J'ai perdu 3 années de ma vie et dépensé 20 000€ pour un Diplome que j'aurais pu acquérir gratuitement.

Voilà une autre leçon (parmi tant d’autres) leçon que j’ai apprise récemment.

Pourquoi je vous parle de ça? simplement parce que j’ai appris quelque chose d’important que n’importe quel jeune devrait savoir et que j’aurais aimé savoir plus tôt : un diplome d’une école prestigieuse n’est presque d’aucune utilité si tu envisages de démarrer ta propre entreprise.

La seule raison d’aller dans une grande école d’ingénieur ou une Business School, est que l’on a envie de travailler pour une prestigieuse banque d’affaire, un cabinet de conseil réputé ou une multinationale cotée en Bourse. Voilà les trois types de recruteurs qui utilisent les diplomes de grandes écoles pour filtrer le nombre de candidats à l’embauche. C’est en tout cas le point de vue de Josh Kaufman que je partage également. Il est vrai que c’était là mon rêve à une époque: bosser pour une grosse boite. Du reste, dès lors qu’on envisage sa vie différemment, l’intérêt des études deviens discutable.

Compte tenu du fait que j’ai choisi la voie de la start-up, de l’entrepreneuriat, je réalise de plus en plus au fil de mon évolution que mes années passées en Ecole de Management étaient non seulement une perte de temps, mais aussi une perte d’argent. Mais attention! Loin de moi l’idée de négliger l’intérêt des études supérieures. Car même si j’ai la sensation d’avoir un peu perdu mon temps, j’ai en revanche acquis de mon expérience des choses que je n’aurais pas eu ailleurs. Des choses qui finalement représentent la réelle valeur ajoutée offerte par une école: la clairvoyance.

Différencier l’éducation acquise de l’accréditation reçue.

Dans un article précédent, je parlais de la valeur des diplomes universitaires. L’éducation et les parchemins sont généralement vendus en pack par les écoles. Mais plus vous apprendrez à dissocier « éducation » du « diplome », mieux vous serez à même de tirer profit de vos choix.

L’éducation est le processus d’apprentissage de choses utiles : les concepts, les connaissances et les compétences qui améliorent notre vie d’une certaine façon. L’éducation c’est quelque qui se passe dans la tête, et pas nécessairement dans une salle de classe.

L’accréditation quant à elle, est le processus qui consiste à remplir (le plus souvent de façon arbitraire) un ensemble de critères en échange d’un papier : un diplôme, un certificat, le nom de certaines entreprises sur son CV, ou autre forme de preuve vérifiable que vous avez joué le jeu selon les règles.

Or il se trouve que l’accréditation est simplement un signal social. Les diplomes sont devenus une sorte de marché de luxe. Les parents et étudiants payent juste pour le prestige d’avoir le nom d’une institution réputée sur leur CV. Finalement, payer cher pour un diplome comme je l’ai fait équivaut à acheter une voiture de luxe. Dans les deux cas, vous payez cher pour quelque chose qui perdra de la valeur au bout de quelques années et qui ne vous servira à rien d’autre qu’à impressionner les quidam qui fantasment sur les richesses et à briller socialement.

Voici également quelques leçons que j’ai apprise en ce qui concerne les études supérieures et qui je pense me sauveront la vie :

  • Ne pas investir dans une accréditation/diplome si vous ne savez pas encore réellement ce que vous avez envie de faire de votre vie.

Beaucoup voient les années d’études universitaires comme un moyen de passer le temps, d’explorer les choses, en attendant de trouver sa voie. Je suis défenseur d’une thèse contraire : étudier sans réel objectif est le meilleur moyen de perdre à la fois du temps, et de l’argent. Si l’on ne sais pas quoi faire de sa vie, il y a meilleur moyen d’occuper son temps : prendre une année sabbatique, voyager dans des lieux inconnus, créer une entreprise, faire des recherches, écrire un livre… bref, les possibilités sont nombreuses et elles sont beaucoup plus enrichissantes que de rester assis dans un amphi.

  • Ne pas payer pour passer un diplome dans un domaine où l’expérience et les compétences comptent plus que les accréditations.

Autant avoir un diplôme ou une certification est indispensable pour les métiers comme expert-comptable ou médecin, autant il est totalement inutile de passer un diplome pour être programmeur informaticien ou photographe professionnel. Certains métiers exigent des certifications, des diplomes… tandis que d’autres valorisent beaucoup plus le talent et l’expérience.

  • Ne pas payer trop cher un diplome pour un domaine où les revenus à l’embauche sont faibles.

Il n’y a pas dix mille façons de dire ceci. Si vous vous endettez pour payer 10 000€ pour un diplome dans un secteur sous-payé comme « assistant social », il va sans dire que vous faites un mauvais investissement.

  • Avoir le moins de dettes possibles.

Payez le moins possible pour votre diplome, et trouver les moyens de payer sans vous endetter ou en vous endettant au minimum. Il ya plusieurs façons de réduire votre emprunt : travailler à temps partiel, demander des bourses, minimiser vos dépenses quotidiennes, effectuer des stages payés….

La plupart des gens qui ont fait des études disent la même chose:  les expériences les plus valorisantes qu’ils ont eues n’avait rien à voir avec la formation en elle-même. En effet, 80% des choses apprises sur les bancs de l’école ne servent pas dans le travail. Vous pouvez apprendre l’essentiel de la plupart des compétences beaucoup plus rapidement et à moindre coût en pratiquant la lecture, la recherche, les voyages, les rencontres avec des gens, se faisant des amis, et en expérimentant par vous-même. Avec un peu de curiosité, de travail acharné et de dévouement, vous pouvez réussir à votre propres manière – et économiser beaucou d’argent.

7 Commentaires J'ai perdu 3 années de ma vie et dépensé 20 000€ pour un Diplome que j'aurais pu acquérir gratuitement.

  1. rayon X

    je partage également ce point de vue surtout avec les possibilités offerte par les NTIC; la preuve ce ne st pas ts les diplomés d’harvad qui bossent ou qui ont les meilleurs salaires
    mais :
    1 j’ai pas saisi cke tvoulais dire par l’ecole ns doe la clairvoyance?

    2 « Ne pas payer pour passer un diplome dans un domaine où l’expérience … » ceci je pense s’applik plus pr aux autodidactes mais neo tsè aussi qu’il existe bon nbre « d’hoe soldats » qui préfèrent suivr des directives

    3- je pense enfin que tu devrais titrer l’article différement vu qu’il devra aidé les cadets …exple « choisir son cursus universitair » ou tu met en avant les avgtes des Ntic pour bien s’orienter,ttes tes leçons apprises…

    Répondre
  2. Neo

    @ Rayon X,

    1. par « clairvoyance », j’entends le fait de voir et comprendre le système de l’intérieur. Je n’aurait probablement pas écrit tout ce que j’écris aujourd’hui si je n’était pas allé à l’école. Donc finalement, même si l’école ne m’a pas apprise grand chose, elle a le mérite de m’avoir ouvert les yeux…

    2. Je disais qu’il ya des métiers où l’expérience compte plus que le diplome. celui de Soldat en est un.

    3. j’avais déjà écrit un article sur « comment choisir son cursus universitaire ». Celui ci n’est que le reflet de mon ressentiment en ce moment…

    Répondre
  3. Pierre-Yvan

    Salut Neo,

    C’est toujours un plaisir de te lire.
    Je suis tout à fait d’accord avec toi.
    Si je pouvais revenir dans le passé, je m’arrêterais bien plus tôt.
    Mais n’oublie pas l’aspect sociétal de la chose.
    A l’époque, je ne me voyais pas dire à mes parents que je souhaitais arrêter l’école…

    Répondre
  4. Neo

    PY,

    Comme tu le dis, l’aspet social est un véritable frein pour celui quia un mental d’entrepreneur.

    Combien de personnes se forcent à se lever tous les matins pour aller passer leur journée à un job qu’ils détestent juste pour le plaisir d’avoir un « statut » social et la paye qui va avec ? C’est toujours plus facile d’afficher un gros nom sur son cv que de prendre des risques…

    Répondre
  5. oliver

    merci pour ce message NEO
    c’est vraiment une nouvelle connaissance que tu m’apportes sur l’école et l’emploi. Que Dieu te bénisse.

    Répondre
  6. Trouve Tout

    slt tout le monde,
    NEO suis d’accord avec toi à 50% car moi aussi je me suis dit la même chose au début de cette année quand j’ai entamé ma première année en master de recherche en entrepreneuriat et je me suis dit beaucoup de dépenses pour rien car j’avais l’impression que j’apprenais pas quelque chose de nouveau mais franchement à la fin de l’année en faisant un auto bilan , ya quand même du progrès: l’esprit analytique se développe, le vocabulaire plus sophistiqué…..ect, donc les études même si en apparence ne vous apporte rien dans l’immédiat, inconsciemment elle agit sur notre background, du moins c’est mon point de vue, 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *