Reflexion sur la creation d’un fond d’investissement panafricain

J’avais dans un précédent article, classifié les différents types de de personnes qu’on pouvais classer dans ce qu’on peut appeler l’élite africaine. De cette classification, il ressortait que L’Afrique ne manquais ni d,argent, ni de ressource, mais manquait cruellement de principes idéologiques forts guidant les actions des élites; ce qui les empêchaient d’agir de façon coordonnée dans l’intérêt collectif.

C’est dans la recherche de cette synergie que depuis quelques mois, avec un très bon ami/associé/ partenaire installé en Chine (le Dr. Kuete Martin pour ne pas le citer), nous réfléchissons à la mise en place d’un fond d’investissement panafricain.

Je suis parti depuis quelques années d’un nombre de constats et au regard de mon expérience personnelle que nous, la Diaspora africaine éparpillée sur les 5 continents, ne sommes ni visibles, ni considérés au niveau de nos pays d’origines à différents niveaux que ce soit économique, politique, ou social. Cela étant dû d’une part par l’absence de volonté politique chez nos dirigeants (qui se servent plus qu’ils ne servent), d’autre part par manque d’investissements à visée productive pouvant influencer ces différents secteurs stratégiques de la vie dans notre pays. Les investissements réalisés par la diaspora le sont plus à titre individuels que communautaires (chacun vent acheter son terrain, lancer son petit commerce…) et cet investissement n’est malheureusement pas reconnu et encore moins comptabilisé dans le produit national brut du Pays…

Alors fort de ces constats et après consultation de quelques compatriotes, nous avons réalisée qu’on a largement la capacité de faire beaucoup plus qu’envoyer des Western Union ou des containers de brocante en Afrique. Nous, de par nos positions aux sein des économies productives, sommes capables d’influencer significativement ces différents aspects de la vie dans notre pays et à l’échelle continentale Africaine….

Alors nous sommes en train de consulter quelques entrepreneurs et leaders de la diaspora afin mettre sur pied une Structure d’Investissement Diaspo Invesment Fund à production comptable qui symbolisera le soft power de la Diaspora Camerounaise sur tous les 5 continents.

Brièvement, Il s’agit de créer une Structure d’investissement DIF Diaspo Invesment Fund où l’on va dans un 1er temps constituer un fond détenu par les principaux contributeurs qui seront des Actionnaires de différents niveaux selon l’organisation de notre structure comme en Membres fondateurs, Co-founders, Actionnaires, Partenaires, ou Membres tout simplement.

On va se fixer les échéances de constitution des fonds sur 2-3 ans par exemple et ensuite on procèdera à des investissements dans différentes start-up dans différents secteurs stratégiques pour nos économies. Ces investissements pourront être orientés dans le domaine de la finance, comme mettre en place une banque de la Diaspora (Banque disposant des réserves et capitaux d’investissement pour les membres de la diaspora qui veulent investir au pays); dans l’hôtellerie (Moyens d’Hébergement pendant les séjours au pays), ou encore dans des structure sanitaire (Services médicaux de qualité pour nous même et nos différentes familles sur place), de l’IT,  de l’agriculture, …etc. Ainsi les Membres ou Actionnaires et leurs famille nucléaires affiliées s’y retrouveront en tant que bénéficiaires à la fois des services ET des retombées produites de ces investissements.

Vaste chantier en perspective. J’en dirais plus dans quelques temps.

Stay Tuned.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *