nous. La seule chose qui compte pour lui, c est son argent qu`il a depense! Il n`oublie jamais de nous enumerer tous les cadeaux qu`il a faits en negligeant completement les notres, certes plus modestes. Quelle deception.

    Répondre
  8. Yeux de lynx

    Très juste, cet article (comme les autres que je viens de lire). A ce sujet, j’ai remarqué que beaucoup de gens (dé)raisonnent encore en terme de « classes », avec des phrases du style « je ne pourrais pas éprouver de l’empathie pour un millionnaire parce que je suis pauvre » ou même l’inverse. Il est aussi désolant de réduire une personne à son milieu social quà sa couleur de peau ou à ses préférences sexuelles ( et en disant cela je précise que je suis très, très, très loin d’être millionnaire). Mais c’est pourtant ce que font beaucoup de gens, et même plus qu’il y a vingt ans me semble-t-il. Si l’on observe les choses de manière objective et dépassionnée on doit logiquement considérer le milieu social comme un pur effet du hasard, n’ayant aucune incidence sur ce qu’est une personne. Même chose pour le niveau d’études : nombre d’érudits sont autodidactes et inversement nombre de diplômés brillent par leur inculture et leur absence totale d’ouverture intellectuelle. Idéalement, la sagesse voudrait que l’on considère les étiquettes sociales comme dépourvues de toute signification sur le plan humain et relationnel .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *