Bienvenue sur terre !

Mme et moi avons appris la nouvelle depuis un moment déjà, mais nous attentions le bon moment pour l’annoncer : Nous allons être parents ! ! ! !

La naissance. La descente d’une l’âme dans la matière. C’est toute une aventure !

L’expérience de la parentalité est à la fois palpitante et effrayante. Aurais-je ce même formidable lien chimique, hormonal et émotionnel avec ce petit humain que sa mère ? Laquelle des multiples types de personnalités va-t-il choisir  d’incarner pour vivre son expérience terrestre ? Serais-je à la hauteur de ses défis et des miens ? Autant de questions qui se  sont bousculées dans mon esprit. Mais vite balayées…

Aussi longtemps que je me souvienne, les enfants m’ont toujours adoré, et réciproquement. 😉 L’innocence, l’insouciance, l’amour inconditionnel, l’ignorance absolue des notions du bien et du mal…autant de concepts qui m’ont toujours paru tellement évidentes presque intuitivement.  Je me suis bien souvent considéré comme un adulte qui vieillissait mais  refusait de grandir et conservait son âme d’enfant, malgré la parentification dont j’avais été le sujet. Et je pense que celà, les enfants que je côtoie le perçoivent mieux que quiconque. Les jeunes enfants ont un sens inné du merveilleux. Ils ressentent que tout ce qui les entoure est vivant, intelligent : les pierres, les plantes, les objets, les animaux leur parlent et ils leur parlent en retour. Nous  sommes tous passés par là. Au fil du temps, malheureusement, au fur et à mesure que nous grandissons, nous perdons sens de l’émerveillement qui nous relie à l’essence de toute chose…Mûs par notre désir de comprendre, d’appréhender, et de soumettre à notre volonté la nature et les  lois qui régissent le monde physique dans lequel nous vivons, nous finissions par nous perdre nous même, par « oublier » notre véritable nature. J’ai même toujours cru en fait que les jeunes enfants sont spirituellement plus développés que les adultes, et que nous avons beaucoup à apprendre d’eux.

J’ai toujours pensé aussi que nous ne choisissions pas nos enfants, mais que ce sont plutôt nos enfants eux qui nous choisissaient. En fait, il ne s’agit généralement pas d’un choix raisonné, intellectuel, comme lorsque l’on choisit quelque chose dans un catalogue; mais d’une sorte d’attraction électromagnétique. Le désir de parentalité étant bien souvent égoïste, nous voulons bien souvent tellement un enfant que nous nous focalisons sur nos désirs, sans réellement nous demander si un enfant voudra de nous comme parent. À l’inverse, nous sommes parfois tellement effrayés par l’arrivée  inopinée d’un enfant auquel nous n’étions pas préparés que notre premier réflexe est la fuite, l’abandon.

Je crois également que dans un sens, nous n’avons pas du tout à « élever » nos enfants ! L’univers tout entier est leur vrai parent. Nous ne sommes que le canal. Plus nous sommes à même de suivre notre énergie et de faire ce qui est le mieux pour nous, plus permettons à l’univers de circuler de nous à ceux qui nous entourent. Si nous réussissons notre mission dans cette vie, nos enfants ont de grandes chances de réussir la leur. Et la meilleure façon de réussir sa mission c’est de toujours faire des choix guidés par l’amour.

 Mme ImmigreChoisi et moi avions commencé à aimer cet enfant avant même de le concevoir, et le lui disons continuellement. Je pense qu’il est primordial d’entretenir ce dialogue d’amour, d’âme à âme.

Nos enfants vivront l’amorce d’une belle époque, une très belle époque. Une période où plusieurs structures mentales et physiques devront s’effondrer, pour être remplacées par des idées nouvelles, mieux adaptées à la vraie nature de l’Homme. Nous sommes à l’aube du plus grand bond de conscience que l’humanité aura connu. L’être humain passe actuellement du règne de la peur au règne de l’Amour. En faisant simplement briller notre lumière, en étant des modèles, nous donnons à nos enfants, qui sont les adultes de demain, les outils nécessaires pour qu’ils puissent bien réussir leur présent passage sur Terre.

Bref, tout ceci pour vous dire que je vais être papa! 🙂

4 Commentaires Bienvenue sur terre !

  1. Gilot Sylvie

    Hello
    Tes mots sont magnifiques pour ce qui concerne tes interrogations sur ce qui est sans doute la plus belle des aventures. Pour les 3 miens, je n’ai eu qu’un seul leitmotiv : faites ce que vous aimez et faites le bien. Et c’est ce que chacun fait aujourd’hui et se sont de jeunes adultes épanouis. Un jour ma fille (après 2 garçons) m’a dit cette phrase que je trouve sublime : « parce que tu n’exigeais rien de nous, nous n’avions pas le droit de te décevoir. Pour cela, je n’ai jamais regardé un carnet de notes et je les ai fait parcourir le monde, aller au cinéma, au théâtre, écouter des concerts, voir des expositions dès leur plus jeune âge sans jamais les diriger. Ils ont découvert les autres cultures que la leur et considère chaque différence comme un trésor précieux. Je le sais que ce bébé t’aimera parce que tu es d’ores et déjà un magnifique papa. Tu sauras merveilleusement guider ses pas.
    Je vous embrasse tous les 3
    Sylvie

    Répondre
    1. Neo

      Merci pour vos mots, qui me vont droit au coeur.

      En effet, la connaissance (de soi et des autres) est la clé, et je ferais de leur mieux pour donner et stimuler chez cet enfant la curiosité, la tolérance et la liberté nécessaires pour l’acquérir.

      Répondre
  2. La lionne

    Essayez de transmettre un peu des cultures dite « tradionnelles » à votre enfant: la langue, les valeurs, le respect envers les personnes agées, la nature etc. Tu es loin du village, mais tu peux quand même apprendre au petit (ou à la petite) la richesse des valeurs des ancètres.
    Je suis avec toi et ta femme!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *